Cégep Édouard-Montpetit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Collège Édouard-Montpetit)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Édouard Montpetit (homonymie).
Cégep Édouard-Montpetit
Image illustrative de l'article Cégep Édouard-Montpetit
Devise : Ab agendo
Coordonnées
Localisation Longueuil, Québec
Drapeau du Canada Canada
Adresse 945, chemin de Chambly
Coordonnées 45° 32′ 07″ N 73° 29′ 39″ O / 45.535205, -73.494245 ()45° 32′ 07″ Nord 73° 29′ 39″ Ouest / 45.535205, -73.494245 ()  
Site web www.college-em.qc.ca/
Site Web de son association étudiante www.agecem.org
Informations
Régime linguistique Français
Campus 2
Chiffres clés
Nombre d'étudiants Près de 7 300
Nombre de campus 2

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Cégep Édouard-Montpetit

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Cégep Édouard-Montpetit

Géolocalisation sur la carte : Montérégie

(Voir situation sur carte : Montérégie)
Cégep Édouard-Montpetit

Le Cégep Édouard-Montpetit est un collège d'enseignement général et professionnel situé à Longueuil, se trouvant au coin de la Rue de Gentilly et du Chemin de Chambly. L'École nationale d'aérotechnique est un campus du collège situé dans l'arrondissement de Saint-Hubert, près de l'aéroport de Saint-Hubert.

À l'automne 2012, il est l'un des plus gros cégeps francophones du Québec avec 6 300 étudiants au campus Longueuil et 1 000 étudiants au campus Saint-Hubert, soit un total de 7 300 étudiants.

Histoire[modifier | modifier le code]

Externat classique[modifier | modifier le code]

L'histoire du Cégep ressemble beaucoup à ce qui s'est produit dans l'évolution des cégeps et des Collèges classiques dans la province de Québec, et d'ailleurs elle a fait l'objet d'un savant ouvrage de Marie-Paule Malouin, historienne et sociologue de profession. C'est en 1950 que fut fondé l'Externat classique de Longueuil, censé desservir toute la Rive-Sud. Sa construction a reçu les appuis financiers et moraux de Paul Pratt, maire de Longueuil à l'époque, et de Mgr Forget, l'évêque de Saint-Jean. Un autre appui de taille vient s'ajouter à l'Externat classique de Longueuil en la personne du père Bernard de Brienne, ofm, qui exerce le rôle de professeur pendant la période de 1955 et 1956.

Vue du Cégep Édouard-Montpetit.

Au tout début, on y dispensait uniquement un enseignement classique, avec les Éléments latins, les Belles-lettres et la Philosophie pour les garçons de 13 à 20 ans. Quelques commentateurs avaient déploré le manque de formation scientifique offert à ces jeunes. Au début des années 1960, on abandonna l'enseignement du grec et on admit les filles. À la fin des années 1960, les laïcs mixtes sont devenus plus nombreux dans l'enseignement que les frères franciscains.

Création du cégep[modifier | modifier le code]

La mission des cégeps est venue changer le monde de l'éducation en 67-68, quelque temps après l'opération 55. Les premières années du cégep sont difficiles en raison du manque d'encadrement dans la structure. Le nom d'Édouard Montpetit aurait été choisi par un fonctionnaire du nom de Lamy lors d'une conversation au téléphone, d'après les documents internes.

Il y a eu des querelles administratives dans les années 1970 à propos du site de l'École nationale d'aérotechnique et à propos de la propriété du Centre sportif, propriété devenue tripartite entre la Régionale, la ville et le Collège.

Il possède également depuis 1993 un centre collégial de transfert de technologie reconnu par le Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport, le Centre technologique en aérospatiale (CTA) qui offre des services de recherche et développement, de soutien technique ainsi que de la formation aux entreprises.

Le collège aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Le cégep abrite le Théâtre de la Ville de Longueuil, un jardin d'enfants ainsi que des cliniques d'hygiène dentaire, de denturologie, de lunetterie et de verres de contact. Le collège a une spécialité technique dans les domaines des assistants de clinique, par exemple les cliniques dentaires, médicales et ophtalmologiques. Son directeur général est Serge Brasset. Sa bibliothèque contient environ 90 000 livres, dont un très rare exemplaire du journal Le Canadien daté de 1831.

À l'occasion de la rentrée d'automne 2013, l'établissement modifie son appellation « Collège Édouard-Montpetit » pour « Cégep Édouard-Montpetit ». Bien que les deux termes sont synonymes, « collège » est employé par différents types d'établissements scolaires et peut donc porter à confusion[1].

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

Association générale des étudiants[modifier | modifier le code]

Le Cégep Édouard-Montpetit abrite une des associations étudiantes les plus importantes dans tout le réseau collégial : l'Association générale des étudiants du collège Édouard-Montpetit. Il fut plutôt difficile d'obtenir cette association étudiante à cause de l'opposition de l'administration d'alors. Elle est reconnue pour participer à de nombreuses actions et manifestations. De plus, elle chapeaute près de 30 organismes étudiants, autant des associations de programme que des associations thématiques.

