Codes 10

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les codes 10 sont des mots codés destinés à représenter des noms, des lieux, des situations et des phrases courantes de manière rapide et standardisée dans les communications vocales, particulièrement chez les corps policiers et pour les transmissions CB. Ils ont été proposés pour la première fois dans les années 1920 et leur liste a été élargie en 1974 par l'Association of Public Safety Communication Officials (APCO). En 2006, ils étaient surtout utilisés par les forces de l'ordre en Amérique du Nord.

Ce mots codés ont été repris notamment par des groupes privés de surveillance et de sécurité, ainsi que par des sociétés privées. Pour s'adapter aux besoins des différents groupes, des aménagements de vocabulaire ont été faits sur la liste de base qui était prévue pour la police.

Quelques organisations et municipalité utilisent d'autres mots codés en plus des codes 10. Par exemple, le California Highway Patrol utilise les codes 11, alors que la Port Authority Police utilise les codes 8.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les codes 10 ont été implantés dans les années 1940 alors que les canaux radio pour les forces policières avaient une bande passante limitée, ils permettaient donc de réduire le trafic radio de façon significative. L'« inventeur » du système est Charles Hopper, directeur des communications pour la police d'État de l'Illinois dans le District 10 situé à Urbana[1].

De par son expérience, Hopper savait que tout code transmis devait être précédé d'une accroche et que la première syllabe n'est pas en général entendue. Par contre, cette première syllabe est essentielle pour attirer l'attention, d'où l'idée de précéder chaque code du mot « dix » dans le but d'augmenter les chances chez l'auditeur de correctement comprendre la partie critique du message.

Les codes ont plus tard été adoptés par les cibistes, suivi par une adoption plus large dans la culture américaine vers la fin des années 1970.

À l'automne 2005, suite à des problèmes de communications entre les différents corps policiers lors de l'opération de sauvetage suite au passage de l'ouragan Katrina, la Federal Emergency Management Agency (FEMA) a découragé l'utilisation des codes 10 et des autres mots codés à cause d'une trop grande différence dans les définitions[2],[3]. Le département de la Sécurité intérieure aurait des plans pour mettre fin à l'utilisation de tels codes en faveur de mots en anglais[1], alors que l'Incident Command System les interdit explicitement.

En date de 2008, les codes 10 sont toujours d'usage courant.

Controverse depuis 2001[modifier | modifier le code]

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, leur utilisation est remise en cause suite à des confusions entre différents corps policiers américains. En effet, avec les années, chaque corps policier a modifié le système selon ses besoins. Lorsqu'ils ont eu à collaborer pour secourir les victimes des attentats, plusieurs mots codés de chaque corps ne signifiaient pas la même chose. Certains corps policiers ont tenté de les interdire, ce qui a créé des controverses[4]. Au niveau fédéral américain, l'Incident Command System les interdit explicitement pour prévenir la confusion[5].

Liste des codes 10[modifier | modifier le code]

La liste qui suit, en ordre ascendant et regroupée par dizaines, montre l'usage en date de 2008 de différents codes 10. Seulement une petite partie est standard. D'autres codes 10 ont des définitions semblables. Les autres ont une définition très variable (tel 10-40). Dans cette liste, il y a plusieurs définitions qui manquent.

Les multiples définitions pour un même code apparaissent dans une liste à puces. La première définition en gras est celle officiellement publiée par l'APCO[pas clair]. Les alternatives populaires apparaissent aussi en gras, mais après. Les définitions moins courantes apparaissent en police de caractères normale. Les définitions spécifiques aux cibistes apparaissent en italiques

10-0[modifier | modifier le code]

