Club vosgien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Club vosgien de Strasbourg
au 71, avenue des Vosges

Le Club vosgien est une société visant à promouvoir le tourisme pédestre dans les Vosges. Elle a été fondée le 31 octobre 1872 à Saverne, l'Alsace étant alors rattachée à l'Allemagne.

Association reconnue d'utilité publique le 30 décembre 1879, elle a pour but la promotion et le développement du tourisme pédestre et autres activités de pleine nature ainsi que l'étude, l'aménagement, la signalisation et l'entretien bénévole de 16 500 km d'itinéraires pédestres.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'association a été fondée le 31 octobre 1872 à Saverne sous le nom de Vogesenclub et fut reconnue d'utilité publique le 30 décembre 1879. Le premier président en était le Bavarois Curt Mündel, connu pour son guide maintes fois réédité Die Vogesen – Reisehandbuch für Elsaß-Lothringen und angrenzende Gebirge (Les Vosges - Guide de voyage pour l'Alsace-Lorraine et les montagnes environnantes). Entre 1890 et 1910, sous l'impulsion de Julius Euting, le Vogesenclub a construit des belvédères sur les sommets du Grand Wintersberg, du Wasenkoepfel, du Brotschberg, du Climont, du Champ du Feu, du Heidenkopf, de l'Ungersberg et du Faudé. En 1932, la tour de Drince à Rombas en Moselle.

En décembre 1946 le Club Vosgien compte 6 000 membres et 66 sections[1].

Balise posée par le Club Vosgien sur un sentier aux environs d'Épinal
Refuge Roger Laederich près de Moussey

Organisation[modifier | modifier le code]

Le siège de la fédération se trouve à Strasbourg, au 16, rue Sainte-Hélène. La Fédération du Club vosgien est la référence pour la randonnée dans les 7 départements de l'Est de la France (Moselle, Meurthe-et-Moselle, Vosges, Haute-Saône, Territoire de Belfort, Haut-Rhin et Bas-Rhin).

Elle regroupe :

  • 111 associations en 2006 (dernier club entré en 2005 : Association du CV de St-Quirin et du Pays des Deux Sarres) et 18 887 km de sentiers balisés par 763 baliseurs bénévoles soit 24,7 km balisés par baliseur en moyenne (ou 171,7 km balisés par club en moyenne)
  • 34 000 adhérents[2]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joseph Louis Huck, Les Vosges et le Club Vosgien autour d'un centenaire 1872-1972, 1972
  • Joëlle Lantz, Les publications du Club vosgien : 1873-1939, Université de Strasbourg 2, 1995 (Mémoire d'histoire régionale)
  • Michèle Meyer, Le Club vosgien, in L'Alsace dans tous ses objets, Hoëbeke, Paris,‎ 1998 (ISBN 2-84230-041-6)
    p. 74-75
  • Club vosgien de Strasbourg, 1872-1997. Une passion qui dure, chap. I, « L'histoire générale du Club », 1997, p. 9-44
  • Guide du Club vosgien, Fédération du Club vosgien, Strasbourg, 2003, 4 vol.
  • André Meyer, Histoire du Club Vosgien de Sarreguemines 1872 / 2000 (ISBN 2-9514449-0-7)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Agnès Acker (dir.), Encyclopédie de l'Alsace, ditions Publitotal, 1986, p. 1789
  2. Chiffres de 1997