Cochléaire officinale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La cochléaire officinale (Cochlearia officinalis) est une plante herbacée vivace ou bisannuelle de la famille des Brassicacées.

Autres noms communs : Cranson officinal, herbe aux cuillères.

Description[modifier | modifier le code]

Les tiges dressées mesurent de 15 à 30 cm de haut. Les feuilles de la base, longuement pétiolées, sont vert foncé, épaisses et cordées, tandis que les feuilles de la tige sont plus petites et embrassantes. Les fleurs hermaphrodites, d'environ 1 cm de diamètre, sont réunies en grappes et comportent quatre pétales blancs et quatre sépales verts (ces derniers deux fois plus courts que les pétales). Le fruit est une silicule arrondie d'environ 4 à 6 mm de diamètre.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Comme les autres espèces du genre Cochlearia, les feuilles de la cochléaire officinale sont riches en vitamine C[1]. Les marins avaient l'habitude d'en manger pour prévenir le scorbut, d'où son autre nom d' « herbe au scorbut ». Elle a un goût âcre et piquant qui rappelle le raifort et elle est parfois ajoutée en petite quantité aux salades.

Les feuilles fraîches écrasées sont utilisées en cataplasme pour guérir les ulcères.

Habitat[modifier | modifier le code]

Les cochléaires sont des plantes halophytes, adaptées aux milieux salés. On les retrouvait autrefois surtout au bord de la mer, mais elles colonisent de plus en plus le bord des routes où l'on répand du sel de déglaçage en hiver.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Megan Brickley, Ives Rachel, The Bioarchaeology of Metabolic Bone Disease, San Diego, Academic Press,‎ 2008, 41–74 p. (ISBN 978-0-12-370486-3), « Chapter 4 - Vitamin C Deficiency Scurvy »