Colas (société)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colas.

Colas

alt=Description de l'image LOGO colas.png.
Dates clés 1986 Rachat par Bouygues
Personnages clés Hervé le Bouc, PDG
Forme juridique Société anonyme
Slogan La route avance
Siège social Drapeau de France 7 Place René Clair
Boulogne-Billancourt (France)
Actionnaires Bouygues (96,6 %)
Activité Travaux publics
Carrières
Produits Enrobés, granulats, Bétons, Bitume
Société mère Bouygues
Effectif 62 800 (au 31 décembre 2012)
Site web Site officiel
Chiffre d’affaires 13 milliards d'euros (2012)
Résultat net 302 millions d'euros (2012)

Colas est une entreprise française de travaux publics filiale du groupe Bouygues, spécialisée dans la construction et l'entretien d'infrastructures de transport, d'aménagements urbains et de loisirs. Elle est également présente dans les travaux ferroviaires par l'intermédiaire de sa filiale Colas Rail. Le siège de Colas est situé à Boulogne-Billancourt depuis 1990. Colas réalise chaque année environ 100 000 chantiers[1].

Aujourd'hui le Groupe est devenu un leader mondial de la construction et de l'entretien des routes et est présent dans près de cinquante pays sur les cinq continents. Le groupe Colas créa aussi en Outre-Mer la société GTOI, filiale du groupe depuis plus de 30 ans. Et au Maroc une filiale sous le nom de GTR une filiale qui a exécuté la plupart des routes dans ce pays.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Société routière Colas a été créée en 1929 pour exploiter la première émulsion bitumineuse mise au point en 1922 par deux chimistes anglais, Hugh Alan Mackay et George Samuel Hay. Le nom du groupe dérive d'ailleurs de la contraction de l'expression Cold Asphalt, nom original du procédé. Articulés autour de différents travaux routiers, les pôles de l'entreprise se développent rapidement et s'implantent dans les années 1930 sur le continent africain.

À la fin des années 1950, Shell cède intégralement ses parts de capital.

En 1964 Colas rachète la société canadienne Sintra, le groupe s'étend en Amérique du Nord

En 1986, elle est rachetée par le groupe Bouygues.

La réunification allemande favorise son expansion en Europe centrale. En 1992, Colas est rejoint par Sacer

En 1996 Colas rachète Screg.

En décembre 2013, Vinci rachète les 16,67 % de participation que détenait Colas, dans Cofiroute, pour environ 800 millions d'euros[2].

Entreprises du groupe[modifier | modifier le code]

  • Aximum
  • Bronzo Perasso
  • Colas Centre-Ouest
  • Colas Est
  • Colas Île-de-France-Normandie
  • Colas Midi-Méditerranée
  • Colas Nord-Picardie
  • Colas Rhône-Alpes-Auvergne
  • Colas Sud-Est
  • Colas Rail
  • Perasso
  • Plateau de la Mure
  • Sacer Atlantique
  • Sacer Paris-Nord-Est
  • Sacer Sud-Est
  • Screg Est
  • Screg Île-de-France-Normandie
  • Screg Nord-Picardie
  • Screg Ouest
  • Screg Sud-Est
  • Screg Sud-Ouest
  • Smac
  • Spac
  • Srmv

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Estelle Nouel, « Hervé Le Bouc : nouveau PDG de Colas », dans Boulogne-Billancourt Information (BBI), n°361 (décembre 2007), p.14-15

Annexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]