Colas Rail

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Colas Rail

Description de l'image  Logo colas rail.jpg.
Création 2008
Dates clés 2000 : Rachat par Colas devenant Seco-Rail
2008 : Colas Rail, fruit de la fusion de Spie Rail et de Seco Rail
Fondateurs COLAS SA
Forme juridique Société anonyme
Slogan Le ferroviaire d'une nouvelle ère
Siège social Drapeau de France 44 rue Jean Mermoz
Maisons-Laffitte (France)
Direction Patrick Guenole
Actionnaires Colas
Activité Projets et systèmes, Voies ferrées, Électrification, Signalisation, ITE, Fret, Travaux spécifiques, Composant de voie, Electromécanique, Maintenance
Société mère Colas
Filiales Vecchietti, Lamblin, Emofer, Technifer, SGTE (Société Générale de Techniques et d'Études)
Effectif 3 900
Site web www.colasrail.com
Chiffre d’affaires 656 millions d'euros (2012)

Colas Rail est une entreprise française de travaux publics, filiale du groupe Colas (groupe Bouygues), spécialisée dans les travaux ferroviaires. Elle réalise des projets dans les domaines de la voie (voies fixes, voies ballast), l’électrification (sous-stations, caténaires), la signalisation, le contrôle, les communications, les équipements électromécaniques. Ses compétences couvrent tous les types de transport ferré, des systèmes de tramway aux lignes à très grande vitesse. Colas Rail est également dotée d'une unité de fabrication de traverses en béton et d'appareils de voie.

Colas Rail est née de la fusion, au 31 janvier 2008, de Seco Rail et de Spie Rail, suite de l'acquisition de Spie Rail par Colas en mai 2007.

G 2000 202 de Colas-Rail à Noyelle-Sur-Mer

Historique[modifier | modifier le code]

La fusion de Seco Rail et Spie Rail en janvier 2008 a donné naissance à la société Colas Rail.

Seco[modifier | modifier le code]

SECO (Société d'études et de construction d'outillage) a été fondée en 1931 pour construire et exploiter la première dégarnisseuse-cribleuse française de ballast à grand rendement conçue par Maurice Lemaire, ingénieur de la voie à la Compagnie des chemins de fer du Nord, puis Ministre de la Construction et du Logement de 1953 à 1955.

La société SECO évolue dans les années 1950 vers la pratique de l’ensemble de travaux de pose, de renouvellement et d’entretien de voies ferrées. Au début des années 1970, après des difficultés financières, elle est vendue en 1975 à l'entreprise Desquenne et Giral,.

Desquenne et Giral[modifier | modifier le code]

Cette société né en 1936 sous la forme d'une société à responsabilité limitée, elle emploie alors une dizaine d'ouvriers. En 1946, la société Pierre Desquenne devient « Desquenne et Giral ». En 1958, Desquenne et Giral devient une société anonyme au capital de 1,5 million de francs.

En 1975, Desquenne et Giral rachète l’entreprise Seco en proie à des difficultés financières. En 1977, elle prendra également le contrôle d’une autre entreprise de travaux ferroviaires, Verstraeten.

Suite au rachat de Seco et de Verstraeten, Desquenne et Giral devient une holding en 1978 et prend le nom de « Gestion Desquenne et Giral ». Elle rassemble l'ensemble de ses activités ferroviaires sous l’enseigne « Seco Desquenne et Giral », qui deviendra très vite SECO/DG. SECO change par la même occasion de désignation et devient « Société d’Entretien et de Construction ». Le groupe procède à de nombreux rachats dans les années 1980 et 1990. Les activités ferroviaires des sociétés rachetées sont progressivement fusionnées avec SECO/DG.

Rachat par Colas[modifier | modifier le code]

En octobre 2000, le groupe Colas rachète l'ensemble des activités ferroviaires de Desquenne et Giral. En 2008, Colas Rail nait de la fusion de Seco Rail et de Spie Rail.

Implantations[modifier | modifier le code]

La présence française de Colas Rail est assurée par 29 implantations. Mais l'entreprise est aussi présente au Royaume-Uni (via sa filiale Colas Rail Ltd), en Belgique (Colas Rail Belgium), en Roumanie (ISAF) ou encore au Maroc, Vénézuela, Égypte et en Asie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]