Coline Mattel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mattel (homonymie).
Coline Mattel Ski jumping pictogram.svg
Coline Mattel 2013.JPG
Coline Mattel à Hinterzarten en janvier 2013
Contexte général
Sport Saut à ski
Période active de 2007 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : France Française
Naissance 3 novembre 1995 (19 ans)
Lieu de naissance Sallanches
Taille 1,65 m[1]
Poids de forme 57 kg[1]
Club Les Contamines Montjoie
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 0 0 1
Championnats du monde 0 0 1
Championnats du monde junior 1 3 1
Coupe du monde (épreuves) 2 4 3
Coupe continentale 1 1 1
Coupe continentale (épreuves) 9 11 2
* Dernière mise à jour : 11 février 2014

Coline Mattel, née le 3 novembre 1995, est une sauteuse à ski française licenciée du ski-club des Contamines-Montjoie[2]. Lors de l'année 2009, elle obtient une médaille de bronze aux Championnats du monde juniors et la 5e place des Championnats du monde de ski nordique à seulement treize ans, en étant la plus jeune participante de ces championnats, toutes disciplines confondues[3]. En 2011 lors des Championnats du monde, elle remporte la médaille de bronze, qui est la première médaille mondiale du saut à ski français. Lors de l'hiver 2013, Coline Mattel remporte deux épreuves de Coupe du monde, et termine troisième du classement général.

Le 11 février 2014 à Sotchi, Coline Mattel remporte[4] la médaille de bronze du premier concours de saut à skis féminin de l'histoire des Jeux. Elle devient à 18 ans la deuxième plus jeune Française médaillée aux Jeux olympiques d'hiver après Danièle Debernard.

Biographie[modifier | modifier le code]

Coline Mattel est la cousine de Magda Mattel, elle a grandi dans une famille proche du milieu du ski[5]. Elle a pratiqué dès son plus jeune âge le ski alpin, le ski de fond, le télémark (avec déjà des résultats honorables en compétition adulte à moins de 10 ans[6]), et commence le saut à ski à sept ans[7]. Elle choisit rapidement de se consacrer entièrement à ce sport.

Après avoir suivi par choix personnel les cours de collège par correspondance grâce au CNED[8], Coline Mattel suit avec un an d'avance[8] un cursus au pôle espoir du lycée du Mont-Blanc[9]. Après quatre ans de lycée[10],[11], elle obtient le bac S en juin 2013, avec mention « très bien » et les félicitations du jury[12]. À la rentrée 2014, elle commence un parcours aménagé à l'université pour préparer une licence en art du spectacle[13].

Coline Mattel a pour objectif sportif « une médaille olympique ou un titre au Championnat du monde »[7],[14] : cet objectif est atteint le 11 février 2014, avec sa médaille de bronze obtenue au concours féminin des Jeux olympiques d'hiver de 2014.

Pour se concentrer, comme beaucoup d'athlètes, elle écoute de la musique, en particulier Dire Straits[15].

Parcours sportif[modifier | modifier le code]

Débuts internationaux[modifier | modifier le code]

Coline Mattel prend part à sa première Coupe continentale lors d'une épreuve à Schonach le 17 février 2007 en prenant la 37e place, elle a alors 11 ans, et c'est la plus jeune à avoir participé à une épreuve de Coupe continentale féminine, depuis sa création en 2004. Elle participe ensuite à onze concours de coupe continentale sans jamais se qualifier pour la deuxième manche, et ne marquant donc aucun point. Elle doit attendre le concours du 26 septembre 2008 à Oberstdorf pour marquer ses premiers points en terminant le concours à la 16e place ex-æquo après avoir été 12e de la première manche[16].

Elle participe aux Championnats du monde juniors de Tarvisio le 17 mars 2007 en prenant la 18e place du concours féminin disputé finalement à Planica pour cause de manque de neige[17]. En 2008 elle obtient la 31e place Championnats du monde juniors à Zakopane le 28 février.

Saison 2008-2009[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2009, elle devient l'une des révélations du saut à ski féminin. Âgée de treize ans, elle obtient sa première place dans les dix premières compétitrices en Coupe continentale avec une 8e place à Dobbiaco le 21 janvier 2009 Le 6 février 2009, elle participe à ses troisièmes Championnats du monde juniors à Štrbské Pleso ; bien qu'elle soit la plus jeune de l'épreuve, elle remporte la médaille de bronze en signant la meilleure performance au premier saut, elle termine sur le podium derrière les Allemandes Magdalena Schnurr (de) et Anna Häfele.

Deux semaines plus tard, le 20 février 2009 accompagnée de sa compatriote Caroline Espiau, elle participe aux premiers Championnats du monde de saut à ski féminin à Liberec toujours en tant que plus jeune participante où après avoir signé le troisième saut de la première manche, elle prend finalement la 5e place[18].

Saison 2009-2010[modifier | modifier le code]

Le début de la saison 2009-2010 en Coupe continentale n'apporte rien de remarquable à Coline Mattel, qui se situe entre le milieu et le bas de tableau dans les épreuves estivales sur tremplins en plastique. Elle ne participe pas aux premières épreuves hivernales en Finlande et Norvège. Elle se place ensuite plusieurs fois dans les dix premières, à Baiersbronn puis Schoenwald, et monte pour la première fois de sa carrière sur le podium en Coupe continentale, avec une 2e place à Schoenwald le 23 janvier 2010, devant la sauteuse alors la plus titrée en coupe continentale Anette Sagen, et battue uniquement par Daniela Iraschko qui en est alors à sa 7e victoire de la saison.

Cette deuxième place fait de Coline Mattel la favorite des Championnats du monde junior de ski nordique de Hinterzarten[19]. Le 30 janvier 2010, elle y obtient d'ailleurs un résultat à la hauteur des attentes des observateurs, avec une médaille d'argent derrière l'Italienne Elena Runggaldier, et devant l'Américaine Sarah Hendrickson.

La fin de saison apporte à la sportive encore des résultats parmi les meilleurs de sa toute jeune carrière, avec trois places dans les dix premières, dont une place de 4e à Ljubno le 7 février 2010, et de 5e à Villach le 14 février 2010. Elle termine à la 14e place de la Coupe Continentale 2009-2010, en n'ayant sauté que lors de 8 concours sur les 18 organisés cette saison[20].

Été 2010[modifier | modifier le code]

Le début de la saison estivale 2010 réussi à Coline Mattel, qui prend les 9e et 11e places lors des concours d'ouverture de la Coupe Continentale à Bischofsgrün. Elle monte ensuite sur le podium à deux reprises en terminant deuxième derrière Jacqueline Seifriedsberger aux deux concours d'Oberwiesenthal, ce qui lui permet de prendre la troisième place du classement provisoire derrière Sarah Hendrickson et Sara Takanashi[21].

Entre temps, Coline Mattel remporte une compétition « FIS » à Pöhla (de), sur un tremplin plus petit, devant Ayumi Watase (de) et Sara Takanashi. Ces cinq concours du 14 au 21 août constituent une « Tournée d'été » que Coline remporte, devant Sara Takanashi et Sarah Hendrickson[22].

La deuxième partie de cette saison estivale, en Scandinavie, s'annonce très disputée, avec le retour de la championne du monde Lindsey Van, et de la tenante du titre de Coupe Continentale Daniela Iraschko, présente pour la première fois en été depuis 2007[23]. Coline Mattel se place quatrième le 11 septembre à Lillehammer, et enchaîne ensuite trois places de deuxième derrière Iraschko le 12 septembre à Lillehammer, puis les 18 et 19 septembre à Oslo sur le tout nouveau tremplin de Midtstubakken sur lequel sera disputé l'épreuve féminine des Championnats du monde de saut à ski 2011. En l'absence de Sarah Hendrickson restée aux États-Unis pour suivre ses études[23], elle occupe dès le 12 septembre la première place du classement provisoire de la Coupe Continentale[24],[25]. Ne participant pas aux trois derniers concours pour elle-aussi suivre son parcours scolaire[7],[26], elle termine troisième au classement final de la coupe continentale estivale 2010, ce qui constitue alors son meilleur classement.

Hiver 2011[modifier | modifier le code]

Coline Mattel : victoire à Hinterzarten, pour la deuxième fois de l'hiver.

Après l'impasse sur les deux premiers concours de la coupe continentale féminine de saut à ski 2010-2011 à Rovaniemi pour cause de vie scolaire, Coline Mattel confirme à Vikersund sa place parmi les meilleures sauteuses mondiales avec une place de 4e le 11 décembre[27], puis une place de deuxième le 12 décembre 2010, derrière l'« imbattable » Iraschko[28]. Dès ce début de saison, elle prend la 8e place au classement provisoire de la coupe[29], amélioré à Notodden le 17 décembre avec une 4e place, et surtout le 18 décembre avec sa première victoire[30] en Coupe Continentale, pour se hisser à la 4e place provisoire[31].

Troisième victoire consécutive de Mattel sur Iraschko à Braunlage le 16 janvier 2011.

