Col d'Ares

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Col des Ares.
Col d'Ares
Image illustrative de l'article Col d'Ares
Restaurant du col d'Ares, à la place du poste de douane
Altitude 1 513 m
Massif Pyrénées
Coordonnées 42° 22′ 02″ N 2° 27′ 24″ E / 42.36722, 2.45667 ()42° 22′ 02″ Nord 2° 27′ 24″ Est / 42.36722, 2.45667 ()
Pays Drapeau de la France France Drapeau de l'Espagne Espagne
Vallée Vallée du Tech
(nord-est)
Vallée du Ter
(sud-ouest)
Ascension depuis Prats-de-Mollo-la-Preste Molló
Déclivité moy. 6 %
Déclivité max. 12 %
Kilométrage 13 km 18 km
Accès D 115 C 38
Fermeture hivernale oui

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

(Voir situation sur carte : Pyrénées-Orientales)
Col d'Ares

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Col d'Ares

Le col d'Ares (catalan : Coll d'Ares), culminant à 1 513 m d'altitude, est un col de montagne des Pyrénées, lieu de passage transfrontalier entre France et Espagne.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Il relie ainsi Prats-de-Mollo-la-Preste, commune française du département des Pyrénées-Orientales, dans la région Languedoc-Roussillon, à Molló, commune de la comarque du Ripollès, en Catalogne espagnole. La limite entre les deux pays est matérialisée par la borne frontière n° 519.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1691, pendant la guerre de Neuf Ans, les Espagnols, arrivant du col d'Ares, assiègent Prats-de-Mollo, sans succès.

Le 6 juin 1793 pendant la guerre du Roussillon, les troupes espagnoles du général Antonio Ricardos passent par le col d'Ares et prennent Prats-de-Mollo. Le col restera occupé jusqu'en 1794 date à laquelle les troupes françaises du général Dugommier parvinrent à rejeter les Espagnols de l'autre côté des Pyrénées.

À partir du 27 janvier 1939, durant la Retirada, en deux semaines seulement, 100 000 réfugiés espagnols passent le col d'Ares, et sont dirigés sur Prats-de-Mollo. Pour accueillir ces réfugiés on construit quatre camps de concentration dans la vallée du Tech.
Le 13 février 1939, la frontière est fermée, et gardée par les soldats nationalistes espagnols du général Franco.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :