Club-Mate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une caisse de Club-Mate
Club-Mate, Club-Mate Winter-Edition, ICE-Tea Kraftstoff et Club-Mate Cola. Avec le Club-Mate Granat (Grenade), c'est l'ensemble des déclinaisons de Club-Mate.

Le Club-Mate est une boisson caféinée gazeuse à l'extrait de Maté produite à la Brauerei Loscher près de Münchsteinach en Allemagne. Sa création remonte à 1924. Par rapport aux autres boissons énergisantes, le Club-Mate contient une dose élevée de caféine (20mg pour 100ml), peu de sucre (50g/kg) et peu de calories (20 pour 100ml de boisson).

Le Club-Mate se vend en bouteilles de 0.33 (depuis 2005[1]) et 0.5 litres.

Historique[modifier | modifier le code]

Geola Beverages, entreprise originaire de Dietenhofen (Allemagne), crée le Club-Mate et le commercialise initialement sous le nom de Sekt-Bronte. La boisson reste dans un premier temps peu connue, jusqu'à son rachat par Loscher et sa vente sous le nom de Club-Mate en 1994[1]. Elle commence à être utilisée dans plusieurs mélanges, notamment avec de la vodka, du rhum (pour former le « Tschunk »), ou du Jägermeister (pour former le « Jaeger-Mate », fréquent à Berlin). Il existe également une variante à base de thé, le « Club-Mate IceT Kraftstoff », qui contient un peu plus de caféine (22 mg pour 100 mL) et de sucre que l'original.

En décembre 2007 Loscher lance une version hivernale de la boisson, qui contient de la cardamone, de la cannelle, des étoiles d'anis et des extraits de citron. Cette version est depuis vendue chaque année à la même saison.

En 2009 une version du Cola contenant des extraits de Maté est introduite.

En novembre 2011 la compagnie est présente dans 31 pays, principalement en Europe mais aussi au Canada, en Australie, en Israël, en Turquie et en Afrique du Sud.

En France la société Yerba Maté le distribue à Paris et dans plusieurs villes. La liste complète disponible ici : http://club-mate.fr

Le Club-Mate doit une partie de son succès à sa popularité dans le milieu hacker européen : Bruce Sterling indique par exemple dans Wired qu'elle est la boisson préférée du Chaos Computer Club[2]. On la retrouve aussi à HOPE[3] et Noisebridge (en) aux États-Unis. Cependant le fait que la recette du Club-Mate soit tenue secrète contredit en partie cette appartenance à la culture open-source ou DIY.

Composition[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (de) Die Geschichte der Familienbrauerei Loscher - Brauerai Loscher
  2. (en) Club-Mate, favorite drink of the Chaos Computer Club - Wired
  3. (en) Club Mate - 2600, The hacker Quaterly