Cobla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La « Cobla Baix Llobregat » (Cobla du Bas-Llobregat) jouant sur la Place Saint Jaume (Place Saint Jacques), à Barcelone, devant le Palais de la Généralité

La cobla est un ensemble instrumental catalan qui utilise dans sa formation classique les instruments de musiques suivants : flabiol avec tambourin (tamborí), tible, tenora, trompette (trompeta), trombone (trombó), fiscorn et contrebasse (contrabaix) à trois cordes.

La cobla est essentiellement destinée à l’interprétation de la sardane mais peut accompagner d'autres danses et peut aussi donner des concerts dans différents styles musicaux, autres que la sardane. Il existe d'ailleurs un répertoire important.

La cobla primitive[modifier | modifier le code]

Les types de cobles primitives étaient aux nombres de 3 :

  1. La mitja cobla (demi cobla) ne comportait qu'un flabiol, un tambourin et un sac de gemecs (cornemuse catalane).
  2. La cobla de tres quartans (trois quarts de cobla) était composée d'un flabiol avec tamborí, un sac de gemecs, et une chirimía (ou tarota) ou une cornemuse dite zampoña[1],[2],[3].
  3. La cobla entera (cobla entière) était composée d'un flabiol avec tamborí, sac de gemecs et plusieurs chirimies.

Ces formations furent supplantées par la cobla moderne, qui utilisa des instruments plus modernes et avec un son plus juste, sauf sur l'île de Majorque.

La cobla moderne[modifier | modifier le code]

La coble moderne est due au musicien catalan Pep Ventura (1817-1875) qui institua un ensemble d'onze musiciens pour douze instruments : un flabiol-tamborí, deux tibles, deux tenores, deux trompettes, un trombone, deux fiscorns et une contrebasse à 3 cordes.

Des orchestres à trois trompettes voire deux trombones étaient en vogue entre 1960 et 1980 et peuvent toujours se rencontrer. Ces formations étaient affectionnées notamment par les cobles Principal de la Bisbal et Els Montgrins mais se font plus rares. D'autre part, dans les concerts il est habituel que la cobla soit accompagnée des timbales.

Il existe actuellement environ 150 cobles en Catalogne dont 8 sur le Roussillon.

Cobla et corrida[modifier | modifier le code]

À Céret lors de la feria Céret de toros, c'est une cobla qui accompagne le matador et sa cuadrilla pendant tous les tercios de la corrida. La cobla joue aussi bien des sardanes pour le paseo et le torero, que des valses pour les banderilles, et des paso dobles pour la faena de muleta [4]. L'accueil du matador se fait avec une chirimía[5], le paso doble est interprété d'une manière très différente[5].

Article connexe : Musiques de corrida.

Compositeurs[modifier | modifier le code]

On peut citer parmi les compositeurs principaux dans l'écriture pour cobla Pep Ventura, le fondateur de ce type de formation, Enric Morera, Joaquim Serra, Juli Garreta, Ricard Viladesau, Manel Saderra Puigferrer et Conrad Saló.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Historique de la musique en Catalogne.
  2. Historique de la musique en Catalogne.
  3. (en)S. Sadie, The New Grove Dictionary of Musical Instruments, 1984, p. 107 : The Catalan cornamusa has been extinct for a century, but the shepherds' zampoña of the Balearic Islands is still played. (« La cornemuse catalane a disparu pendant un siècle, mais la zampoña des bergers des îles Baléares est toujours jouée »)
  4. voir le reportage Jerôme Contensin sur FeriaTV
  5. a et b corrida de moreno de silva avec accueil du matador avec une chirimía, paseo, pique

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :