Codex Mosquensis II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Onciale 031

nom Codex Mosquensis II
texte Évangiles
langue Grec ancien
date IXe siècle
maintenant à Musée historique d'État
dimension 15.7 x 11.5 cm
type Texte byzantin
Catégorie V
Manuscrits du Nouveau Testament
PapyriOncialeMinusculesLectionnaire

Le Codex Mosquensis II, portant le numéro de référence V ou 031 (Gregory-Aland), ε 75 (Soden), est un manuscrit de vélin en écriture grecque onciale.

Description[modifier | modifier le code]

Le codex se compose de 220 folios. Il est écrit sur une colonne à 28 lignes par page. Les dimensions du manuscrit sont 15,7 x 11,5 cm[1],[2]. Il contient accents et ponctuation (rarement).

Ce manuscrit contient les Évangiles avec des lacunes (Matthieu 5,44-6,12, 9,18-10,1, 22,44-23,35, Jean 21,10-fin.).

Il contient la liste du κεφαλαια (chapitres), sections d'Ammonian, et les canons de concordances[3].

Texte

Ce codex est un représentant du texte byzantin. Kurt Aland le classe en Catégorie V[1].

Il ne contient pas le texte Matthieu 16,2b-3 (les Signes des Temps)[4].

Le texte de Jean 7:39-21:10 est en grec cursif du XIIIe siècle[1].

Les paléographes sont unanimes pour dater ce manuscrit du IXe siècle[1].

Il est conservé au Musée historique d'État de Moscou (V. 9)[1].

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Kurt Aland et Barbara Aland (trad. Erroll F. Rhodes), The Text of the New Testament : An Introduction to the Critical Editions and to the Theory and Practice of Modern Textual Criticism, Grand Rapids (Michigan), William B. Eerdmans Publishing Company,‎ 1995, 2e éd. (ISBN 978-0-8028-4098-1), p. 113
  2. « Liste Handschriften », sur Münster Institute, Institute for New Testament Textual Research (consulté le 19 Mart 2012)
  3. Caspar René Gregory, Textkritik des Neuen Testaments, vol. 1, Leipzig, J. C. Hinrichs’sche Buchhandlung,‎ 1900 (lire en ligne), p. 76
  4. UBS3, p. 61.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • C. F. Matthaei, Novum Testamentum Graece et Latine, Riga, 1782-1788, IX, pp. 265 ff.