Collegium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sous la Rome antique, un « collegium » (pluriel= collegia) est une corporation, une association servant des buts d'ordre public ou privé, reconnue par la loi et dotée de la personnalité légale.

Étymologie[modifier | modifier le code]

En latin « col-legium » signifie « relié, joint par la loi ».

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

De telles associations peuvent avoir différentes fonctions : association d'affaires, clubs, sociétés funéraires... En pratique elles sont souvent la structure organisée d'un négociant ou homme d'affaires – voire de gangs criminels – qui réalisent leurs activités dans un périmètre donné.

L'organisation interne du collegium est souvent calquée sur celles des institutions publiques (celle du Sénat particulièrement). Trois personnes suffisent pour demander la création d'un collegium.

Dans le domaine religieux, la Rome antique connait quatre grandes corporations (« quattuor amplissima collegia ») réunissant des prêtres : les « pontifices »[1] , les « augures », les « quindecemviri », les « epulones ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Prêtre (Rome antique)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Conduits par le « pontifex maximus »