Cogent Communications

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cogent Communications Group, Inc.

Création 1999
Fondateurs Dave Schaeffer
Forme juridique SA (NASDAQ : CCOI)
Siège social Drapeau des États-Unis Washington, D.C. (États-Unis)
Activité Telecommunications
Produits Accès Internet
Effectif 578 (janvier 2010)
Site web www.cogentco.com
Capitalisation 481 millions USD[1]
Chiffre d’affaires 235,8 millions USD (2009)
Résultat net en diminution 17,1 millions USD (2009)

Cogent Communications est un fournisseur d'accès à Internet multinational américain dont le réseau s'étend sur plus de 85 000 kilomètres[2] et dessert plus de 135 clients dans plus de 26 pays. Cogent achemine environ 20 pétaoctets[réf. souhaitée] de trafic Internet par jour et a des connexions avec environ 4 000 réseaux[3]. Cogent a évolué pour devenir le deuxième plus gros véhiculeur de trafic Internet[réf. souhaitée] (en termes de volume) avec environ 17 % du trafic Internet mondial transitant par son réseau[4]

L'AS174 de Cogent a l'un des plus hauts degrés de connectivité à l'internet[5],[6].

Historique des acquisitions[modifier | modifier le code]

Cogent fut fondé en 1999 lorsque la croissance de l'industrie Internet était à son sommet. En trois ans, Cogent a racheté 13 autres transporteurs, payant 14 millions de dollars en capitaux pour une valeur de 60 millions, incluant 4 millions en biens (propriétés, équipements...)[7]

Peering[modifier | modifier le code]

Cogent a été très controversé dans le marché des FAI pour le bas prix de sa bande passante et des controverses publiques à propos de ses liens de peering avec AOL (2003)[8], France Telecom (2006)[9], Level 3 (2005)[10], TeliaSonera (mars 2008)[11], Sprint Nextel (octobre 2008)[12] et Orange[13] (septembre 2012). Sprint a déclaré qu'il n'existait aucune entente de peering avec Cogent, et qu'ils avaient rompu les connexions résultant d'une période test de peering datant de l'année précédente. Cogent fut prévenu des déconnexions intempestives et Sprint réactiva temporairement les connexions afin de laisser le temps à Cogent de s'arranger pour organiser de nouvelles routes[14],[15].

Le 14 mars 2008, après que Cogent décida d'arrêter de router les paquets de l'opérateur réseau européen Telia (AS 1299), leurs deux réseaux perdirent leurs interconnexions (le trafic ne pouvait plus passer de l'un à l'autre). Les connexions furent rétablies le 28 mars 2008 à travers des passerelles aux États-Unis et en Europe[16].

Références[modifier | modifier le code]

Annexe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]