Col d'Èze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Èze (homonymie).
Col d'Èze
Image illustrative de l'article Col d'Èze
Panneau d'arrivée au col d'Éze
Altitude 507[1] m
Massif Préalpes de Nice
Coordonnées 43° 44′ 02″ N 7° 20′ 48″ E / 43.73389, 7.34667 ()43° 44′ 02″ Nord 7° 20′ 48″ Est / 43.73389, 7.34667 ()[1]
Pays Drapeau de la France France
Vallée Vallée du Paillon
(ouest)
Vallée du Careï
(est)
Ascension depuis Nice Roquebrune-Cap-Martin
Déclivité moy. 6,1 %
Kilométrage 8 km
Accès D 2564 D 2564
Fermeture hivernale non

Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes

(Voir situation sur carte : Alpes-Maritimes)
Col d'Èze

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Col d'Èze

Le col d'Èze, situé entre Nice et Monaco, près de La Turbie dans le département des Alpes-Maritimes, culmine à 507 m. Situé à moins de 5 km de la côte, il offre un remarquable panorama sur la Côte d'Azur : le cap Ferrat à l'ouest, et l'Italie à l'est.

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Paris-Nice[modifier | modifier le code]

Le col a été le lieu de nombreuses étapes du Paris-Nice.

Année Formule Étape 1er au sommet
1969 Contre-la-montre individuel 7b Eddy Merckx
1972 Contre-la-montre individuel 7b Raymond Poulidor
1973 Contre-la-montre individuel 7b Joop Zoetemelk
1974 Contre-la-montre individuel 7b Joop Zoetemelk
1975 Contre-la-montre individuel 7b Joop Zoetemelk
1976 Contre-la-montre individuel 7b Michel Laurent
1978 Contre-la-montre individuel 7b Gerrie Knetemann
1979 Contre-la-montre individuel 7b Joop Zoetemelk
1980 Contre-la-montre individuel 7b Gerrie Knetemann
1981 Contre-la-montre individuel 7b Stephen Roche
1982 Contre-la-montre individuel 7b Seán Kelly
1983 Contre-la-montre individuel 7b Seán Kelly
1984 Contre-la-montre individuel 7b Seán Kelly
1985 Contre-la-montre individuel 7b Stephen Roche
1986 Contre-la-montre individuel 7b Seán Kelly
1987 Contre-la-montre individuel 7b Stephen Roche
1988 Contre-la-montre individuel 6b Seán Kelly
1989 Contre-la-montre individuel 7b Stephen Roche
1990 Contre-la-montre individuel 8 Jean-François Bernard
1991 Contre-la-montre individuel 7 Tony Rominger
1992 Contre-la-montre individuel 8 Jean-François Bernard
1993 Contre-la-montre individuel 8 Alex Zülle
1994 Contre-la-montre individuel 8b Tony Rominger
1995 Contre-la-montre individuel 8b Vladislav Bobrik
2000 Contre-la-montre individuel 7 Andreas Klöden
2001 Contre-la-montre individuel 6 Dario Frigo
2002 Étape en ligne avec arrivée au sommet 6 Dario Frigo
2008 Étape en ligne avec passage au sommet 7 Clément Lhotellerie
2010 Étape en ligne avec passage au sommet 7 Amaël Moinard ou Thomas Voeckler
2011 Étape en ligne avec passage au sommet 8 Diego Ulissi
2012 Contre-la-montre individuel 8 Bradley Wiggins
2013 Contre-la-montre individuel 7 Richie Porte

Tour de France[modifier | modifier le code]

Le Tour de France a emprunté ce col, classé 2e catégorie, lors de la 16e étape du Tour de France 1953 entre Marseille et Monaco. C'est le Français Joseph Mirando qui est passé en tête au sommet[2]. Lors de la 2e étape Tour de France 2009 entre Monaco et Brignoles, le col était classé en 3e catégorie. C'est le coureur allemand Tony Martin qui est passé en tête au col[3].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Coordonnées identifiées à l'aide de Géoportail et carte IGN à l'échelle 1:20 000
  2. (fr) Le dico du Tour - Le col d'Èze dans le Tour de France depuis 1947
  3. Site officiel du tour de France 2009