Après la pause de fin d'année, la saison se poursuit avec la « FIS-Ladies-Winter-Tournee (de) » ; Coline Mattel se place deuxième à Schonach le 8 janvier 2011 et à Hinterzarten le 12, derrière Daniela Iraschko les deux fois. Ensuite, elle enchaîne trois victoires, à Hinterzarten le 12, puis à Braunlage les 15 et 16 janvier, à chaque fois devant Iraschko qui n'est désormais plus invincible. Le samedi 15 janvier, Coline Mattel a d'ailleurs remporté le concours avec « une avance énorme[32] » de 36,5 points[33]. Elle remporte cette FIS-Ladies-Winter-Tournee avec 1100,3 points, devant Iraschko avec 1076,6 points et Jerome 961,4 points[34]. Dès le 12 janvier, elle occupe la deuxième place de la coupe continentale[35].

La confrontation entre Coline Mattel et Daniela Iraschko se poursuit à Brotterode, avec la victoire d'Iraschko devant Mattel le 5 février 2011 ; le 6 février, même résultat final entre les deux[36], mais plus difficilement pour Mattel, qui doit remonter de la cinquième place obtenue à la première manche, derrière Daniela Iraschko, Melanie Faisst, Yūki Itō et Eva Logar[37]. Coline Mattel remporte ensuite les deux compétitions de Zakopane les 12 et 13 février, aidé par une contreperformance d'Iraschko due à une chute à l'entraînement[38],[39] (cinquième le 12, absente le 13), et malgré la rude concurrence de Sara Takanashi, deuxième les deux fois[40],[41].

À l'issue des concours de Zakopane, Coline Mattel annonce qu'elle ne participera pas aux dernières épreuves de coupe continentale à Ramsau ni à Zao[42] ; son total de point restera à 1100, ce qui est suffisant pour que sa deuxième place provisoire devienne définitive, derrière Iraschko elle aussi assurée de garder sa place en tête.

Championnat du monde junior 2011[modifier | modifier le code]

Au Championnat du monde junior d'Otepää le 27 janvier où elle arrivait en grande favorite[43], après avoir effectué parmi les meilleurs sauts aux entrainements[44], elle confirme sa forme en prenant la médaille d'or[45],[46], malgré une rude concurrence de Špela Rogelj qui remporte l'argent, de Yūki Itō qui prend le bronze, et également de Jacqueline Seifriedsberger (4e), de Evelyn Insam (5e) et de Sara Takanashi (6e) qui la talonnaient au premier saut[47]. Elle est la deuxième à réunir la collection complète en compétition individuelle junior, depuis la création de la compétition masculine en 1979, après Elena Runggaldier en 2010[48], et première à réunir ces trois médailles de bronze, d'argent et d'or durant trois années consécutives[49].

Championnat du monde 2011[modifier | modifier le code]

Son parcours en Coupe continentale 2011 et sa médaille d'or en junior placent Coline Mattel comme une des favorites du prochain Championnat du monde du saut à ski féminin d'Oslo[46],[49],[50]. Le 25 février, lors d'un concours difficile en raison du vent et du brouillard[51],[52], au cours duquel des sauteuses valeureuses et titrées telles que Juliane Seyfarth, Jacqueline Seifriedsberger ou la tenante du titre Lindsey Van ne se qualifient pas pour le deuxième saut[53], Coline Mattel ne prend que la cinquième place de la première manche ; elle talonne ensuite Iraschko lors de la deuxième manche, pour finalement remporter la médaille de bronze[54] derrière Elena Runggaldier. Grâce à cette médaille, Coline Mattel « rentre dans l'histoire du sport français » en gagnant la toute première médaille de l'histoire du saut à ski français[52].

Été 2011[modifier | modifier le code]

Coline Mattel, été 2010.

Coline Mattel s'impose dès le premier concours à Szczyrk, remportant sa première victoire en Coupe Continentale estivale, devant Sara Takanashi et Maja Vtič qui la devançaient à la première manche[55]. Après une place de 4e le 22 juillet 2011 à Zakopane[56], elle gagne ensuite les deux concours des 13 et 14 août à Bischofsgrün, les deux fois devant Sara Takanashi qui prend la deuxième place provisoire derrière Mattel[57],[58] ; elle prend au passage le record du tremplin d'Ochsenkopf (de) HS71 à Magdalena Schnurr avec 70,5 mètres[59],[58]. Ensuite, Coline Mattel n'arrive que sixième du concours d'Oberwiesenthal le 19 août, dans un concours marqué par des conditions de vent difficiles, qui voit les deux autres Françaises Léa Lemare et Julia Clair prendre respectivement la deuxième et la quatrième place, ce qui est alors leurs meilleurs classements[60]. Elle retrouve le podium le lendemain à Oberwiesenthal avec une troisième place, puis de nouveau à Trondheim le 10 septembre avec également une troisième place. Lors de la finale le 11 septembre à Trondheim, Coline Mattel obtient son plus mauvais classement depuis août 2010, avec une neuvième place, à cause d'une chute sans gravité lors du premier saut. Elle remporte malgré tout la Coupe Continentale estivale 2011, acquise dès la veille[61].

