Cocody

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cocody
Hotel communal de Cocody
Hotel communal de Cocody
Administration
Pays Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Région Région des Lagunes
Département Abidjan
Maire N'Gouan Mathias
Démographie
Population 251 000 hab.
Densité 3 241 hab./km2
Géographie
Coordonnées 5° 20′ 56″ N 4° 00′ 42″ O / 5.348889, -4.0116675° 20′ 56″ Nord 4° 00′ 42″ Ouest / 5.348889, -4.011667  
Superficie 7 745 ha = 77,45 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

Voir la carte administrative de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Cocody

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

Voir la carte topographique de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Cocody
Cocody dans la ville d'Abidjan

Cocody est une commune du département d'Abidjan située dans Abidjan nord. Commune résidentielle, cet espace est connu pour la richesse de ses habitants et l'architecture de ses maisons dont de nombreuses sont construites dans un style dit « colonial ». Les classes les plus aisées de la société ivoirienne, autant que la plupart des expatriés et des diplomates en font leur résidence de choix.

Le maire de Cocody est Mathias Aka N'Gouan, élu en avril 2013.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cocody, par déformation de Cocoly à l’origine, était une délégation comme les autres communes d’Abidjan. Né à partir d’un petit village qui était situé à l’emplacement du stade Géo-André, actuel Stade Félix Houphouët-Boigny, Cocody était habité par les autochtones Ébriés autrefois appelés « Tchamans ». Les Tchamans étaient répartis en onze fratries regroupées en six groupes ou « goto » dont : les Bidjans, les Djédo, les Gnagon, les Kowês et les Noutoua. Cocody est l’un des tout premiers villages d’Abidjan. C’est suite à une bagarre entre les « tchamans » que sept villages se sont constitués. Blockauss, autrefois appelé Anokouaté, servait d’intermédiaire entre certains villages en litige.

Cocody s’est vu petit à petit rapproché de Blockauss à la faveur de l’essor économique de 1905, ce qui l’emmène sur les sites actuels de la Polyclinique Sainte-Anne-Marie. En 1929, les sites de la savonnerie Blohorn l’entraînent au pied de l’Hôtel Ivoire non loin du village de Blochausso, actuel Blockauss. Cocody doit son essor économique à Abidjan alors érigée en capitale en 1934. En 1960, Cocody réalise ses premières constructions. Ce sont les 160 logements, dans le souci de loger tous les agents de l’État. 29 ans plus tard, Cocody voit la naissance du nouveau quartier appelé Angré. Le 17 octobre 1980[1], Cocody est érigé en commune avec l’élection d’un maire par les conseillers municipaux. Dès lors, quatre (4) villages faisant autrefois partie de la sous-préfecture de Bingerville se rattachent à la commune. Ce sont Anono, M’pouto, M’badon et Akouédo. Arsène Usher Assouan fut le premier maire de la commune. Il a eu deux mandats : de 1980 à 1990. De 1990 à 2000, ce fut Théodore Mel Eg avec deux mandats également.

Lieux remarquables[modifier | modifier le code]

  • Son immense marché couvert permettait de trouver, sur deux étages, une grande variété de ce que l'artisanat de l'Afrique de l'ouest peut produire, mais celui-ci a été victime d'un grave incendie en 2007. Il n'a pas encore été réhabilité à ce jour.
  • Son extension, Cocody-les deux plateaux, est également une zone résidentielle très prisée, mais tend à devenir une zone commerciale.

Éducation[modifier | modifier le code]

Le premier lycée de Cocody a été inauguré en 1954.

Sports[modifier | modifier le code]

La commune compte un club de football évoluant en Championnat de Cote d'Ivoire de football de 3 ème division, l'ASC Cocody.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Anecdote[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. I- 1- Le milieu général : La Commune de Cocody - MemoireOnline.com
  2. L'Hôtel Ivoire n'est plus le seul à être équipé d'une patinoire en Afrique. Il en existe maintenant à Nairobi au Kenya, à Rabat au Maroc et au Cap en Afrique du Sud
  3. Site des anciennes élèves du Lycée Sainte-Marie

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel de la mairie