Colard Mansion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mansion.

Colard Mansion (ou Colart Mansion, en latin : Colardum Mansion), né avant 1440 et mort après mai 1484, est un copiste, calligraphe, enlumineur, libraire, traducteur et imprimeur originaire des Flandres, l'un des premiers à avoir imprimé des livres en langue française et à utiliser la gravure sur cuivre pour illustrer des ouvrages.

Biographie[modifier | modifier le code]

Colard Mansion commence sa carrière en tant que copiste. Installé à Bruges tout comme Jean Brito, il est connu dans cette ville entre 1440 et 1454 également comme libraire, calligraphe et miniaturiste. Il y pratique le négoce de manuscrits auprès de commanditaires fortunés. En 1467, il produit la copie du Romuleon d'après une traduction de Jean Miélot. Il aurait quitté Bruges vers 1469-1470 et on soupçonne que c'est alors qu'il se serait formé à l'imprimerie dans une ville allemande[réf. nécessaire]. Il aurait travaillé aux côtés de William Caxton, venu à Bruges vers 1473, les deux hommes associant leurs noms à celui de Johann Veldener pour produire le Recuyell of the Historyes of Troye de Raoul Lefèvre (v. 1474-1475) qui est le premier livre imprimé en langue anglaise[1].

Selon Paul Dupont[2], il introduit la typographie à Bruges et y imprime entre 1475 et 1476 une version en français (et non plus en latin) du Jardin de dévotions, à peu près en même temps que Pasquier Bonhomme, qui lui, produit à Paris Les Chroniques de France, et Barthélemi Bayer, qui, à Lyon, imprime en français La Légende dorée. Cette même année, il publie le Livre de la Ruyne des hommes et des femmes de Boccace en y réservant des espaces vierges dans la mise en pages afin d'y coller les illustrations exécutées au burin[3]. Jusqu'en 1484, Mansion imprime à Bruges d'imposants volumes illustrés[4], considérés comme des incunables et conservés notamment à la Bibliothèque publique de Bruges (Openbare Bibliotheek Brugge)[5].

Mansion prend de plein fouet la crise économique qui frappe Bruges suite à la disparition de l'État bourguignon suite à la mort de Charles le Téméraire (1477), et l'on perd sa trace après mai 1484, et il serait allé, d'après certaines sources, en Picardie du coté d'Abbeville.

L'un de ses derniers travaux recensés a été imprimé en collaboration avec Gerard Leeu, Le dialogue des créatures (Dialogus creaturarum) pour lequel Mansion traduisit cinq textes du latin. On connaît de lui à ce jour une vingtaine d'ouvrages.

Quelques ouvrages recensés[modifier | modifier le code]

Première page illustrée et enluminée de l'Ovide moralisé imprimé par Mansion en mai 1484 : son dernier livre connu. (Bibliothèque publique de Bruges)
Non datés :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Caxton learnt the art of printing from Colard Mansion, who set up a press at Bruges about 1473. He left Bruges in 1476 and returned to England. » in William Page (ed. 1911), British History on line.
  2. Paul Dupont, « Chronologie de l'histoire de l'imprimerie » in Histoire de l'imprimerie, 2 tomes, Paris, Édouard Rouveyre, [1853].
  3. « Burin » par Alain Nave in Dictionnaire encyclopédique du livre, tome 1, Paris, Cercle de la librairie, 2002, p. 403.
  4. « Belgique » par Bernard Desmaele in Dictionnaire encyclopédique du livre, tome 1, Paris, Cercle de la librairie, 2002, p. 240.
  5. (nl)De Verzameling Mansiondrukken van de openbare bibliotheek brugge par Ludo Vandamme.
  6. Certaines sources signale la date de 1472, largement contredite par la plupart des sources d'autorité ici mentionnées.
  7. Musée des arts et métiers
  8. BNF, français, 424.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joseph Van Praet, Notice sur Colard Mansion, libraire et imprimeur de la ville de Bruges en Flandre dans le quinzième siècle, Paris, De Bure Frères, 1829
  • Charles-Louis Carton, Colard Mansion et les imprimeurs brugeois du 15me siècle, Van de Casteele-Werbroeck, 1848 [1]
  • Gustave Brunet, La France littéraire au XVe siècle ou catalogue raisonné des ouvrages en tout genre imprimés en langue française jusqu'en l'an 1500, Paris, Franck, 1865 (reprint Slatkine, 1965)
  • William Blades, The Life and Typography of William Caxton, England's First Printer, with Evidence of his Typographical Connection with Colard Mansion, the Printer at Bruges, Londres, Lilly, 1861-1863, 2 tomes
  • Henri Michel, L'imprimeur Colard Mansion et le Boccace de la Bibliothèque d'Amiens, Paris, Soc. franç. de bibliographie, 1925, 1 vol. grand in-4°, planches
  • Anne Rouzet, Dictionnaire des imprimeurs, libraires et éditeurs des XVe et XVIe siècles dans les limites géographiques de la Belgique actuelle, Bruxelles, De Graaf, 1975, p. 136-139
  • Sylvie Lefèvre, « Colard Mansion », Dictionnaire des lettres françaises : le Moyen Âge, s/dir. de Geneviève Hasenohr et Michel Zink, Paris, Fayard, 1992, p. 316-317

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :