Colibri porte-épée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Colibri porte-épée

Description de cette image, également commentée ci-après

Ensifera ensifera se nourrissant

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Apodiformes
Famille Trochilidae

Genre

Ensifera
Lesson, 1843

Nom binominal

Ensifera ensifera
(Boissonneau, 1840)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Colibri porte-épée (Ensifera ensifera) est une espèce de colibri (famille des Trochilidae) d'Amérique du Sud. C'est la seule espèce du genre Ensifera.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme « Ensifera » vient du latin signifiant « Porteur d'épée », en référence à son long bec effilé[1].

Description[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un des plus grands colibris puisqu'il mesure entre 22 et 25 cm ; 14 cm pour le corps et la queue et au moins 8 cm pour le bec. C'est la seule espèce d'oiseau au monde à avoir un bec plus long que son corps[2]. Il pèse en moyenne 12 grammes.

C'est un colibri élancé à la queue fourchue. Son plumage est à dominante verte, irisé, tirant sur le vert-olive au niveau de la tête et de la gorge pour le mâle. Tache blanche derrière l'œil. La queue et les ailes sont brun-roux. La femelle a la gorge et le ventre tachetés de blanc. Le bec est gris, étroit et légèrement courbé vers le haut. Ses pattes sont rosâtres.

Comportement[modifier | modifier le code]

  • Alimentation: Son bec est adapté pour atteindre le nectar des longues fleurs à la corolle tubulaire, que cette espèce est souvent la seule à pouvoir butiner. L'espèce Passiflora mixta est totalement dépendante du Colibri porte-épée pour sa pollinisation. Les petits insectes et les araignées constituent également une part importante de son alimentation, notamment pendant la période de reproduction. Les mâles veillent sur des zones de nourrissage et sont particulièrement agressifs envers les autres colibris ou toute autre espèce nectarivore : papillons, bourdons, etc.
  • Reproduction: Comme chez les autres colibris la femelle s'occupe du nid - une petite coupe de fibres végétales et animales (plumes, poils) qu'elle assemble avec des toiles d'araignées - et de la couvée seule. La ponte consiste généralement en 2 œufs blancs. Les poussins sont nourris avec des insectes prédigérés[3].

Habitat et répartition[modifier | modifier le code]

Carte de répartition de l'espèce

Vit dans les forêts tropicales humides de montagnes, dans les sous-bois ou en lisières de forêts principalement. On la retrouve généralement au-dessus de 2 500 m d'altitude. Son aire de répartition s'étend tout le long des Andes tropicales entre l'ouest du Venezuela et le centre de la Bolivie en passant par la Colombie, l'Équateur et le Pérou.

La population de cette espèce ne connaît actuellement aucun recensement officiel, mais il semble qu'elle soit stable et ne connaisse pour le moment aucun déclin dans l'ensemble de l'aire, raison pour laquelle elle est classée comme préoccupation mineure (Least Concern - LC) par l'UICN[4].

Références externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « ensĭfĕr », sur Dictionnaire latin Olivetti (consulté le 12 février 2014)
  2. (en) « Sword-billed Hummingbird », sur 10,000 Birds,‎ 11 avril 2011 (consulté le 4 février 2014)
  3. http://www.avianweb.com/swordbilledhummingbirds.html
  4. http://www.birdlife.org/datazone/speciesfactsheet.php?id=2019