Club athlétique sarladais Périgord Noir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Club athlétique sarladais Périgord Noir

Logo du Club athlétique sarladais Périgord Noir
Généralités
Noms précédents Club athlétique sarladais
Fondation 1903
Couleurs Noir et bleu
Stade Stade de Madrazès
Siège Stade de Madrazès
24200 Sarlat-la-Canéda
Championnat actuel Fédérale 2
Président Michel Vaunac
Entraîneur Eric Turpin
Pascal Giresse
Site web www.caspn.fr

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile


Dernière mise à jour : 10 décembre 2010.

Le Club athlétique sarladais Périgord Noir est un club de rugby à XV français basé à Sarlat-la-Canéda. Il évolue actuellement en championnat de Fédérale 2 (D4).

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant 1921, les rencontres avaient lieu, dans l’ordre chronologique : sur l’esplanade du jardin du Plantier, à Madrazès (côté La Canéda), à Argentouleau, aux Trois ruisseaux (quartier de l’Endrevie, emplacement de l’ancien Musée Aquarium) et surtout, de 1912 à 1921, sur le légendaire terrain des Pechs. Depuis 1921, le CAS n’a quitté son terrain de Madrazès qu’une fois, lors de la saison 46/47, pendant les travaux d’embellissement du stade. Les rencontres avaient alors lieu à la Gendonie (près du Pontet, où passera dans quelques mois la déviation attendue depuis des lunes). en 1937 : Projet de création d’un Stade Municipal à Madrazès Le club a évolué en première division lors des saisons 1970-71 et 1971-72. Relégué, il effectue la saison suivante en seconde division ou il participe aux seizièmes de finale, mais est éliminé.
En 1973-74 toujours en 2e division il participe et s'impose lors seizièmes de finale face au stade langonnais 12-10, mais chute en huitième contre le l'US Salles (Salles) futur finaliste de l'épreuve, restant pour la saison suivante en seconde division. À cette époque, le président de la FFR, Albert Ferrasse, entretient d’excellentes relations avec Albert Carrier, PDG des foies gras Delpeyrat, conserveur sarladais réputé.Albert Carrier (dit l’Empereur), reçoit l’ancien capitaine du XV de France Jacques Fouroux dans ses usines de la rue Jean Baptiste Delpeyrat.Jacques Fouroux intègre donc l’entreprise sarladaise, au sein de laquelle il est bientôt rejoint par Jean-Pierre Rives et Jean-Luc Joinel.répondent au rendez-vous pour applaudir Gérard Cholley, Alain Paco, Robert Paparemborde, Michel Palmié, Jean-Pierre Rives, Jean-Claude Skrela, Jacques Fouroux, Jean-Pierre Romeu, Dominique Harize, Roland Bertranne, François Sangali, Jean-Luc Averous. Seul Jean-Michel Aguirre est, à son grand regret, absent.Jean-François Imbernon et Jean-Pierre Bastiat assistent à la rencontre depuis les tribunes. C’est Jean-Luc Joinel qui occupe le poste de N° 8 laissé vacant par Jean-Pierre Bastiat. Mais l’ancien capitaine poursuit son idée : c’est à son appel et sous la présidence d’Albert Ferrasse, que le samedi 11 août 1979, le Quinze du Grand Chelem 77 est reconstitué à Madrazès pour un match d’exhibition et d’amitié. Le projet de cette affiche prestigieuse aboutit grâce au soutien actif du Club Athlétique Sarladais, celui d’Albert Carrier, de Christian et Jean Salive ainsi que de Claude Auzou. C'était après le Grand Chelem 1977, nous avions été invités pour faire un match à Madrazès Sarlat contre une sélection régionale, Jacques Fouroux et Jean-Pierre Rives, à l’initiative de ce projet, nous ont convaincus, dans la soirée, de créer nos propres « Barbarians ». Ils existaient un peu partout en Argentine, en Nouvelle-Zélande, dans les îles britanniques, bien sûr, et nous avons eu envie de lancer les Baa-Baas français. Une délégation est allée, le soir même, rencontrer Albert Ferrasse, président de la Fédération de l’époque et présent à Sarlat ce jour là, pour lui faire part de notre désir de monter les Barbarians Français et lui demander de l’aide pour les démarches à effectuer. Il a demandé à réfléchir mais avec le soutien de Guy Basquet, patron des sélectionneurs, nous sommes vite parvenus à nos fins et les statuts ont été rédigés dans la foulée. Maurice Savy, ancien clermontois, faisait partie du premier comité directeur et ce fut la naissance des Barbarians français qui ont joué en 1980 leur premier match à Agen face à l’Ecosse, avec l’ossature de ceux qui avait décroché ce Grand Chelem en 1977.

Sa plus large victoire 73 - 18 Sarlat - Nontron (2005/2006 (Fédérale 2) sa plus large défaite 52 - 14 Bergerac - Sarlat (2013/2014 (Fédérale 2)

Lors de la saison 2014-2015 le club connaît beaucoup de défaites en Fédérale 2 se qui fait qu'elle est dernière de la poule après avoir vu Mickaël Mokhtar et Patrick Bonnal, les entraîneurs du club de rugby du CA Sarlat depuis le début de la saison, avait été "écartés"

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 1971 : Finaliste du challenge de l'amitié[1]

finaliste du championnat de France de Fédérale 2 en 1998 (défaite 20-14 contre Céret)

Joueurs et entraineurs emblématique[modifier | modifier le code]

Le stade Madrazes à Sarlat

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les cahiers de l'équipe N°55

Liens externes[modifier | modifier le code]