Clou de fondation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce clou de fondation est l'un des plus anciens documents diplomatiques connus. Il proviendrait du roi En-metena vers 2400 av. J.-C.

Un clou de fondation, clou de consécration ou clou d'argile est une petite sculpture gravée de signes cunéiformes. Utilisés par les Sumériens et les Mésopotamiens du IIIe millénaire av. J.-C., ils étaient enfoncés dans les murs dans le but de démontrer que les temples ou les bâtiments étaient les propriétés des dieux auxquels ces immeubles étaient consacrés

Chez les Sumériens, des clous d'argile étaient peints de couleurs différentes dans le but de former des motifs mosaïques décoratifs sur les murs et les piliers dans les immeubles, tout comme pour solidifier les structures.

Clou de fondation inscrit dédié par Gudea au dieu Ningirsu pour la construction de son temple, l'E-ninnu : « Pour Ningirsu, le héros puissant d'Enlil, son roi, Gudea, prince de Lagash, accomplit ce qui convenait ; son temple de l'Eninnu, l'oiseau-tonnerre resplendissant, il construisit et il le restaura. »

Ces clous comptent parmi les plus anciens documents historiques connus. Puisqu'ils ont été créés à la demande de notables de l'époque, ils permettent de connaître différents aspects de la vie de ces civilisations disparues. Le clou de fondation d'En-metena, roi du Lagash vers le milieu du IIIe millénaire av. J.-C., est l'un des rares exemples de clous recueillis en excellent état.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Clay nail » (voir la liste des auteurs)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]