Hiver 2012[modifier | modifier le code]

Coline Mattel est dès l'automne 2011 une des principales favorites avec Daniela Iraschko pour le classement général de la première Coupe du monde féminine de saut à ski[62]. La première épreuve se tient à Lillehammer le 3 décembre 2011, Coline Mattel y prend la deuxième place devant Melanie Faisst, et battue par Sarah Hendrickson qui gagne avec une avance de presque 30 points[63].

À Hinterzarten le 7 janvier 2012, elle prend la 7e place[64] d'un concours réduit à une seule manche pour causes de conditions de vent difficiles[65], puis le lendemain, elle se place 11e[66]. Elle garde de justesse la deuxième place du classement provisoire de la Coupe du monde[67], qu'elle perd à Predazzo les 14 et 15 janvier avec des places de 10e puis 9e, dépassée par Daniela Iraschko qui prend la deuxième place (deux fois 2e à Predazzo), et Lindsey Van la troisième (4e puis 6e)[68].

Elle se place ensuite deux fois 4e des épreuves de coupe continentale de Zakopane les 20 et 21 janvier 2012, les deux fois derrière Iraschko, Hendrickson et Ema Klinec[69], à seulement un demi point derrière Klinec le 21 janvier[70]. Coline Mattel enchaîne ensuite des résultats moins bons, et même ne se qualifiant pas pour la deuxième manche à Hinzenbach le 4 ni le 5 février 2012 (33e puis 39e), ce qui ne lui était plus arrivé depuis l'été 2009. Elle marque quelques points à Ljubno le 11 février (14e) et le 12 (22e). Lors de son premier voyage au Japon, elle se place successivement 5e, 22e et 7e des trois concours de Zao les 3 et 4 mars 2012, et se maintient à la 10e place provisoire de la coupe du monde. Lors de l'épreuve finale à Oslo le 9 mars 2012, Coline prend la 15e place, juste suffisant pour garder la dixième place finale de la coupe du monde, à un point devant Jacqueline Seifriedsberger[71].

Championnat du monde junior 2012[modifier | modifier le code]

Contrairement à l'année précédente, Coline Mattel n'arrive pas en favorite à Erzurum pour le championnat du monde junior, car trois sauteuses de catégorie junior la devancent au classement de la coupe du monde : Sara Takanashi, Katja Požun, et surtout Sarah Hendrickson qui a une large avance en tête ; de plus, lors des quatre derniers concours Coline Mattel n'a pu faire mieux que 14e à Ljubno, où cinq juniors la devancent. Elle souhaite malgré tout défendre son titre[72]. Le 23 février jour du concours, elle semble capable de gagner une médaille : elle se place 3e de la première manche, derrière Sara Takanashi et Sarah Hendrickson, premières ex-æquo, qui termineront respectivement 1re et 2e, et juste devant Carina Vogt qui prendra finalement le bronze. Hélas pour Mattel, son deuxième saut est moins bon (8e de la manche), elle se fait dépasser par Vogt, mais aussi par Evelyn Insam et Špela Rogelj pour terminer 6e. Deux jours plus tard, Coline Mattel participe à la première épreuve féminine par équipe des championnats du monde junior (l'épreuve prévue en 2011 à Otepää ayant été annulée au dernier moment), où elle et ses équipières françaises Julia Clair, Léa Lemare et Caroline Espiau prennent la 5e place.

Été 2012[modifier | modifier le code]

Coline Mattel participe au tout premier Grand-Prix féminin le 15 août à Courchevel, sur le tremplin du Praz HS 96 qu'elle connait bien pour s'y entraîner souvent[73]. Elle se place deuxième ex-aequo de la première manche, avec Daniela Iraschko, derrière Alexandra Pretorius, une sauteuse canadienne alors inconnue qui participe à sa première compétition de niveau mondial ; Coline Mattel n'est ensuite que dixième de la deuxième manche, et se fait dépasser par Jacqueline Seifriedsberger (meilleure deuxième manche, troisième au classement final) et Jessica Jerome (quatrième de la manche et au classement final) pour terminer cinquième[74].

