Colonisation germanique de l'Europe orientale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Territoire de la Germanie dans l'Antiquité.
Droit germanique appliqué en Europe orientale.
Expansion linguistique de l'allemand en Europe.
Expansion territoriale prussienne de l'Ostsiedlung.
Poznan, le quartier construit par les Allemands reconnaissable aux rues se coupant en angle droit.
Réfugiés allemands quittant Dantzig en 1945.

La Colonisation germanique de l'Europe orientale (Ostsiedlung), est l'expansion migratoire vers l'est de l'Europe centrale, des populations de langue allemande, survenue au cours du Moyen Âge. La zone territoriale touchée s'étend à peu près de la Slovénie, Styrie et Carinthie vers l'est atteignant les Pays baltes, l'Estonie, la Lettonie et plus au sud, la Transylvanie. L'Ostsiedlung reprenant approximativement une partie du territoire de l'ancienne Germania Magna de l'Antiquité.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

L'Ostsiedlung débute quand les Germains commencent à s'installer à l'est des rivières de l'Elbe et la Saale, territoires peuplés de populations slaves. La zone recouvre la partie orientale européenne de l'ancienne expansion territoriale du Saint-Empire romain germanique et une partie du domaine de l'ordre Teutonique.

Expansion et colonisation[modifier | modifier le code]

Expansion violente[modifier | modifier le code]

Dans un premier temps, les Wendes sont anéantis ou assimilés par un flot de migrants. Au XIIe siècle, l'affaiblissement du roi de Pologne permet la création des marches, des districts militaires frontaliers, de Brandebourg et du Mecklembourg[1]. Lothaire III (1125-1137) obtient la soumission des princes obotrites[2] et poméraniens[3]. Il réorganise les marches de l'est et place à la tête du Hostein, Adolphe Ier de Schauenbourg à la tête de la marche de l'est saxonne. Les Slaves sont battus (Jaxa de Copnic dans la Marche de Brandebourg ou Ottokar Ier de Bohême pour les territoires tchèques), l'expédition militaire des Chevaliers Teutoniques en Transylvanie sous la conduite du Grand Maître Hermann von Salza est un succès.

Expansion pacifique[modifier | modifier le code]

Parfois la colonisation allemande fut incitée par les souverains tchèques, hongrois, polonais, afin de peupler des régions inhabitées. L'union entre peuples a donné naissance à des communautés germano-autochtones, telles que les populations Germano-Baltes.

Les Chevaliers Teutoniques contribuèrent à cette extension, notamment le long de la mer Baltique formant une frontière bien gardée entre la Prusse et le royaume de Pologne. Au cours du XIVe siècle, la peste noire met un coup d'arrêt à la colonisation germanique.

Organisation[modifier | modifier le code]

Durant la colonisation allemande, au cours du Moyen Âge, les sociétés européennes ont subi de profonds changements culturels en matière de démographie, religion, droit, administration, et agriculture. Les colons appliquent le code médiéval des lois germaniques du Miroir des Saxons. Ainsi Ostsiedlung fait partie d'un processus appelé également en allemand Ostkolonisation (la colonisation de l'est) ou Hochmittelalterlicher Landesausbau (la fin de remembrement médiévale).

Pangermanisme[modifier | modifier le code]

Article connexe : Generalplan Ost.

Par la suite le phénomène migratoire se ralentit et les visées expansionnistes allemandes du Drang nach Osten (marche vers l'Est) deviendra un thème de propagande nationaliste relançant la nostalgie d'une Grande Allemagne à travers le thème national-socialiste du Pangermanisme.

En 1945, la Conférence de Potsdam, mettra un terme définitif à toute idée d'expansion allemande au-delà de nouvelles frontières fixées en deçà de la ligne Oder-Neisse.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Georges Castellan, « Drang nach Osten », l'expansion germanique en Europe centrale et orientale, sur [1] (consulté en 30octobre 2007)
  2. Les Obotrites sont des Slaves du Mecklembourg, soumis déjà une première fois sous le règne d'Otton Ier.
  3. Les Poméraniens, peuple slave, ont été ballotés pendant tout le Moyen Âge entre les Allemands et les Polonais.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]