Collection d'Art religieux moderne (Vatican)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musées du Vatican
Collection d'Art religieux moderne
Entrée des musées du Vatican
Entrée des musées du Vatican
Informations géographiques
Pays Drapeau du Vatican Vatican
Informations générales
Date d’inauguration 1973
Informations visiteurs
Site web Site officiel des Musées du Vatican

La Collection d'Art religieux moderne des Musées du Vatican, en italien : Musei Vaticani, Collezione Arte Religiosa Moderna, est une collection de peintures, dessins et de sculptures. Elle occupe 55 pièces : l'appartement d' Alexandre VI (au premier étage du palais apostolique), les deux étages de la Salette Borgia, une série de pièces en dessous de la chapelle Sixtine et une série de pièces au rez-de-chaussée.

Collection[modifier | modifier le code]

Vincent van Gogh, Copie d'après Milletet et d'autres Pietà, d'après Delacroix (première version), 1889. Peinture à l'huile, 41,5 × 34 cm, Collection religieuse d'art moderne (Vatican)

La collection est constituée de pratiquement 800 œuvres de 250 artistes internationaux, comme par exemple : Alice Lok Cahana, Auguste Rodin, Vincent van Gogh, Paul Gauguin, Émile Bernard, Maurice Denis, Odilon Redon, Wassily Kandinsky, Marc Chagall, Paul Klee, Ernst Barlach, Max Beckmann, Otto Dix, Maurice Utrillo, Giorgio de Chirico, Giorgio Morandi, Georges Rouault, Oskar Kokoschka, Bernard Buffet, Renato Guttuso, Giacomo Balla, Alfred Manessier, Francis Bacon, Giacomo Manzù, Eduardo Chillida, Salvador Dalí, Pablo Picasso, Max Ernst. La majorité de ces œuvres d'art ont été données par des artistes ou des collectionneurs au Saint-Siège[1].

Le début de la collection d'art religieux moderne commence avec l'homélie du pape Paul VI lors de sa rencontre avec des artistes dans la Chapelle Sixtine, le 7 mai 1964[2]. Le pape Paul VI inaugure la collection d'art religieux moderne en 1973[3]. Mario Ferrazza est responsable de la collection depuis 1973.

En réponse aux demandes de militants, désireux que le Vatican vende ses objets artistiques afin de donner l'argent aux pauvres, le cardinal Paul Josef Cordes a affirmé que l’Église a le devoir de conserver les œuvres d'art au nom de l'État italien et ne peut pas les vendre[4].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ralf van Bühren 2008, pp. 319-323, fig. 18
  2. Homily of Pope Paul VI at the “Mass of the Artists” in the Sistine Chapel on May 7, 1964 [1]
  3. Speech of Pope Paul VI on the occasion of the Inauguration of the Collection of Modern Religious Art in the Vatican Museums on June 23, 1973 [2]
  4. Pope Cannot Exchange Vatican Treasure for Food