Collège Saint-Joseph (Acadie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

45° 58′ 35″ N 64° 33′ 53″ O / 45.97632778, -64.564675

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Collège Saint-Joseph.
Le collège avant l'incendie de 1933.
Le collège Saint-Joseph vers 1940.

Le Collège Saint-Joseph a été la première université francophone des Provinces atlantiques, au Canada.

Bâtiments[modifier | modifier le code]

Le Collège Saint-Joseph a été fondé le 10 octobre 1864 à Memramcook, au Nouveau-Brunswick, par le père Camille Lefebvre, de la congrégation de Sainte-Croix. C'est dans l'édifice même du séminaire Saint-Thomas, fermé deux ans plus tôt, qu'il est établi. Une chapelle annexe est ajoutée en 1869 tandis qu'un nouvel édifice, de quatre étages, voit le jour en 1875. Une nouvelle chapelle est ensuite ajoutée en 1885, puis encore une autre en 1932. À la suite d'un incendie ayant tout dévasté hormis une des chapelles le 20 octobre 1933, le Collège Saint-Joseph est reconstruit et les élèves reprennent leurs cours un an jour pour jour après, le 20 octobre 1934.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Le Collège obtient sa charte universitaire le 23 mars 1868, ce qui lui permet alors de décerner des diplômes et, en 1888, il obtient le statut d'université.

L'éducation offerte était bilingue car, outre les Acadiens, les jeunes catholiques irlandais étaient également admis à Saint-Joseph.

En 1963, lorsque l'Université de Moncton est créée, le collège s'y affilie puis ferme ses portes en 1972.

Étudiants célèbres[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

La première convention nationale acadienne a lieu en 1881 au Collège Saint-Joseph.

Un journal étudiant a été édité au Collège : L’Academica.

Articles connexes[modifier | modifier le code]