10-0 | 10-10 | 10-20 | 10-30 | 10-40 | 10-50 | 10-60 | 10-70 | 10-80 | 10-90 | 10-100 et plus haut
Code Définitions(s)
10-00
  • Officier à terre, toutes les patrouilles répondez
10-0
  • Attention
  • Morts
  • Poursuite
10-1
  • Je ne vous reçois pas.
  • Officier a besoin d'aide
  • Ne peut comprendre
  • À New York : appeler au poste
  • Au Québec : à l'écoute
10-2
  • Je vous reçois très bien
  • OK pour le moment, continuer avec les vérifications
  • À New York : retourner au poste
  • Au Québec : répéter le message
10-3
10-4
  • Message reçu
  • Affirmatif
  • OK
  • Compris
10-5
  • Relayez
  • Ramasser un item
  • À New York : répéter le message
10-6
  • Occupé
  • Répond à un appel
  • À New York : en attente
10-7
  • Hors service
  • Fin de la patrouille
  • Décédé
  • Ne fonctionne pas (le véhicule)
  • (Ambulance) sur la scène
  • Demande repos
  • Procède vers ___
10-8
  • En service
  • En patrouille
  • Disponible pour un prochain appel
  • (Ambulance) en service / en route
10-9
  • Répétez dernier message

10-10[modifier | modifier le code]

10-0 | 10-10 | 10-20 | 10-30 | 10-40 | 10-50 | 10-60 | 10-70 | 10-80 | 10-90 | 10-100 et plus haut
Code Signification(s)
10-10
  • Bagarre en cours
  • Hors service, fin du quart de travail
  • Permission d'utiliser canal commun (transmission d'auto à auto, plutôt qu'à travers le dispatch)
  • Négatif
  • Transmission complétée
  • Vérification de bien-être
  • Autre activités criminelles
  • En repos, peut être appelé
  • À New York : crime possible {tirs, personnes suspectes, etc.}
  • Au Michigan : personne ne respecte pas conditions de liberté conditionnelle
  • Au Québec : Maître de la situation (incendie)
10-11
  • Problème avec animal
  • Vérification sur les côtés de la route
  • Parle trop vite
  • Répond à une alarme
  • Personne qui a répondu à l'alarme (ex., « Qui est le 10-11 ? »)
  • En route
  • À New York : alarme, specifier sorte
  • Au Québec : Force de frappe complète (incendie)
10-12
  • Standby
  • Visiteurs présents
  • Laisser faire
  • Appel pour faire un rapport
  • Sur les lieux
  • Annuler vérification
  • À New York : Security Holding, habituellement dans un magasin
  • Au Québec : Transmettez 2e alerte (incendie)
10-13
  • Veut connaître la météo ou les conditions routières
  • Policier a besoin d'aide
  • Transport d'un patient souffrant de problèmes mentaux
  • À New York : policier a besoin d'aide immédiate
  • Au Québec : Transmettez 3e alerte (incendie)
  • (Transport en commun) : arrivera en retard de ___ minutes
10-14
10-15
  • Perturbe vie publique
  • Prisonnier ou suspect arrêté
  • Vérifier si véhicule volé, personnes dans un véhicule
  • Dispute dans une résidence
  • À New York : vérifier plaque d'immatriculation (peu importe que le véhicule soit occupé ou non), vérifier si volé
  • Au Québec : Alerte générale (incendie)
10-16
  • Perturbe vie domestique
  • Ramasser à ___
  • Affaire pas urgent (gyrophares et sirènes inutiles)
  • Véhicule volé
  • Prisonnier
  • À New York : la vérification de la plaque d'immatriculation indique véhicule volé
  • Au Québec : En direction (incendie)
10-17
  • Rencontre plaignant
  • Ramasser papiers à ___
  • Affaire urgente (gyrophares et sirènes)
  • Conduit enquête
  • Véhicule pas volé
  • En route
  • Urgence médicale
  • Rédige rapport
  • À New York : la vérification de la plaque d'immatriculation indique véhicule PAS volé
  • Au Québec : Arrivé sur les lieux (incendie)
10-18
  • Urgent
  • Finir mission au plus tôt
  • Quelque chose pour nous ?
  • Intoxiqué
  • À New York : la vérification du dossier montre qu'il y a un avis de recherche
  • Au Québec : En reconnaissance (incendie)
10-19
  • Revenir à ______
  • Revient de la scène
  • Retourne ou en route pour la station
  • À New York : la vérification du dossier montre qu'il n'y a PAS d'avis de recherche
  • Au Québec : Fausse Alerte (incendie) voir 10-22 Service non-requis

10-20[modifier | modifier le code]

10-0 | 10-10 | 10-20 | 10-30 | 10-40 | 10-50 | 10-60 | 10-70 | 10-80 | 10-90 | 10-100 et plus haut