Le Cégep Édouard-Montpetit est un des nombreux établissements scolaires qui s'est positionné contre les coupures budgétaires de 103 M$ dans l'aide financière aux études, appliquées en 2004 par le gouvernement en place, dirigé par le Parti libéral de Jean Charest. Le cégep a protesté en participant au mouvement de grève générale des établissements scolaires post-secondaires (février, mars et avril 2005) entre le 3 mars et le 4 avril.

Médias étudiants[modifier | modifier le code]

Le journal étudiant Le Motdit Inc., est une corporation, publie depuis plus de trente ans, remplaçant de fait le journal L'Instruie, qui ne survécut que deux ans. Le MotDit est subventionné par l'association étudiante et des publicités d'organismes à but non lucratif, comme des universités. Le journal a une politique de publication très ouverte pour les articles.

La radio étudiante Radio-Virus offre aux étudiants la possibilité d'animer et d'écouter des émissions de radio dans le café étudiant.

Activités socio-culturelles[modifier | modifier le code]

Le Club Aventurier (anciennement le club Carcajou), en collaboration avec le Service du sport et de plein air, organise des sorties de plein air variées, ouvertes aux débutants comme aux plus aguerris.

L'Équipe Santé rassemble des secouristes et des membres informations, dont la mission est de venir en aide aux étudiants, sur le plan de la santé.

EMI (Édouard-Montpetit Improvisation) rassemble les trois équipes d'improvisation collégiale de l'école, à savoir le Plan B, la Bombe H et le Rayon X, ainsi que la réserve la Cote R. Ces équipes disputent des matches dans le cadre la ligue Les Pameplousses, qui regroupent a peu près 31 équipe à travers 15 cégéps.

Le Comité d'Action Politique est un comité permanent de l'AGECEM. Il est composé de militants engagés, de différents horizons politiques, ayant pour but de promouvoir l'engagement politique au sein de la communauté étudiante.

Le Montpetit Donjon, une des plus vieilles associations et aussi l'une des plus nombreuses, offre à tous les étudiants voulant s'y inscrire la possibilité de participer à des jeux de société et de table, particulièrement Donjon et Dragon. Elle offre aussi d'autres activités, comme le 24 heures du Donjon où 24 heures durant, des jeux de tables sont organisés pour les membres.

Le BEAM, (anciennement l'association de culture orientale appelée "Jap.") rassemble les adeptes de dessins-animés et de culture japonaise du cégep.

Programmes[modifier | modifier le code]

Programmes techniques[modifier | modifier le code]

  • 110.A0 Techniques de prothèses dentaires
  • 110.B0 Techniques de denturologie
  • 111.A0 Techniques d'hygiène dentaire
  • 160.A0 Techniques d'orthèses visuelles
  • 180.A0 Soins infirmiers
  • 243.BA Technologie de l'électronique : Télécommunication et réseautique
  • 322.A0 Techniques d'éducation à l'enfance
  • 410.B0 Techniques de comptabilité et de gestion
  • DEC-BAC intégré en Sciences comptables
  • 410.D0 Gestion de commerces
  • DEC-BAC intégré en Marketing
  • 412.AB Microédition et hypermédia
  • 420.AA Informatique de gestion
  • 420.AC Gestion de réseaux informatiques
  • 582.A1 Techniques d'intégration multimédia
  • DEC-BAC en création 3D

Programmes d'aéronautique[modifier | modifier le code]

  • 280.C0 Techniques de maintenance d’aéronefs
  • 280.B0 Techniques de construction aéronautique
  • 280.D0 Techniques d'avionique

Programmes pré-universitaires[modifier | modifier le code]

  • Sciences de la nature (200.B0)
  • Profil Sciences de la santé
  • Profil Sciences pures et appliquées
  • Profil Environnement
  • Sciences humaines
  • Profil Administration (300.32)
  • Profil Monde (300.35)
  • Profil Individu (300.33)
  • Double DEC en Sciences humaines (profil Monde) et Arts et lettres (profil Langues)
  • Arts et lettres
  • Profil Cinéma et communication (500.25)
  • Profil Lettres (500.45)
  • Profil Langues (500.55)
  • Profil Arts d'interprétation (500.65)
  • Double DEC en Sciences humaines (profil Monde) et Arts et lettres (profil Langues)
  • Arts plastiques (510.A0)

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Anciens étudiants[modifier | modifier le code]

Le collège compte « plusieurs dizaines de milliers de diplômés », dont quelques personnalités québécoises, comme André Ducharme, Jacques Chevalier, Isabelle Brasseur, Nicolas Girard, Patrice Désilets et Arlette Cousture.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.college-em.qc.ca/campus-de-longueuil/cegep-edouard-montpetit-sram-campus-longueuil/details-des-nouvelles?extendedview=1&extendedres=AEA38B4F-0608-4744-92A4-4F546DBE2AA3&parameters=modView%3Adetail%7Centry%3A5648BB7C-62E5-4B34-9C8F-7F388EBFBDE6

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Bernard de Brienne, ofm, professeur à l'Externat classique de Longueuil de 1955 à 1956.

Liens externes[modifier | modifier le code]