Codex Boernerianus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Codex Boernerianus, lacune en Rom 1,1-4

Le Codex Boernerianus (Gregory-Aland no. Gp ou 012) est un manuscrit de vélin en écriture grecque onciale. Le codex se compose de 99 folios (25 x 18 cm)[1].

Description[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un manuscrit bilingue (grec et latin), contenant les Épîtres de Paul, il y manque aujourd’hui certains passages (Épître aux Romains 1,1-4, 2,17-24; 1 Cor 3,8-16; 6,7-14; Col 2,1-8; Philémon 21-25; Hébreux)[2]. Les paléographes sont unanimes pour dater ce manuscrit du IXe siècle[1].

C'est un témoin du texte occidental. Kurt Aland le classe en Catégorie III[1].

Variantes textuelles
Les variantes après la parenthèse sont les variantes du manuscrit
Romains 6,5 αλλα και της αναστασεως ] αμα και της αναστασεως
Romains 12,11 κυριω ] καιρω
Romains 15,31 διακονια ] δωροφορια — B D Ggr
Romains 16,15 Ιουλιαν ] Ιουνιαν — Codex Ephraemi Rescriptus[3].
Philippiens 3,16 τω αυτω στοιχειν ] το αυτο φρονειν, τω αυτω συνστοιχειν — par F G[4]
Philippiens 4,7 νοηματα ] σωματα — F G[5]
Histoire

Le manuscrit a été examiné par Wettstein, Matthaei, Scrivener, et Reichardt.

Il est conservé à la Sächsische Landesbibliothek (Cat. number: A. 145 b.), à Dresde[1],[6].

Une particularité du manuscrit : ces vers en gaélique écossais.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Kurt Aland et Barbara Aland (trad. Erroll F. Rhodes), The Text of the New Testament : An Introduction to the Critical Editions and to the Theory and Practice of Modern Textual Criticism, Grand Rapids (Michigan), William B. Eerdmans Publishing Company,‎ 1995, 2e éd. (ISBN 978-0-8028-4098-1), p. 110
  2. (de) Caspar René Gregory, Textkritik des Neuen Testaments, vol. 1, Leipzig, J.C. Hinrichs'sche Buchhandlung,‎ 1900 (lire en ligne), p. 112
  3. UBS3, p. 575.
  4. UBS4, p. 679.
  5. NA26, p. 521.
  6. « Liste Handschriften », sur Münster Institute, Institute for New Testament Textual Research (consulté le 15 Mart 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • W. H. P. Hatch, On the Relationship of Codex Augiensis and Codex Boernerianus of the Pauline Epistles, Harvard Studies in Classical Philology, Vol. 60, 1951, pp. 187–199.
  • A. Reichardt, Der Codex Boernerianus. Der Briefe des Apostels Paulus, Verlag von Karl W. Hiersemann, Leipzig 1909.
  • (en) Bruce M. Metzger et Bart D. Ehrman, The Text of the New Testament : Its Transmission, Corruption and Restoration, Oxford, Oxford University Press,‎ 2005, 4e éd. (ISBN 978-0-19-516122-9), p. 75-76
  • Bruce M. Metzger, Manuscripts of the Greek Bible: An Introduction to Palaeography, Oxford University Press, Oxford 1981, pp. 104–105.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]