Col de la Vanoise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vanoise.
Col de la Vanoise
Image illustrative de l'article Col de la Vanoise
Le refuge du CAF du Col de la Vanoise. La partie la plus récente se trouve à gauche.
Altitude 2 522 m
Massif Massif de la Vanoise
Coordonnées 45° 23′ 25″ N 6° 47′ 42″ E / 45.39028, 6.79545° 23′ 25″ Nord 6° 47′ 42″ Est / 45.39028, 6.795
Pays Drapeau de la France France
Vallée Vallée de la Glière,
Tarentaise
(ouest)
Vallon de la Leisse,
Maurienne
(sud-est)
Ascension depuis Pralognan-la-Vanoise Termignon
Accès GR55 GR55

Géolocalisation sur la carte : Savoie

(Voir situation sur carte : Savoie)
Col de la Vanoise

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Col de la Vanoise

Le col de la Vanoise est un col des Alpes françaises culminant à 2 522 mètres dans le parc national de la Vanoise. Il permet l'accès entre les localités de Pralognan-la-Vanoise et Termignon, appartenant respectivement aux vallées de la Tarentaise et de la Maurienne, dans le département de la Savoie. Il est situé sur le sentier GR55.

Le lac des Vaches, dans la vallée de la Glière, à proximité du col de la Vanoise. En arrière-plan, la Grande Casse.

De Pralognan, il est accessible par la vallée de la Glière et de son affluent passant au sud de l'aiguille de la Vanoise. De Termignon, il est accessible par la vallée du Doron de Termignon (Bellecombe) puis celle de la Leisse.

Le plateau accueillant le col, situé entre la Grande Casse (au nord) et les glaciers de la Vanoise (au sud) abrite plusieurs lacs : le lac des Vaches entre le refuge des Barmettes (2 010 m) et le col, le lac Long et le lac des Assiettes sous l’aiguille de la Vanoise puis plus loin le lac Rond et le lac du col de la Vanoise. Le lac des Assiettes est un lac intermittent[1] partiellement comblé par des alluvions[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Dès l’âge de bronze (vers 1000 av. J.-C.), le col servait déjà à relier la Tarentaise et la Haute-Maurienne. Mais les Romains l’abandonnèrent car ils jugeaient plus sûr le col du Petit-Saint-Bernard pour rallier Lugdunum (Lyon) depuis Rome, au temps des invasions barbares[réf. souhaitée]. Mais le col retrouve de l’importance au VIIIe siècle pour relier Chambéry à Turin.

Le col fut une voie de commerce notamment pour le sel puisque des salines royales existaient à Moûtiers. Le sel était aussi importé de Gênes ou Aigues-Mortes. Le sel donnait lieu à des trafics avec la Suisse de même que de la contrebande vers la France. Le rattachement du duché de Savoie à la France en 1860 mit fin aux salines.

L’exportation de fromages, le tomme et le beaufort, débutée vers 1630-1640, vers le Dauphiné et le Piémont, passait également par ce col. On exportait également vers le Piémont du miel et des cuirs tannés. D’autres produits transitaient depuis l’Italie, essentiellement alimentaires (froment, riz, maïs, pommes de terre, épices…) mais aussi des étoffes provenant de Gênes et Venise.

De 1550 à 1850, la traversée du col s’effectuait essentiellement en été. En 1833-1834, des poteaux de bois ont été implantés pour signaler le chemin aux voyageurs souhaitant effectuer sa traversée en hiver. Mais ceux qui empruntaient le col au XIXe siècle devaient tout de même traverser un glacier puisque celui de la Grande Casse se situait juste au-dessus du lac des Vaches[réf. souhaitée], d’où un très difficile passage du col, et cela même en saison estivale, avant que la fin du XIXe siècle n’amorce le recul des glaciers.

Devant l’essor de l’alpinisme (avec particulièrement l’attrait pour le glacier de la Grande Casse et la pointe de la Grande Glière), un refuge fut construit en 1878[3] par le Club alpin français. Le col reçut la visite du président Félix Faure en 1897 pour assister à des manœuvres de chasseurs alpins, c’est pourquoi le refuge fut appelé refuge Félix Faure en 1902, avant d'être renommé en 2000 refuge du Col de la Vanoise[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :