Coenobita rugosus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le coenobita rugosus est un bernard l'hermite terrestre qui vit sur les côtes de l'Afrique de l'Est à l'océan Pacifique. Son nom vernaculaire est « cénobite stridulant » car il peut produire un son grâce à sa grosse pince. Le terme Coenobita a la même étymologie que la forme de vie monastique pratiquée par les cénobites, dérivé du Grec ancien κοινός and βίος (koinos et bios, signifiant en commun et vie). Il est considéré comme faisant partie des nouveaux animaux de compagnie.

Description de l'espèce[modifier | modifier le code]

Aspect général[modifier | modifier le code]

la couleur du coenobita rugosus varie selon le spécimen, il peut être gris, rouge, rose, blanc, jaune, sable, noir ou bleu[1].

Identification[modifier | modifier le code]

Comme le coenobita rugosus peut être de couleurs très variées il peut se confondre avec les autres Coenobita mais l’identification est possible grâce a certains critères :

  • Une ligne de strie sur la pince de gauche (la plus grosse)
  • Deux taches en forme de demi-cercles sur le dos du céphalothorax séparés par une ligne plus claire
  • Des taches noires sous les yeux.

Écologie et comportement[modifier | modifier le code]

Comportement social[modifier | modifier le code]

Les coenobita rugosus sont des animaux sociaux, ils vivent en colonie pouvant atteindre plusieurs centaines d'individus. Ce comportement grégaire facilite la recherche de nourriture car si un individu trouve une source de nourriture tous les autres de la colonie viennent se nourrir. Ce comportement facilite aussi la recherche de coquille adaptée car quand un individu trouve une coquille et qu’il la prend un autre peut utiliser son ancienne coquille et ainsi de suite.

Locomotion[modifier | modifier le code]

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le coenobita rugosus est omnivore et detritivore, environ 70% de sa nourritures et végétales et 30% et d'origine carnée. Néanmoins, il risque une carence en calcium s'il ne parvient pas à trouver des aliments qui sont nécessaires à son développement. Une telle carence peut causer des problèmes pour la reconstitution de l'exosquelette après la mue.

Coquille[modifier | modifier le code]

La coquille est indispensable à la vie du coenobita rugosus car elle permet de réguler son équilibre hydrique et d'éviter qu'il se déshydrate. Il change de coquille dès que l'ancienne devient trop petite (après la mue) ou dès qu'il en trouve une mieux (moins lourde, plus solide...) Le coenobita rugosus préfère certaine espèce de coquille telle que Turbo setosus, Achatina fulica, Cancellariidae, Bursa sp., Lunella coronata, Neritida polita, Bufonaria sp et les coquilles d'escargot terrestre.

Mue[modifier | modifier le code]

Les coenobita rugosus s'enterrent sous 10 cm sable pour muer et y reste durant plusieurs semaines, durant cette périodes il ne doivent pas être déranger car ils sont très vulnérable.

Communication[modifier | modifier le code]

Les coenobita rugosus communiquent par leurs antennes et les signaux chimiques qu'ils envoient. Il peut aussi produire un son, une stridulation avec sa pince. Le plus souvent il produit ce son lorsqu'il est agressé mais nous ne connaissons pas exactement sa signification et son utilité.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Accouplement[modifier | modifier le code]

Habitat et répartition[modifier | modifier le code]

Carte de repartition Coenobita rugosus

L'espèce est présente en Afrique de l'Est, dans les îles du Pacifique Sud, sur les îles Ryukyu au Japon et dans le Nord de l'Australie. Le coenobita rugosus vit principalement dans les mangroves, les forêts proches de la côte et sur les plages.

Le coenobita rugosus et l'Homme[modifier | modifier le code]

Le coenobita rugosus est considéré comme faisant partie des nouveaux animaux de compagnie.

Il peut être élevé en captivité dans un terrarium mais son élevage requiert des connaissances de l'espèce assez importantes et le respect des températures et de l'hygrométrie des pays ou il vit à l'état sauvage.

La reproduction est impossible en captivité.

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

forum sur les bernards l'hermite terrestres

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « fiche du coenobita rugosus », sur le bernard l'hermite terrestre (consulté le 2 janvier 2013).