Col de Jaman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Col de Jaman
Image illustrative de l'article Col de Jaman
Vue du col de Jaman depuis la dent de Jaman.
Altitude 1 512 m
Massif Alpes bernoises
Coordonnées 46° 27′ 06″ N 6° 58′ 38″ E / 46.45161, 6.9772246° 27′ 06″ Nord 6° 58′ 38″ Est / 46.45161, 6.97722[1]
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Vallée Bassin lémanique
(ouest)
Vallée de l'Hongrin
(est)
Ascension depuis Montreux Montbovon
Accès route de Jaman chemin non carrossable
Fermeture hivernale octobre - mai

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Col de Jaman

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Col de Jaman

Le col de Jaman est un col de montagne culminant à 1 512 m d'altitude des Alpes suisses[1]. Il est situé dans le canton de Vaud, au-dessus de la ville de Montreux et au pied de la dent de Jaman.

Le franchissement du col en automobile n'est pas possible, il s'agit d'une voie sans issue.

Faune[modifier | modifier le code]

Depuis les années 1990, le col de Jaman recueille un projet ornithologique qui consiste à capturer, identifier et baguer oiseaux et chauves-souris passant chaque été par le col. Tous les ans, ce sont plus de 10 000 oiseaux d'environ 80 espèces différentes qui sont ainsi identifiés[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce col était utilisé par les paysans de l'Intyamon et du Pays d'Enhaut pour transporter le Gruyère jusqu'à Vevey. De là, le fromage pouvait être exporter jusqu'à Lyon par barque, route et péniche.

Activités[modifier | modifier le code]

Un restaurant, le Manoïre, se trouve au col de Jaman. Il est exploité par le cuisinier Frédéric Médigue, ancien étoilé au Guide Michelin[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Col de Jaman », sur map.geo.admin.ch, Swisstopo (consulté le 8 août 2013)
  2. « Etude de la migration automnale des oiseaux et des chauves-souris au col de Jaman. », sur oiseau.ch (consulté le 8 août 2013)
  3. Anetka Mühlemann, « Un chef étoilé reprend le Manoïre à Jaman », 24 heures,‎ 31 mai 2013 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :