Coïncidences entre Lincoln et Kennedy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La liste des coïncidences entre Abraham Lincoln et John F. Kennedy, respectivement seizième et trente-cinquième président des États-Unis est une légende urbaine d'origine américaine qui a commencé à devenir populaire peu après l'assassinat du président Kennedy en 1963, après avoir été d'abord publiée dans le G.O.P. Congressional Committee Newsletter du Parti républicain[1],[2].

Martin Gardner montra l'inexactitude de la liste dans un article publié dans Scientific American, publié à nouveau en 1985 dans son livre The Magic Numbers of Dr. Matrix[3]. La version examinée par Gardner contenait 16 points, mais d'autres listes ont circulé avec bien plus de points. La liste est encore en circulation, bien que sa véracité et sa pertinence aient été à de multiples reprises remises en cause[4].

Abraham Lincoln Abraham Lincoln
Abraham Lincoln
John F. Kennedy


Les coïncidences[modifier | modifier le code]

La liste ci-dessous présente les coïncidences les plus souvent mentionnées à partir de 1964[réf. nécessaire].

  1. Les noms Lincoln et Kennedy contiennent sept lettres.
    Si l'on prend le nom complet, avec un seul ou les deux prénoms, le nombre de lettres est différent.
  2. Lincoln fut élu au Congrès en 1846, Kennedy en 1946.
    En fait Lincoln est élu sénateur (Il n’occupe réellement son siège qu’en décembre 1847), alors que Kennedy est élu à la chambre des représentants et n'est élu sénateur qu'en 1952.
  3. Lincoln fut élu président en 1860, Kennedy en 1960.
  4. Tous les deux étaient impliqués dans la défense des droits civils.
    Lincoln défend l’abolition de l’esclavage et Kennedy défend l’émancipation des Noirs. L’aboutissement de cette lutte : le 13e amendement de la Constitution qui abolit l’esclavage est ratifié le lundi 18 décembre 1865, huit mois après la mort de Lincoln, alors que le Civil Rights Act reconnaissant les droits civiques aux noirs est voté en juillet 1964, huit mois après la mort de Kennedy. Aucun des deux présidents n’a vu le résultat de sa lutte de son vivant, survenu dans un même délai après leur décès. Leur engagement dans ces causes reste très lié à la contrainte politique conjoncturelle.
  5. Leurs épouses perdirent un enfant alors que le couple présidentiel résidait à la Maison-Blanche.
    Les prénoms des enfants décédés sont différents : William Wallace Lincoln et Patrick Kennedy. Les dates de décès divergent également : jeudi 20 février 1862 (Lincoln) et vendredi 9 août 1963 (Kennedy), sans relation de jours, mois ou années. L’âge des enfants décédés est également très différent : onze ans et deux mois (Lincoln) et deux jours (Kennedy), et la cause du décès des enfants l'est aussi : fièvre typhoïde (Lincoln) et prématurité (Kennedy). Le nombre des enfants présidentiels et leurs sexes divergent aussi : quatre fils pour Lincoln et 3 enfants (2 fils, une fille) pour Kennedy. Ajoutons la naissance d’un enfant durant son mandat pour le seul Kennedy. Enfin au contraire de Kennedy, Lincoln perdra un autre de ses enfants : Avant sa présidence, son fils Edward Baker, né le mardi 10 mars 1846, décède le vendredi 1er février 1850.
  6. Tous les deux furent assassinés un vendredi.
    Lincoln fut assassiné un vendredi, mais mourut le lendemain, tandis que Kennedy succombe le jour même de son assassinat.
  7. Tous les deux furent assassinés par derrière d'une balle dans la tête
  8. Tous les deux furent assassinés en présence de leur épouse qui se tenait à côté d'eux.
  9. Les deux assassins venaient d'un État du sud.
  10. Les deux assassins furent abattus avant d'avoir été jugés.
  11. Les deux assassins, John Wilkes Booth et Lee Harvey Oswald, sont connus sous leurs patronymes complets. Ceux-ci contiennent le même nombre de lettres : quinze.
    Il s'agit ici d'une constatation a posteriori basée sur l'usage des historiens de désigner des personnages historiques par leurs noms complets. En fait, il est peu vraisemblable que Booth ait été connu comme « John Wilkes », et on sait que Oswald était appelé simplement « Lee ». Dans le même ordre d'idée, John Fitzgerald Kennedy n'a été connu sous ce nom qu'après son décès[5].
  12. L'assassin de Lincoln (John Wilkes Booth) est né en 1839 et l’assassin de Kennedy (Lee Harvey Oswald) est né en 1939.
    John Wilkes Booth est né le 18 mai 1838, et non en 1839.
  13. Booth tira sur Lincoln dans un théâtre puis se réfugia dans un entrepôt. Lee Harvey Oswald tira depuis un entrepôt puis se réfugia dans une salle de cinéma (theater en anglais).
    Outre l'approximation dans le mot « theatre », Booth ne s'est pas réfugié dans un entrepôt, mais fut tué alors qu'il se cachait dans une grange.
  14. Le théâtre où mourut Lincoln s'appelait le « Ford's Theater ». La voiture dans laquelle Kennedy fut assassiné était une Lincoln. La Lincoln de Kennedy était fabriquée par Ford,
  15. La secrétaire de Lincoln s'appelait Kennedy et celle de Kennedy s'appelait Lincoln
    Le secrétaire de Lincoln s'appelait John Nicolay (en). La secrétaire de Kennedy s'appelait Evelyn Lincoln (en), mais Lincoln est un nom très commun.
  16. Les successeurs de Lincoln et Kennedy s'appelaient Andrew Johnson et Lyndon Johnson. Ils étaient tous deux des démocrates du Sud,
  17. Les successeurs de Lincoln et Kennedy naquirent respectivement en 1808 et 1908 et moururent dix ans après les présidents respectifs qu'ils remplaçaient.
  18. Les noms des deux successeurs comportent en tout 13 lettres chacun.

