Club alpin suisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo du Club Alpin Suisse.

Le Club alpin suisse (CAS) est un club suisse créé le 19 avril 1863. Il participe au développement de l'environnement alpin et de l'alpinisme. Il œuvre en faveur d'une pratique responsable des sports de montagne et d'un large accès de l'espace alpin au public désireux de pratiquer les sports de montagne. Il s'engage pour le développement durable et la sauvegarde de l'environnement alpin.

Le CAS exploite plus de 150 cabanes, 97 stations de secours et environ 3000 sauveteurs bénévoles actifs. Ses 111 sections totalisent 110 000 membres en 2006.

Le CAS est membre de l'Union internationale des associations d'alpinisme (UIAA), du Club arc alpin (CAA), de la Commission internationale de secours alpin (CISA), de la Commission internationale pour la protection des Alpes (CIPRA) et de la Fédération internationale d'escalade (IFSC).

Historique[modifier | modifier le code]

Un petit groupe d'alpinistes suisses se rencontrèrent le 19 avril 1863 au buffet de la gare d'Olten pour fonder le Club Alpin Suisse dont le premier président fut Rodolphe-Théodore Simler (1833-1873) et le premier secrétaire, Edmond de Fellenberg[1]. La première année, le CAS comptait huit sections avec 257 sociétaires. Le but du club consistait dans l'exploration des Alpes, dans la propagation de publications alpines, dans la construction de refuges destinés à faciliter les ascensions. La première cabane fut construite en 1863 au Grünhorn (Tödi)[2].

Le Club alpin suisse est resté longtemps fermé aux femmes. Pour cette raison, ces dames créèrent le Club suisse des femmes alpinistes le 24 mai 1918. La fusion des deux clubs a été réalisée en janvier 1980[3].

Activités[modifier | modifier le code]

  • Formation dans les sports de montagne les plus divers
  • Sauvetage en montagne
  • Construction, entretien et exploitation des cabanes
  • Sport d'élite (Ski-alpinisme et escalade sportive)
  • Randonnées et randonnées à ski
  • Camps d’alpinisme destinés aux familles (parents et enfants)
  • Alpinisme juvénile (camps pour les 10 - 14 ans)
  • Organisation de jeunesse (escalade en intérieur ou en extérieur, alpinisme, randonnée à skis ou à snowboard, cascade de glace, expéditions, etc. pour les 14 - 22 ans)
  • Sauvegarde de l'environnement
  • Activités culturelles (musée alpin suisse à Berne)
  • Publications

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Andrea Porrini, « A nous les Alpes, à nous la Suisse! », L'Hebdo, no 28,‎ 10 juillet 2008, p. 48-50 (lire en ligne)
  2. Herbert Maeder, L'attrait de la montagne, Zurich, Éditions Silva,‎ 1971, 131 p.
  3. Marco Jorio, Dictionnaire historique de la Suisse, vol. 3, Bâle, Schwabe & Co. AG,‎ 2 août 2005, 816 p. (ISBN 9782882561534)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gianni Haver, « Le Club alpin suisse (1863-1914) », In: Hoibian O., L'invention de l'alpinisme : la montagne et l'affirmation de la bourgeoisie cultivée (1786-1914), Belin, Paris, 2008, p. 75-103.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]