À Hinterzarten le 17 août 2012, Coline Mattel se place septième[75]. Elle ne prend pas part aux deux Grand-Prix d'Almaty, et termine à la 14e place de cette première saison de Grand-Prix féminin[76].

Hiver 2013[modifier | modifier le code]

Après ses résultats en 2012 qu'elle juge décevants[11] en raison d'un manque de discipline[77], Coline Mattel a pour objectif de cette saison 2013 « de récupérer son titre » de championne du monde junior (à Liberec), de faire au moins aussi bien qu'au championnat du monde 2011 (soit au moins gagner la médaille de bronze au championnat du monde 2013 à Predazzo), et pour la coupe du monde, « d'enchaîner les podiums », et d’atteindre le podium du classement final[78], ou au moins de faire mieux que sa place de dixième en 2012[11]. Elle ne fait toutefois pas partie des favorites pour cette coupe du monde, bien qu'étant citée comme « étant une concurrente sérieuse pour le classement final[79] ». Son entraîneur Jacques Gaillard pense qu'elle « devrait jouer le top 6 »[80].

La saison 2013 de coupe du monde commence le 23 novembre 2012 à Lillehammer avec la première coupe du monde par équipe mixte : Coline Mattel est dans l'équipe de France avec Julia Clair, Ronan Lamy-Chappuis et Emmanuel Chedal, ils prennent la neuvième place, échouant à se qualifier pour la deuxième manche. Le lendemain, dans un concours très disputé où huit sauteuses peuvent encore prétendre au podium après le premier saut, Coline Mattel atteint la cinquième place de la première manche puis termine septième[81]. La deuxième étape la coupe du monde se déroule sur le tremplin olympique RusSki Gorki, où se tiendra le concours olympique quatorze mois plus tard ; Mattel fait jeu égal avec Iraschko le 8 décembre avec une place de quatrième ex-æquo[82], puis partage la plus haute marche du podium, de nouveau avec Iraschko, le lendemain, pour sa première victoire[83]. C'est seulement la cinquième sauteuse à remporter une épreuve de coupe du monde de saut à ski[84], et la deuxième victoire pour le saut à ski français en coupe du monde, après Nicolas Dessum à Sapporo en 1995[85]. Mattel est alors à la quatrième place du classement général de la coupe du monde, derrière Takanashi, Hendrickson et à quatre points derrière Iraschko.

Cinq jours plus tard le 14 décembre, sur le tremplin HS 98 Mattensprunganlage (de) de Ramsau, Mattel est en tête de la première manche, résiste à la remontée d'Iraschko (seulement neuvième du premier saut, finalement troisième), mais se fait dépasser par Takanashi qui gagne avec 2,4 points d'avance[86] ; avec cette deuxième place, et la contre-performance de Sarah Hendrickson seulement septième de ce concours, Coline Mattel prend la deuxième place provisoire du classement général de la coupe du monde.

Coline Mattel, troisième à Hinterzarten le 12 janvier 2013.

Le 5 janvier 2013 à Schonach sur le tremplin de Langenwald, Mattel termine à la 12e place (16e de la première manche), ne marque que 22 points, et perd la deuxième place provisoire au profit de Daniela Iraschko. Le lendemain, elle est en tête de la première manche devant Anette Sagen (qui prend le record du tremplin avec 98 mètres)[87] et Insam, puis elle monte sur le podium pour la troisième fois cette saison, troisième derrière Sagen (première victoire en Coupe du monde) et Iraschko, et devant Takanashi et Hendrickson. Sur le tremplin voisin Rothaus d'Hinterzarten le 12 janvier 2013, Mattel est en tête lors de la première manche devant Hendrickson, Takanashi et Sagen[88], mais malgré un bon deuxième saut, elle ne peut résister à la remontée de Sarah Hendrickson qui gagne devant Sara Takanashi, et fini troisième[88]. Le lendemain, sa place de sixième est suffisante pour rester à la troisième place provisoire de la Coupe[89], dépassée par Hendrickson, mais devant Iraschko qui s'est blessée le 12 janvier, et sera absente pour le reste de la saison[90].

À Sapporo le 2 février 2013 dans un concours perturbé par le vent, disputé en une seule manche, Coline Mattel gagne sa deuxième Coupe du monde. Elle marque assez de points pour prendre la deuxième place provisoire de la Coupe à Sarah Hendrickson qui n'a pris que la septième place du concours. Le lendemain 3 février, les conditions de vent sont plus calmes, Mattel est sixième, elle repasse derrière Hendrickson qui elle est sur le podium à la troisième place. Dans le cadre de la préparation pour les prochains Championnat du monde, les sauteuses françaises font l'impasse sur les épreuves de Zao, Coline Mattel se fait alors dépasser au classement par Jacqueline Seifriedsberger qui prend 160 points en faisant deux fois deuxième.

