Collision entre les satellites Iridium-33 et Kosmos-2251

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Schéma de la collision

La collision entre les satellites Iridium-33 et Cosmos-2251 a eu lieu le mardi 10 février 2009 à 16:56 UT[1] à 776 kilomètres au-dessus de la péninsule de Taïmyr en Sibérie. Cette collision impliquait le satellite commercial Iridium 33 (560 kg), de l'entreprise Iridium Satellite spécialisée dans la téléphonie par satellite, et le satellite Cosmos-2251 (900 kg), un satellite de télécommunications militaires russe de type Strela-2M retiré du service. C'est le premier évènement répertorié de ce type.

Accident et conséquences[modifier | modifier le code]

La vitesse de collision est estimée à 11,6 km/s sur des trajectoires perpendiculaires[2]. Un nombre important, de l'ordre de 600, de débris spatiaux a été produit lors de l'impact.

Pourtant, la probabilité d'une telle rencontre brutale est extrêmement faible d'après les spécialistes de Thales Alenia Space, second constructeur européen de satellites[3].

D'habitude, le Norad prévoit ce genre d'incident et prévient les opérateurs de satellites, Boeing en l'occurrence pour Iridium, qui peuvent faire manœuvrer le satellite pour éviter la collision. Ainsi, cette organisation fait manœuvrer régulièrement, presque quotidiennement, la station spatiale internationale[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jonathan McDowell, « Orbital Stop Press » (consulté le 12 février 2009)
  2. "La banlieue terrestre polluée par les débris spatiaux", article d'Hervé Morin, Le Monde, 15 février 2009.
  3. Jean-Pierre Largillet, « L'accident improbable : deux satellites entrent en collision dans l'espace », dans Nice-Matin, 12 février 2009, en ligne sur www.webtimemedias.com
  4. Christian Lardier, « Destruction orbitale involontaire », dans Air et Cosmos, no 2160, 20 février 2009

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]