Autres coïncidences[modifier | modifier le code]

Des sources récentes, notamment avec l'apparition d'internet, ont ajouté de nouvelles coïncidences à la liste. Certaines avérées d'autres erronées, voire fantaisistes. Sur le web, Death.com un site américain consacré au paranormal, propose jusqu'à 202 coïncidences[6].

  1. Stephen Douglas concurrent de Lincoln battu à l'élection présidentielle de 1860, était né en 1813, Richard Nixon concurrent de Kennedy battu à l'élection de 1960 était né en 1913[7].
  2. La semaine précédant son assassinat, Lincoln était à Monroe dans le Maryland. Tandis que la semaine précédant son assassinat, Kennedy était en compagnie de Marilyn Monroe.
    Cette coïncidence apparue récemment est facilement réfutée par les faits. Marilyn Monroe était morte depuis plus d'un an avant l'assassinat de Kennedy (elle décède le 5 aout 1962), et il n'existe pas de ville nommée Monroe dans le Maryland[8].
  3. Robert et Edward sont les prénoms de deux des fils de Lincoln (Robert Todd Lincoln (1843 –1926) et Edward Baker Lincoln (1846-1850)), et de deux des frères de Kennedy (Edward Kennedy et Robert Kennedy)[9].
  4. Il y a 2 N dans les patronymes Lincoln et Kennedy.

Réfutations[modifier | modifier le code]

En 1992, le Skeptical Inquirer proposa à ses lecteurs un « challenge de coïncidences bizarres entre présidents ». Un des gagnants produisit seize coïncidences entre Kennedy et Álvaro Obregón, un ancien président mexicain. Un autre produisit des séries de coïncidences entre des paires de présidents américains[10].

Jonathan C. Smith auteur en 2009 de Pseudoscience and Extraordinary Claims of the Paranormal: A Critical Thinker montre le caractère aléatoire et non significatif de ces « synchrodestinées », et indique que l'on peut trouver autant de coïncidences entre deux autres présidents assassinés William McKinley et James Abram Garfield. Entre autres exemples, Garfield et Mackinley étaient républicains, tous deux sont nés dans l'Ohio, et tous les deux furent assassinés en septembre en début de leur mandat[11].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. A Compendium of Curious Coincidences, Time, 21 août 1964.
  2. Newsweek, 10 août 1964.
  3. The Magic Numbers of Dr. Matrix By Martin Gardner. 1985. en:Prometheus Books. Library of Congress Catalog Card No. 84-43183, ISBN 0-87975-281-5.
  4. Voir notamment le site de Snopes.
  5. (en) Linkin'Kennedy
  6. (en) The Reincarnation of Abraham Lincoln and John Kennedy
  7. Brian M. Thomsen Oval Office Occult: True Stories of White House Weirdnessp. 52
  8. (en) Brian M. Thomsen Oval Office Occult: True Stories of White House Weirdnessp. 54
  9. (en) Susan B. Martinez The Psychic Life of Abraham Lincoln p. 248
  10. Article du Skeptical Inquirer contenant également une étude statistique sur le sujet.
  11. Jonathan C. Smith Pseudoscience and Extraordinary Claims of the Paranormal: A Critical Thinker p. 126

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Cette liste a été publiée dans la revue Planète dans les années 1960. Elle a été publiée également (en 17 points) dans le livre 'Pour entretenir la flamme' (page 106) de Lobsang Rampa en 1972.

Liens externes[modifier | modifier le code]