Cluvius Rufus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marcus Cluvius Rufus est un homme politique et historien romain du Ier siècle ap. J.-C. Il appartenait à l'entourage de Néron. Tacite l'a utilisé comme source dans les Annales, à partir du livre XIII[1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Cluvius Rufus appartient à l'ordre sénatorial. Selon Flavius Josèphe[2], il est impliqué dans l'assassinat de Caligula. Il est consul suffect en 45. Sous Néron, il fait partie de l'entourage de l'empereur, qu'il accompagne en 67 dans son voyage en Grèce[3].

En 68-69, il est légat d'Auguste propréteur d'Espagne citérieure[4] (legatus Augusti pro praetore Hispaniae citerioris) ; après la mort de Galba, il prend d'abord le parti d'Othon, mais se rallie rapidement à Vitellius[5].

Œuvre historique[modifier | modifier le code]

Son œuvre n'a pas été directement conservée, mais il a été une source de premier plan sur les événements dont il a été le témoin ou le contemporain pour les historiens ultérieurs : Tacite, Suétone, Flavius Josèphe, Plutarque.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il le déclare lui-même : Annales, XIII, 20, 2-3. Cf. R. Syme, Tacitus, Oxford, 1958, II, pp. 287 et suiv.
  2. Antiquités judaïques, XIX, 1, 13.
  3. Dion Cassius, Histoire romaine, LXIII, 14.[1]
  4. Tacite, Histoires, I, 8[2].
  5. Tacite, Histoires, I, 76[3].