Cobiana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cobiana
Parlée au Guinée-Bissau, Sénégal
Nombre de locuteurs env. 600
Typologie SVO
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 kcj
IETF kcj

Le cobiana est une langue rare d'Afrique de l'Ouest, parlée en Guinée-Bissau et au Sénégal.

Elle fait partie des langues en danger identifiées par l'UNESCO[1].

Autres noms[modifier | modifier le code]

Kobiana, Ubôi, Buy

Population[modifier | modifier le code]

Quelques centaines de personnes âgées la parleraient encore. Les chiffres varient selon les sources. L'UNESCO avance 600 locuteurs en tout pour 1998 et l'Université de Laval n'en compte que 400[2].

Ces locuteurs connaissent souvent le manjaque, mais la réciproque n'est pas vraie. Ils sont animistes.

Description[modifier | modifier le code]

C'est une langue sénégalo-guinéenne, donc rattachée à la branche nord des langues atlantiques, sous-catégorie des langues nigéro-congolaises,

Les langues les plus proches sont le baïnouk et le kasanga (en).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Programme UNESCO pour les langues en danger [1]
  2. « Sénégal. 2. Données démolinguistiques »[2]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • W. A. A. Wilson, « Numeration in the Languages of Guine », Africa (Journal of the International African Institute), vol. 31, n° 4 (octobre 1961), p. 372-377

Liens externes[modifier | modifier le code]