Colosse de Constantin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
colosse de Constantin
Tête du colosse
Tête du colosse

Lieu de construction Forum Romain
basilique de Maxence et Constantin
Date de construction Entre 312 et 315
Ordonné par Constantin
Type de bâtiment Statue colossale
Le plan de Rome ci-dessous est intemporel.
Planrome2b.png
colosse de Constantin

Localisation du colosse dans la Rome antique (en rouge)

Coordonnées 41° 53′ 30″ N 12° 29′ 18″ E / 41.891791, 12.48828841° 53′ 30″ Nord 12° 29′ 18″ Est / 41.891791, 12.488288  
Liste des monuments de la Rome antique

Le colosse de Constantin est une statue colossale acrolithe de Constantin le Grand (280-337), qui occupait autrefois l'abside ouest de la basilique de Maxence et Constantin, sur le Forum Romain, à Rome. Certaines parties du colosse sont exposées dans la cour du palais des Conservateurs des Musées capitolins.

Histoire[modifier | modifier le code]

La grande basilique, à la limite nord du Forum romain, a été commencée en 307 par le coempereur Maxence et terminée par Constantin, après sa victoire sur Maxence à la bataille du pont Milvius en 312. Constantin semble avoir réorienté le bâtiment, en reportant au sud l'entrée principale et en ajoutant au nord une nouvelle abside[1].

Le colosse, probablement de Maxence avant de devenir celui de Constantin[2], a été pillé dans l'Antiquité tardive, probablement afin de récupérer les parties de bronze.

Les pièces de marbre ont été mises au jour en 1487[2]. Les vestiges qui ont survécu sont disposés dans la cour du palais des Conservateurs. On distingue, de gauche à droite : le bras droit (coude), la tête, le genou droit, une main droite, la jambe gauche, le pied droit, le genou gauche et le pied gauche. Étrangement, il subsiste deux mains droites, à l'index levé, légèrement différentes. Il a été proposé que la statue a été retravaillée à un moment donné vers la fin de règne de Constantin et une main tenant un sceptre remplacée par une autre tenant un symbole chrétien[3].

Les parties de marbre ont été restaurées en 2000-2001.

Les vestiges du colosse de Constantin, exposés dans la cour du palais des Conservateurs. De gauche à droite : coude droit (hors cadre), tête, genou droit, une main droite, jambe gauche, pied droit, genou gauche, pied gauche (hors cadre).

Description[modifier | modifier le code]

L'énorme tête, les bras et les jambes ont été sculptées dans le marbre, tandis que le reste du corps se composait d'un noyau de brique et de charpente en bois, peut-être recouvert de bronze doré. Si l'on en juge par la taille des pièces restantes, la statue devait atteindre une hauteur d'environ 12 mètres. La tête est haute de 2,50 mètres et chaque pied a plus de 2 mètres de long. La tête est sculptée dans le style typique, abstrait et hiératique, de l'époque constantinienne, alors que les autres parties du corps sont exécutées d'une manière naturaliste, jusqu'aux orteils calleux et au gonflement des veines des avant-bras. L'expression du visage, impersonnelle, frontale, était peut-être destinée à traduire la nature divine de l'empereur, hors de la condition humaine. Le nez crochu, la mâchoire et le menton proéminent sont caractéristiques de toutes les images de Constantin.

La datation précise de la statue pose problème : on suppose que la statue a été réalisée vers 312-315, puis remaniée après 325[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Pohlsander, p. 34.
  2. a et b Coarelli, p. 71.
  3. Pohlsander, p. 79-80.
  4. Pohlsander, p. 80.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]