La semaine suivante à Ljubno, les favorites sont Sara Takanashi qui a remporté les derniers concours, Sarah Hendrickson, et Coline Mattel. D'autres sauteuses ont fait l'impasse sur cette étape slovènes, comme Anette Sagen et Jacqueline Seifriedsberger. Les favorites sont sur le podium le samedi 16 et le dimanche 17 février 2013, Mattel est troisième puis deuxième ; elle reprend la troisième place provisoire de la Coupe à Seifriiedsberger.

Championnat du monde junior 2013[modifier | modifier le code]

Lors du Championnat du monde junior de saut à ski le 24 janvier 2013 à Liberec, Coline Mattel est parmi les favorites pour une médaille, avec Sara Takanashi et Sarah Hendrickson[91] ; troisième après la première manche, elle est en position pour gagner une nouvelle médaille, mais comme l'année précédente à Erzurum, son deuxième saut est moins bon (septième de la deuxième manche). Elle prend finalement la quatrième place, devancée par Katja Požun qui regagne une place et finit troisième, Evelyn Insam, et Sara Takanashi qui garde son titre de Championne du Monde junior. Le concours par équipe réussit mieux à Coline Mattel et ses équipières Océane Avocat-Gros, Léa Lemare et Julia Clair : elles sont en deuxième place de la première manche, bénéficiant des disqualifications de la Japonaise Yuka Kobayashi et de l'Allemande Pauline Hessler ; elle conservent cette place de deuxième et remportent la médaille d'argent à 222 points derrière la Slovénie qui remporte la médaille d'or, et devant l'équipe d’Allemagne qui gagne la médaille de bronze[92]. Cette médaille d'argent porte à quatre le total de médailles mondiales en junior de Coline Mattel.

Championnat du monde 2013[modifier | modifier le code]

Hiver 2014[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Elle obtient son premier et seul podium de la saison lors de la septième manche, à Sapporo.

Championnat du monde junior[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Le 11 février 2014 à Sotchi, Coline Mattel remporte la médaille de bronze du premier concours de saut à skis féminin de l'histoire des jeux. Elle devient, à 18 ans (exactement 18 ans et 99 jours), la deuxième Française la plus jeune médaillée aux jeux olympiques d'hiver[93]. Seule la slalomeuse Danièle Debernard a été plus précoce, médaillée à 17 ans et 205 jours en 1972 à Sapporo[93].

Lors de ce concours Coline Mattel obtient à chaque manche la meilleure note des juges avec respectivement 56 points au premier saut (devant Daniela Iraschko-Stolz 54 points)[94] et 55 au second (devant Maren Lundby 54,5 points)[95].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saut à ski aux Jeux olympiques.
Épreuve / Édition Drapeau : Russie Sotchi 2014
Saut à ski médaille de bronze, Jeux olympiques Bronze

Championnats du monde du saut à ski féminin[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : République tchèque Liberec 2009 Drapeau : Norvège Oslo 2011 Drapeau : Italie Val di Fiemme 2013
Championnat du monde 5e médaille de bronze, monde Bronze 4e

Championnats du monde junior de saut à ski féminin[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Italie Tarvisio 2007 Drapeau : Pologne Zakopane 2008 Drapeau : Slovaquie Štrbské Pleso 2009 Drapeau : Allemagne Hinterzarten 2010 Drapeau : Estonie Otepää 2011 Drapeau : Turquie Erzurum 2012 Drapeau : République tchèque Liberec 2013 Drapeau : Italie Val di Fiemme 2014
Championnat du monde junior 18e 31e Bronze Argent Or 6e 4e Argent
Championnat du monde junior par équipe Pas d'épreuve féminine par équipes Pas d'épreuve féminine par équipes Pas d'épreuve féminine par équipes Pas d'épreuve féminine par équipes Annulé 5e[Notes 1] Argent [Notes 2] Bronze [Notes 3]

Légende :

  • Pas d'épreuve féminine par équipes : pas d'épreuve féminine par équipes

Coupe du monde féminine de saut à ski[modifier | modifier le code]