(Québec) Temps du repas

10-20 Position 10-21 Appeler par téléphone 10-22 Ne tenez pas compte de... 10-23 Arrivé sur le lieu 10-24 Affectation terminé 10-25 Rapport en personne (répondre) ... 10-26 Detaining subject, expedite 10-27 Informations sur le conducteur 10-28 Informations sur l'immatriculation du véhicule 10-29 Check for wanted

[Source : http://spiffy.ci.uiuc.edu/~kline/Stuff/ten-codes.html]

10-30[modifier | modifier le code]

10-0 | 10-10 | 10-20 | 10-30 | 10-40 | 10-50 | 10-60 | 10-70 | 10-80 | 10-90 | 10-100 et plus haut

10-30 Utilisation inutile de la radio 10-31 Crime en cours 10-32 L'homme armé 10-33 Urgence 10-34 Emeute 10-35 Alerte crime important 10-36 Heure correcte 10-37 (Examiner) véhicule suspect 10-38 Arrêt d'un véhicule suspect 10-39 Urgent - Utiliser gyrophare et sirène

[Source : http://spiffy.ci.uiuc.edu/~kline/Stuff/ten-codes.html]

10-40[modifier | modifier le code]

10-0 | 10-10 | 10-20 | 10-30 | 10-40 | 10-50 | 10-60 | 10-70 | 10-80 | 10-90 | 10-100 et plus haut

10-50[modifier | modifier le code]

10-0 | 10-10 | 10-20 | 10-30 | 10-40 | 10-50 | 10-60 | 10-70 | 10-80 | 10-90 | 10-100 et plus haut

10-60[modifier | modifier le code]

10-0 | 10-10 | 10-20 | 10-30 | 10-40 | 10-50 | 10-60 | 10-70 | 10-80 | 10-90 | 10-100 et plus haut

10-60 Signalement de deux preneurs d'otages en cours


10-70[modifier | modifier le code]

10-0 | 10-10 | 10-20 | 10-30 | 10-40 | 10-50 | 10-60 | 10-70 | 10-80 | 10-90 | 10-100 et plus haut

10-80[modifier | modifier le code]

10-0 | 10-10 | 10-20 | 10-30 | 10-40 | 10-50 | 10-60 | 10-70 | 10-80 | 10-90 | 10-100 et plus haut

10-90[modifier | modifier le code]

10-99 Fin de mission

10-0 | 10-10 | 10-20 | 10-30 | 10-40 | 10-50 | 10-60 | 10-70 | 10-80 | 10-90 | 10-100 et plus haut

10-100 et plus haut[modifier | modifier le code]

10-200 "Appel pour des policiers" 10-2000 "La vie est en danger"

10-0 | 10-10 | 10-20 | 10-30 | 10-40 | 10-50 | 10-60 | 10-70 | 10-80 | 10-90 | 10-100 et plus haut

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) James Careless, « The End of 10-Codes? »,‎ août 2006 (consulté le 2006-10-11)
  2. (en) Tim Dees, The End of the Ten-Code?, Officer.com, 2005-11-09.
  3. (en) Megan Scott, « 10-4 no more? » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-04-12 asap (AP), 2005-11-25.
  4. (en) Va. State Police Swap '10-4' For 'Message Understood', Washington Post, 2006-11-12.
  5. (en) Federal Emergency Management Agency. Frequently Asked Questions - Compliance: NIMS Compliance - Overview. Consulté 2008-05-08.
    Q: Our 911 center, which receives and dispatches emergency and non-emergency calls, has told us that we may not use 10-codes at all. I gather we must use plain language when using NIMS ICS. Is that correct?
    A: Yes, when engaged in incident response using ICS, plain language is required. The value of using 10-codes for simplicity and speed is lost when members of the response team are unaware of their meanings, as may occur in a multi-jurisdiction / multi-agency response event. As 10-codes used in one jurisdiction, or agency, are not the same as those used in another, it is important that responders and incident managers use common terminology to prevent misunderstanding in an emergency situation. While plain English is not required for internal operations, it is encouraged over 10-codes to promote familiarity within operational procedures used in emergencies.