Codex Athous Lavrentis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Onciale 044

nom Codex Athous Lavrentis
texte Nouveau Testament (en plus de Apoc.)
langue Grec ancien
date VIIIe siècle/IXe siècle
maintenant à Grande Laure
dimension 21 x 15,3 cm
type Texte byzantin
Catégorie V
Manuscrits du Nouveau Testament
PapyriOncialeMinusculesLectionnaire

Le Codex Athous Lavrentis, ou Codex Athous Laurae, portant le numéro de référence Ψ ou 044 (Gregory-Aland), δ 6 (Soden), est un parchemin manuscrit en écriture grecque onciale.

Description[modifier | modifier le code]

Le codex se compose de 261 folios. Il est écrit avec une colonne à 31 lignes. Les dimensions du manuscrit sont 21 cm x 15,3 cm[1],[2].

Ce Codex est un manuscrit contenant le texte du Nouveau Testament (à l'exception du texte de l'Apocalypse) avec quelques lacunes sur les textes de Évangile selon Matthieu, de Évangile selon Marc (1,1-9,5). Manque aussi le dernier folio de Épître aux Hébreux[3].

Les Épîtres catholiques y suivent cet ordre : 1 Pierre, 2 Pierre, Jacques, 1 Jean, 2 Jean, 3 Jean, et Épître de Jude[4].

Les lettres ont les accents et les respirations[5]. L'un des plus anciens manuscrits de notes de musique (neume)[5].

Il contient les canons de concordances[5].

Les paléographes datent ce manuscrit du VIIIe siècle (ou IXe siècle)[1].

Texte[modifier | modifier le code]

Le texte du codex est majoritairement de type byzantin, avec des portions de types alexandrin et occidental. Kurt Aland le classe en Catégorie II pour les Épîtres catholiques et en Catégorie III pour les autres livres[1].

Le manuscrit ne contient pas de Pericope Adulterae (Jean 7,53-8,11)[6].

Il est conservé au monastère de la Grande Laure (Lavra, B’ 52) du Mont Athos[1].

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Kurt Aland et Barbara Aland (trad. Erroll F. Rhodes), The Text of the New Testament : An Introduction to the Critical Editions and to the Theory and Practice of Modern Textual Criticism, Grand Rapids (Michigan), William B. Eerdmans Publishing Company,‎ 1995, 2e éd. (ISBN 978-0-8028-4098-1), p. 118
  2. « Liste Handschriften », sur Münster Institute, Institute for New Testament Textual Research (consulté le 19 Mart 2012)
  3. Kurt Aland, Synopsis Quattuor Evangeliorum. Locis parallelis evangeliorum apocryphorum et patrum adhibitis edidit, Deutsche Bibelgesellschaft, Stuttgart 1996, p. XXI.
  4. Bruce M. Metzger, et Bart D. Ehrman, The Text of the New Testament: Its Transmission, Corruption and Restoration, New York - Oxford, Oxford University Press,‎ 2005, p. 84-85
  5. a, b et c C. R. Gregory, "Textkritik des Neuen Testaments", Leipzig 1900, vol. 1, p. 94.
  6. NA26, p. 273.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Kirsopp Lake, Texts from Mount Athos, Studia biblica et ecclesiastica 5, Oxford 1902, p. 89-185.
  • Kirsopp Lake, The Text of Codex Ψ in St. Mark, JTS I (1900), p. 290-292.
  • C. R. Gregory, Textkritik des Neuen Testaments Leipzig 1900, Bd. 1, p. 94-95.
  • Hermann von Soden, Die Schriften des Neuen Testaments in ihrer altesten erreibaren Textgestalt, I, III (Berlin, 1910), pp. 1664,-1666, 1841, 1921, 1928.
  • M.-J. Lagrange, La critique rationnelle (Paris, 1935), pp. 109 f.