Coline Mattel avec sa médaille d'or d'Otepää et sa médaille de bronze d'Oslo.
  • Première participation dès l'épreuve inaugurale le 3 décembre 2011 à Lillehammer.
  • 9 podiums
  • Meilleur résultat :
    • 1re à Sotchi le 9 décembre 2012
    • 1re à Sapporo le 2 février 2013
  • Classement final : 10e de la saison 2011-2012
  • Classement final : 3e de la saison 2012-2013
  • Classement final : 8e de la saison 2013-2014

Victoires par saisons[modifier | modifier le code]

Année Lieu
2012 Sotchi (Russie)
2013 Sapporo (Japon)

Coupe continentale féminine de saut à ski[modifier | modifier le code]

  • Première participation le 17 février 2007 à Schonach.
  • Meilleurs résultats :
    • hiver, six victoires :
      • 1re au concours de Notodden le 18 décembre 2010 ;
      • 1re au concours de Hinterzarten le 12 janvier 2011 ;
      • 1re aux concours de Braunlage les 15 et 16 janvier 2011 ;
      • 1re aux concours de Zakopane les 12 et 13 février 2011.
    • été, trois victoires :
      • 1re au concours de Szczyrk le 19 juillet 2011 ;
      • 1re aux concours de Bischofsgrün les 13 et 14 août 2011.
  • Meilleur classement :
    • 2e de la saison hivernale 2010-2011[96], acquis dès le 13 février[97], à quatre concours de la fin de saison.
    • 1re de la saison estivale 2011[98], acquis dès le 10 septembre, à un concours de la fin de saison.

Photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b En 2013, selon Équipe de France Saut 2013-2014
  2. « Fiche de Coline Mattel », sur FIS,‎ 2009 (consulté le 21 février 2009)
  3. « Liberec 2009 : Bauer vice-champion du monde du 15 km libre », sur Radio Prague,‎ 2009 (consulté le 21 février 2009)
  4. Dino Di Meo (photogr. Peter Parks), « Coline Mattel, la trempe du tremplin », Libération, no 10185,‎ 12 février 2014, p. 19 (ISSN 0335-1793, lire en ligne)
  5. la famille a le goût de l'effort physique, randonnée, escalade, ski Sabrina Champenois (photogr. Aimée Hoving), « Pleine d'élans : Portrait : Coline Mattel », Libération, no 10210,‎ 13 mars 2014, p. 32 (ISSN 0335-1793, lire en ligne)
  6. 7e au championnat de France de télémark en 2005
  7. a, b et c Coline Mattel à l'interview
  8. a et b Coline MATTEL, onglet « Hors Piste »
  9. lycée du Mont-Blanc : Le palmarès 2011
  10. À seize ans, Coline Matel rêve de remporter la première Coupe du monde de saut à skis féminin
  11. a, b et c Déçue de sa première saison en Coupe du monde, Coline Mattel veut progresser
  12. Mattel et Direz, mention très bien
  13. Mattel : « Ceux qui n’ont jamais eu peur sont des imbéciles »
  14. De ses propres Ailes, documentaire sur Coline Mattel, diffusé le 27 février 2010 à 15h40 sur Canal+, visible sur le site Intérieur Sport.
  15. On n'est pas couché du 22 février 2014
  16. Fiche de résultat Oberstdorf HS100 26-09-2008
  17. Résultat du concours féminin Tarvisio 2007
  18. Saut à ski : Lindsey Van, championne du monde, Coline Mattel 5e, afp, 20 février 2009.
  19. (en) « Many treat her as the absolute favourite, but will she be able to stand that pressure? », Junior World Championships 2010 in Hinterzarten opened
  20. Tableau récapitulatif de la saison 2009/2010 de Coupe continentale féminine.
  21. Classement provisoire de la Coupe Continentale de saut à ski féminin, été 2010, après 4 concours.
  22. (en) Seifriedsberger wins also second competition in Oberwiesenthal
  23. a et b (en) Van and Iraschko join CoC in Lillehammer
  24. Classement provisoire de la Coupe Continentale de saut à ski féminin, été 2010, après 6 concours.
  25. Classement provisoire de la Coupe Continentale de saut à ski féminin, été 2010, après 8 concours.
  26. Mattel absente, Iraschko en profite
  27. Coline Mattel au pied du podium
  28. Coline Mattel deuxième à Vikersund
  29. Classement provisoire de la Coupe Continentale de saut à ski féminin, hiver 2010-2011, après 4 concours
  30. Notodden 18-12-2010 HS98
  31. Classement provisoire de la Coupe Continentale de saut à ski féminin, hiver 2010-2011, après 6 concours
  32. Coline Mattel signe son troisième succès
  33. (pl) PK Pań w Braunlage: Mattel nokautuje!
  34. (en) Mattel wins also on Sunday in Braunlage
  35. Classement provisoire de la Coupe Continentale de saut à ski féminin, hiver 2010-2011, après 9 concours
  36. Résultat Brotterode HS117 06-02-2011
  37. Résultat 1re manche Brotterode 06-02-2011
  38. (en) Coline Mattel wins in Zakopane
  39. (de) COC-L: Mattel gewinnt ersten bewerb in Zakopane
  40. Résultat Zakopane HS94 12-02-2011
  41. Résultat Zakopane HS94 13-02-2011
  42. (en) Iraschko prematurely won overall Continental Cup
  43. Les Mondiaux juniors et U23 débutent aujourd'hui à Otepaa
  44. (en) FIS Nordic Junior World Ski Championships RESULTS TRAINING 25-01-2011 26-01-2011
  45. (en) Otepää 27-01-2011 HS100
  46. a et b SAUT A SKI / MONDIAUX JUNIORS - Le titre pour Coline Mattel !
  47. Coline Mattel championne du monde juniors
  48. (en) Coline Mattel is Junior World Champion
  49. a et b Saut à skis Mondiaux Juniors (D): Mattel empoche le titre
  50. 1ère Victoire pour Coline MATTEL
  51. (en) Daniela Iraschko is victorious at the World Championships
  52. a et b Coline Mattel signe un exploit historique
  53. Résultat 1re manche Oslo HS106 25-02-2011
  54. Résultat Oslo HS106 25-02-2011
  55. (en) 1st Continental Cup Competition, Szczyrk (POL), Normal Hill Individual TUE 19 JUL 2011
  56. (en) COC-L: Victory for Maja Vtic
  57. (it) Coline Mattel vince a Bischofsgrün
  58. a et b (en) Coline Mattel wins with hill record
  59. (en) Bischofsgrün Ochsenkopf-Schanzenarena
  60. Seifriedsberger commanding winner in Oberwiesenthal
  61. Le général pour Mattel
  62. (en) Team check: France
  63. Sarah Hendrickson first World Cup winner
  64. Classement Hinterzarten HS108 7-01-2012
  65. (en) Sabrina Windmueller surprise winner in Hinterzarten
  66. Classement Lillehammer HS108 8-01-2012
  67. Classement provisoire de la Coupe du monde 2012, après trois épreuves.
  68. Classement provisoire de la Coupe du monde 2012, après cinq épreuves.
  69. Résultat Zakopane HS94 20-01-2012
  70. Résultat Zakopane HS94 21-01-2012
  71. Classement final de la coupe du monde 2011-2012
  72. Mattel deuxième en saut à skis
  73. Mattel : «Savoir enfin ce que je veux»
  74. Surprising victory for Alexandra Pretorius
  75. Résultat Hinterzarten Grand Prix Ladies HS108
  76. FIS Grand Prix Ski Jumping Ladies 2012
  77. J.-P. B., « « J’étais dans une spirale autodestructrice » », L'Equipe,‎ 5 janvier 2013
  78. MATTEL : "J'AI EU DU MAL À GARDER LA TÊTE SUR LES ÉPAULES" : interview vidéo.
  79. (it) Salto con gli sci: al via la Coppa del Mondo femminile
  80. Jacques Gaillard : "Coline Mattel devrait jouer le top 6"
  81. (de) Sara Takanashi gewinnt erstes Einzelspringen der neuen Saison
  82. (en) Hendrickson wins on Saturday in Sochi
  83. Première victoire en carrière pour Coline Mattel
  84. (en) Two winners on Sunday in Sochi
  85. La joie aux Contamines-Montjoie pour Coline Mattel
  86. Saut à ski-Ramsau (D): Mattel deuxième
  87. Podium pour Coline Mattel
  88. a et b (en) Second season win for Sarah Hendrickson
  89. Classement provisoire de la Coupe du monde 2013, après huit épreuves.
  90. (en)Iraschko out of action for the rest of the season
  91. Liberec ospita l'edizione 2013 dei Campionati Mondiali Junior di Salto Speciale
  92. (en) Junior Worlds: Slovenian team unbeatable
  93. a et b « Mattel vole vers le bronze », sur L'Équipe,‎ 11 février 2014 (consulté le 22 février 2014)
  94. « Résultats première manche », sur sochi2014.com (consulté le 11 février 2014)
  95. « NH individuel dames, manche finale », sur sochi2014.com (consulté le 11 février 2014)
  96. Classement final coupe continentale 2011
  97. Classement provisoire coupe continentale 2011, après 17 concours
  98. Two Austrians win in Trondheim

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]