Codex Guelferbytanus A

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Onciale 024

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Luc 1,6-13

nom Codex Guelferbytanus A
texte Evangiles
langue Grec ancien
date VIe siècle
maintenant à Herzog August Bibliothek
dimension 26.1 x 21.5 cm
type Texte byzantin
Catégorie V
Manuscrits du Nouveau Testament
PapyriOncialeMinusculesLectionnaire

Le Codex Guelferbytanus A, portant le numéro de référence Pe ou 024 (Gregory-Aland), est un manuscrit de vélin en écriture grecque onciale. Il contient les quatre Évangiles.

Description[modifier | modifier le code]

Le codex se compose de 44 folios, écrites sur deux colonnes parallèles, à 24 lignes par colonne. Les dimensions du manuscrit sont 26.5 x 21.5 cm[1]. Les nomina sacra attesté dans ce fragment sont ΙΣ, ΧΣ (Christos, Christ), ΚΣ (Kurios, Seigneur) ΘΣ, ΥΣ, ΠΗΡ, ΠΝΑ, ΙΛΗΜ, ΑΝΟΣ, et ΔΑΔ[2].

Ce manuscrit le texte les quatre Évangiles, avec de nombreuses lacunes. C'est un palimpseste, le 2nd texte s'intitule Origines d'Isidore de Séville[1].

Les paléographes sont unanimes pour dater ce manuscrit du VIe siècle[1].

Contenu
Matthieu 1,11-21 ; 3,13-4,19 ; 10,7-19 ; 10,42-11,11 ; 13,40-50 ; 14,15-15,3.29-39 ;
Marcus 1,2-11 ; 3,5-17 ; 14,13-24.48-61 ; 15,12-37 ;
Luc 1,1-13 ; 2,9-20 ; 6,21-42 ; 7,32-8:2 ; 8,31-50 ; 9,26-36 ; 10,36-11:4 ; 12,34-45 ; 14,14-25 ; 15,13-16,22 ; 18,13-39 ; 20,21-21,3 ; 22,3-16 ; 23,20-33 ; 23,45-24,1 ; 24,14-37 ;
Jean 1,29-40 ; 2,13-25 ; 21,1-11[3].
Texte

Ce codex est un représentant du type byzantin. Kurt Aland le classe en Catégorie V[1].

Lieu de conservation

Il est conservé à la Herzog August Bibliothek (Weissenburg 64) à Wolfenbüttel[1],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Kurt Aland et Barbara Aland (trad. Erroll F. Rhodes), The Text of the New Testament : An Introduction to the Critical Editions and to the Theory and Practice of Modern Textual Criticism, Grand Rapids (Michigan), William B. Eerdmans Publishing Company,‎ 1995, 2e éd. (ISBN 978-0-8028-4098-1), p. 113
  2. Frederick Henry Ambrose Scrivener, "A Plain Introduction to the Criticism of the New Testament" (George Bell & Sons: London 1894), Vol. 1, pp. 143-144.
  3. C. R. Gregory, "Textkritik des Neuen Testaments", Leipzig 1900, vol. 1, p. 62.
  4. « Liste Handschriften », sur Münster Institute, Institute for New Testament Textual Research (consulté le 16 Mart 2012)

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Konstantin von Tischendorf, Monumenta Sacra VI (Leipzig, 1869), pp. 249-338.
  • G. Cavallo, "Richerche sulla maiuscola biblica" (Florence, 1967), p. 92.
  • U. B. Schmid, D. C. Parker, W. J. Elliott, The Gospel according to St. John: The majuscules (Brill 2007), pp. 39-44. [le texte du manuscrit dans l'Évangile selon Jean]