Col du Glandon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Col du Glandon
Image illustrative de l'article Col du Glandon
Sommet du col du Glandon
Altitude 1 924[1] m
Massif Belledonne / Arves
Coordonnées 45° 14′ 22″ N 6° 10′ 33″ E / 45.23936, 6.17579745° 14′ 22″ Nord 6° 10′ 33″ Est / 45.23936, 6.175797[1]
Pays Drapeau de la France France
Vallée Oisans
(sud)
Maurienne
(nord)
Ascension depuis Le Bourg-d'Oisans
(Rochetaillée)
La Chambre
Déclivité moy. 4,2 % 6,9 %
Déclivité max. 11,4 % 11,5 %
Kilométrage 29 km 21,3 km
Accès D526 - D926 D927
Fermeture hivernale novembre-mai

Géolocalisation sur la carte : Savoie

(Voir situation sur carte : Savoie)
Col du Glandon

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Col du Glandon
Mémorial de la résistance. Col de la Croix-de-Fer au fond à droite

Le col du Glandon à 1 924 mètres d'altitude se situe entre les massifs de Belledonne et des Arves, trois kilomètres à l'ouest du col de la Croix-de-Fer. Il relie la vallée de la Romanche à celle de la Maurienne.

La route du col a été ouverte en 1898 et n'a été reliée à celle du col de la Croix-de-Fer qu'en 1912, permettant ainsi de rejoindre directement Saint-Jean-de-Maurienne.

Elle n'est ouverte que de juin à octobre.

En juillet et en août 1944, alors que le débarquement de Provence se préparait, le groupe mobile no 5 du maquis de l'Oisans a repoussé temporairement une attaque allemande près du col ; un mémorial au sommet du col le rappelle.

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Profil[modifier | modifier le code]

La route du versant sud-ouest du col est commune avec celle du col de la Croix-de-Fer, à l'exception des deux cents derniers mètres : elle présente une pente irrégulière, avec deux descentes de deux kilomètres près du Rivier-d'Allemond et du lac de Grand Maison mais aussi des passages à plus de 10 %.

Le versant nord est plus court mais nettement plus raide. Il démarre de Saint-Étienne-de-Cuines avec une première partie qui grimpe dans des pourcentages avoisant les 8 % jusqu'à Saint-Colomban-des-Villards. Le passage de ce village, au milieu de l'ascension, présente un replat de deux kilomètres. Mais à la sortie de cette commune, un bref passage à 13 % et une assez difficile ligne droite marquent le début d'une dernière partie nettement plus difficile. La pente est proche de 10 % jusqu'au passage d'un pont au-dessus d'un torrent. Seuls deux kilomètres successifs un peu moins raides à 7 et 6 % permettent de récupérer. Car les trois derniers kilomètres, sous forme d'une série de lacets, sont à de 10,3 % de moyenne.

Tour de France[modifier | modifier le code]

Le col du Glandon a été franchi au total à 14 reprises par le Tour de France. Le versant nord est classé hors catégorie et le versant sud en 1re catégorie, sauf à l'occasion du Tour 2013 où il est également hors catégorie. Voici les coureurs qui ont franchi les premiers le col[2] :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Daniel Friebe et Pete Golding, Sommets mythiques : Cyclisme, les 50 cols incontournables d'Europe, GEO,‎ 2012, 224 p. (ISBN 978-2-8104-0296-0), p. 120-123

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Coordonnées identifiées à l'aide de géoportail et carte IGN à l'échelle 1:20 000
  2. (fr) Le dico du Tour - Le col du Glandon dans le Tour de France depuis 1947