Codex Vaticanus 354

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Codex Vaticanus (homonymie).

Onciale 028

Description de cette image, également commentée ci-après

Codex Vaticanus 354, Luc 17,34-18,8

nom Codex Vaticanus 354
texte Évangiles
langue Grec ancien
date 949
maintenant à Bibliothèque vaticane
dimension 36 x 24 cm
type Texte byzantin
Catégorie V
Manuscrits du Nouveau Testament
PapyriOncialeMinusculesLectionnaire

Le Codex Vaticanus 354, portant le numéro de référence S ou 028 (Gregory-Aland), est un manuscrit, de vélin en écriture grecque onciale. Le manuscrit est complet.

Description[modifier | modifier le code]

Le codex se compose de 235 folios, écrits sur deux colonnes, avec 27 lignes par colonne. Les dimensions du manuscrit sont de 36 x 24 cm[1],[2]. Il n'a pas d’esprits et accents[3].

Il contient les canons de concordances et des notes marginales[3].

C'est un manuscrit contenant des texte des quatre Évangiles[1].

Texte[modifier | modifier le code]

Le texte du codex est de type byzantin. Kurt Aland a donné pour ce manuscrit le profil 2061 1051/2 42 12S et le classe en Catégorie V[1].

Il contient le texte de la Pericope Adulterae (Jean 7,53-8,11), mais il est marqué par l'astérisque (※) comme douteux[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le colophon le date en 949[3].

Le manuscrit a été examiné par G. Bianchini[4], Andreas Birch[5], Constantin von Tischendorf, et Giovanni Mercati[6].

Il est conservé à la Bibliothèque vaticane (Gr. 354) à Rome[1],[2].

Gospel of Matthew 8,1-10 en Cod. Vaticanus 354

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Kurt Aland et Barbara Aland (trad. Erroll F. Rhodes), The Text of the New Testament : An Introduction to the Critical Editions and to the Theory and Practice of Modern Textual Criticism, Grand Rapids (Michigan), William B. Eerdmans Publishing Company,‎ 1995, 2e éd. (ISBN 978-0-8028-4098-1), p. 113
  2. a et b « Liste Handschriften », sur Münster Institute, Institute for New Testament Textual Research (consulté le 16 Mart 2012)
  3. a, b, c et d Caspar René Gregory, Textkritik des Neuen Testaments, vol. 1, Leipzig, J.C. Hinrichs’sche Buchhandlung,‎ 1900 (lire en ligne), p. 65
  4. G. Bianchini, Evanqelium quadruplex, Rome 1749, Teil 1, Bd. 2, S.
  5. A. Birch, Quatuor evangelia Graece, Kopenhagen 1788, p. III. IV, und Nachbildung, und Variae lectiones ad textum IV. evangeliorum. Kopenhagen 1801, p. IV. V.
  6. Giovanni Mercati, "Un frammento delle Ipotiposi di Clemente Alessandrino" (Studi e testi, 12; Rome, 1904).

Sur les autres projets Wikimedia :

4]]