Codec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Codec vidéo)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Codec (magasin)

Un codec est un dispositif capable de compresser et/ou de décompresser un signal numérique. Ce dispositif peut être un circuit électronique, un circuit intégré ou un logiciel.

Le mot-valise « codec » vient de « codage-décodage » (- COde-DECode en anglais).

D'un côté, les codecs encodent des flux ou des signaux pour la transmission, le stockage ou le chiffrement de données. D'un autre côté, ils décodent ces flux ou signaux pour édition ou restitution.

Les différents algorithmes de compression et de décompression peuvent correspondre à différents besoins en qualité de restitution, de temps de compression ou de décompression, de limitation en termes de ressource processeur ou mémoire, de débit du flux après compression ou de taille du fichier résultant. Ils sont utilisés pour des applications comme la téléphonie, les visioconférences, la diffusion de médias sur Internet, le stockage sur CD, DVD, la télé numérique par exemple.

Codecs, normes et conteneurs[modifier | modifier le code]

Les notions de codec, norme et conteneur sont souvent confondues par les néophytes, ou par abus de langage.

  • La norme décrit le format des données.
  • Le codec est le logiciel ou le matériel qui met en œuvre un procédé capable de compresser ou décompresser les données de format normalisé.

Par exemple, MPEG-4 AVC/H.264 est une norme vidéo, et x264 est un codec capable de produire un flux vidéo respectant cette norme. Il existe d'autres codecs pour cette norme. Lorsqu'il n'existe qu'une seule implémentation, les termes codec et norme sont confondus (exemple : VC-1).

  • Un format conteneur contient des flux audio et vidéo respectant une quelconque norme. Ce format permet d'entrelacer les données audio et vidéo, et contient les informations permettant de les synchroniser au moment de la restitution. Un conteneur peut contenir plusieurs flux audio et vidéo, mais aussi des sous-titres, du chapitrage et des menus.

Le choix d'un conteneur peut par contre limiter les normes utilisables à l'intérieur de celui-ci. Ainsi un conteneur MPEG-2 ne peut contenir que des flux vidéo MPEG-2, des flux audio MPEG (layers 1, 2 ou 3) ou des flux audio AAC.

Codecs propriétaires et libres[modifier | modifier le code]

Certains constructeurs de matériels électroniques développent eux-mêmes des codecs audio ou vidéo.

On pourra citer l'Avchd par exemple, qui est en fait un dérivé du x264, une implémentation de H.264 ; mais ayant certaines fonctionnalités qui sont propres aux fabricants qui l'utilisent ou à l'éditeur du logiciel.

Certains codecs dérivés d'une pré-version de norme ; par exemple DivX, qui était une implémentation de la norme en cours d'élaboration H.263 et H.264.

Les codecs propriétaires sont développés par des entreprises, et font souvent l'objet de brevets dans les pays où c'est possible.

Les codecs libres ou ouverts comme Vorbis, sont inventés et développés par des acteurs du logiciel libre pour permettre aux utilisateurs de garder le contrôle des médias qu'ils produisent eux-mêmes.

Lorsqu'une norme ISO est publiée, il est demandé aux entreprises de ne pas déposer de brevets ou de ne pas réclamer de droits sur ceux existant, quant à la décompression. Les normes ISO des formats MPEG ne définissent que la manière de décompresser ; chaque entreprise est alors libre de faire ce qu'elle veut sur les astuces de compression.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]