Codex Bruce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Codex Bruce (ou Codex Brucianus) est un manuscrit contenant des textes gnostiques découvert et acheté par l'explorateur James Bruce à Thèbes en Haute-Égypte en 1769. Il se trouve depuis 1848 à la Bibliothèque bodléienne.

Le codex contient deux parties d'écriture différente. La première, en deux sections, intitulé le grand traité selon le mystère et se présentant comme des entretiens de Jésus avec ses disciples, a été identifiée par Carl Schmidt comme les deux livres de Jeû (ou Ieou), mentionnés dans un autre texte gnostique la Pistis Sophia[1]. On ne sait de quel courant gnostique ils relèvent.

La seconde partie, fragmentaire est désignée comme le traité sans titre du Codex Bruce, et relève de ce qui a été appelé le gnosticisme séthien.

Références[modifier | modifier le code]

  1. René-Georges Coquin. C. Schmidt. Koptisch-gnostische Schriften. Bd. I, Die Pistis-Sophia. Die beiden Bücher des Jeû. Unbekanntes altgnostiches Werk. 4., um das Vorwort erweiterte Auflage hrsg. v. H.-M. Schenke (Die griechischen christlichen Schriftsteller der ersten Jahrhunderte), Revue de l'histoire des religions, 1983, vol. 200, n° 2, p. 226. [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) C. Schmidt, Koptisch-gnostische Schriften. Bd. I, Die Pistis-Sophia. Die beiden Bücher des Jeû. Unbekanntes altgnostiches Werk. 4., um das Vorwort erweiterte Auflage hrsg. v. H.-M. Schenke (Die griechischen christlichen Schriftsteller der ersten Jahrhunderte), Berlin, Akademie Verlag, 1981
  • (en) Violet MacDermot, The Books of Jeu and the untitled text in the Bruce codex / text ed. by Carl Schmidt (d.1938) ; translated [from the Coptic]. coll. « Nag Hammadi studies » ; v. 13. Leiden : Brill, 1978 extraits sur googlebooks