Cnaeus Pompeius Longinus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cnaeus Pompeius Longinus (nom complet Cnaeus Pinarius Aemilius Cicatricula Pompeius Longinus) est un homme politique romain qui a été consul (90) et gouverneur de plusieurs provinces romaines. Il a notamment été légat romain de la province de Judée de 86 à 90. Il est né vers 50[1] et mort en 105 par suicide en Dacie romaine.

Comme gouverneur de Judée, il est précédé par Salvidenus (80–85).

Éléments de biographie[modifier | modifier le code]

Son père biologique s'appelait Pompée Longin et a servi comme Tribun militaire en 69, son père adoptif a été consul en 79 ou 80. Il est légat romain de la province de Judée de 86 à 90. Cnaeus Pompeius Longinus est mentionné dans un brevet militaire délivré par Domitien en date du 13 mai 86[2], ce qui permet de savoir qu'il exerçait la fonction de gouverneur de Judée à cette date[3]. Longinus est mentionné dans trois diplômes militaires romains.

Il devient Consul suffect en octobre 90. Il est ensuite Légat de Mésie de 93 à 96[4] puis en Pannonie inférieure en 97/98[5]. En 104, au cours de la seconde campagne de Trajan contre les Daces, il est trompé par Décébale qui le fait prisonnier. Il se suicide l'année suivante (105)[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Julian Bennet, Trajan, Optimus Princeps, Bloomington 2001, p. 88.
  2. "C. I. L." iii. 857, "Diploma," xiv.; comp. Darmesteter in "R. E. J." i. 37-41.
  3. E. Mary Smallwood, The Jews Under Roman Rule. From Pompey to Diocletian, Brill, 2001, p.  547.
  4. CIL XVI, 39 et Année épigraphique 1982, 788b.
  5. CIL XVI, 42.
  6. Julian Bennet, Trajan, Optimus Princeps, Bloomington 2001, p. 98; Guido Migliorati, Cassio Dione e l’impero romano da Nerva ad Antonino Pio – alla luce dei nuovi documenti, Milano 2003, p. 96s; Dion Cassius, Histoire romaine, LVIII, 12.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) E. Dabrowa, Legio X Fretensis. A Prosopographical Study of its Officers (I-III c. A.D.), 1993, p. 32-33.
  • (en) E. Mary Smallwood, The Jews Under Roman Rule. From Pompey to Diocletian, Brill, 2001, p. 547.

Voir aussi[modifier | modifier le code]