Cocaine (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cocaine.

Cocaine

Single de J.J. Cale
extrait de l'album Troubadour
Sortie Septembre 1976
Enregistré 1976
Durée 2:48
Genre Rock
Auteur-compositeur J.J. Cale
Producteur Audie Ashworth
Label Mercury

Singles de J.J. Cale

Cocaine

Single de Eric Clapton
extrait de l'album Slowhand
Sortie Novembre 1977
Enregistré Mai 1977
Durée 3:41
Genre Blues rock
Auteur-compositeur J.J. Cale
Producteur Glyn Johns
Label Polydor

Singles de Eric Clapton

Cocaine est une chanson écrite et enregistrée en 1976 par J.J. Cale et plus généralement connue par la reprise qu'en a fait Eric Clapton.

La reprise de Clapton[modifier | modifier le code]

Allmusic qualifie la reprise de cette chanson de « succès le plus durablement populaire » de Clapton et note que même « pour un artiste comme Clapton avec un énorme corpus de travaux de grande qualité, Cocaine est classée parmi ce qu'il a fait de mieux »[1].

L'enregistrement est produit par Glyn Johns, qui a également travaillé auparavant pour The Who, Led Zeppelin et The Rolling Stones. La chanson sort en 1977 sur l'album Slowhand et en tant que single en 1980. Cocaine n'entre pas dans le Billboard Hot 100 (sauf en tant que face B de Lay Down Sally qui a été numéro 3 au début de l'année 1978). Cocaine est une des chansons de J. J. Cale reprises par Clapton, avec After Midnight et Travelin' Light.

Le message de la chanson[modifier | modifier le code]

Eric Clapton décrit Cocaine comme « une chanson anti-drogue. Le refrain dit : « She don’t lie, she don’t lie, she don't lie, cocaine. » (« Elle ne ment jamais, elle ne ment jamais, elle ne ment jamais : cocaïne. »). Mais la chanson dit précédemment : « If you wanna get down, down on the ground, cocaine. »[2] (« Si tu veux t'écrouler, te ramasser par terre : cocaïne. »). La chanson comporte également les paroles suivantes : « Don't forget this fact, you can't get it back »[3] (« N'oublies pas ça, tu ne peux pas revenir en arrière. »). Clapton considère que la chanson est donc « quite cleverly anti-cocaine », faisant remarquer que :

« It’s no good to write a deliberate anti-drug song and hope that it will catch. Because the general thing is that people will be upset by that. It would disturb them to have someone else shoving something down their throat. So the best thing to do is offer something that seems ambiguous—that on study or on reflection actually can be seen to be ‘anti’—which the song "Cocaine" is actually an anti-cocaine song. If you study it or look at it with a little bit of thought... from a distance... or as it goes by... it just sounds like a song about cocaine. But actually, it is quite cleverly anti-cocaine[4]. ». Soit « Ce n'est pas bien d'écrire délibérément une chanson anti-drogue, et espérer que ça va marcher. Parce qu'en général ça va gêner le public. Ça les dérangerait qu'on leur fasse avaler quelque chose de force. Donc la meilleure chose à faire est de présenter quelque chose qui semble ambiguë, mais qui après étude ou réflexion peut effectivement être vu comme "contre", ce qui fait que le morceau Cocaïne est en réalité une chanson anti-cocaïne. Si vous l'étudiez ou l'examinez avec peu d'attention... avec du recul... ou juste en l'écoutant comme ça... ça sonne simplement comme une chanson sur la cocaïne. Mais en fait, c'est assez subtilement anti-cocaïne. »

Les années passant, Clapton a ajouté les paroles suivantes « that dirty cocaine » dans ces concerts pour souligner le message anti-drogue[5],[6].

Autres reprises[modifier | modifier le code]

Il existe une version live par le groupe écossais Nazareth sur l'album The Fool Circle. Le guitariste de Duran Duran Andy Taylor en a enregistré une sur son album solo Dangerous. En 2008, la chanteuse de country Gretchen Wilson emprunte de la fin de la chanson ("she don't lie, she don't lie, she don't lie") pour sa chanson Work Hard, Play Harder.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Song Review of Clapton's cover of "Cocaine" » par Allmusic.
  2. Stern, 1998
  3. J J Cale Guitar Styles and how to play them | J J Cale / Columbia Pictures Publications, 1980
  4. The Best of Everything Show, with Dan Neer
  5. 03/Oct/2006 Eric Clapton Rethinks Playing 'Cocaine' FOXNews.com
  6. 05/0ct/2006 Eric Clapton rethinks playing 'Cocaine' Alcohol and Drugs History Society

Notes[modifier | modifier le code]