Closure (jeu vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Closure.
Closure
Éditeur Indépendant
Développeur Eyebrow Interactive
Concepteur Tyler Glaiel et Jon Schubbe
Musique Christopher Rhyne

Date de sortie Navigateur web
Sortie internationale 2009

PlayStation 3
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 27 mars 2012

PC
Sortie internationale 7 septembre 2012
Licence Propriétaire
Genre Plates-formes, réflexion
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme PlayStation 3 (PSN)
PC (Linux, Windows, OS X)
Média Téléchargement
Langue Anglais
Contrôle Manette, clavier

Moteur PlayStation 3
ESRB : E[1]
PEGI : 7+[2]

Closure est un jeu vidéo de plates-formes et de réflexion développé par le studio indépendant Eyebrow Interactive. Tout d'abord uniquement jouable en ligne au travers d'un navigateur web, il sort sur la PlayStation 3 via le PlayStation Network le 27 mars 2012 puis est porté sur Microsoft Windows et OS X en septembre et sur Linux en décembre de la même année. Le joueur y contrôle une mystérieuse créature à travers des niveaux en noir et blanc.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Dans Closure, tout ce qui est plongé dans l'obscurité n'existe pas, ce qui contraint le joueur à manipuler diverses sources d'éclairages afin de pouvoir se frayer un chemin à travers chaque niveau[3].

Peu après le début du jeu, le joueur est amené à choisir entre trois portes, chacune d'entre elles amenant vers un nouvel environnement composé de 24 salles indépendantes, débloquées au fur et à mesure de la progression de celui-ci. À chaque monde est associé une apparence particulière du personnage et des mécaniques de jeu spécifique, liées à des types particuliers de casse-tête[4].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues

Presse numérique
Média Note
1UP.com (US) A-[4]
Eurogamer (GB) 8/10[5]
IGN (US) 8,5/10[6]

Le titre est globalement bien salué par la critique. Dans son test de la version PlayStation 3, Eurogamer le qualifie d'excellent jeu de réflexion et apprécie ses niveaux qu'il juge tours à tours enchanteurs et inquiétants[5]. 1UP.com et IGN ne sont pas en reste et apprécient grandement ses graphismes en noir et blanc[4], ce dernier les comparant même à ceux de Limbo. Le site anglophone souligne également que la musique accompagne non seulement parfaitement le reste du jeu mais aussi qu'elle participe pour beaucoup à construire l'ambiance sombre et triste du titre. Enfin, il salut la jouabilité de l'ensemble, les différentes énigmes augmentant progressivement en difficulté sans jamais frustrer le joueur pour autant[6].

1UP note toutefois qu'il assez dur de savoir où se situe exactement le bord des plates-formes et qu'il est dès lors facile de perdre un objet en le faisant tomber par inadvertance dans le vide. Le personnage ne pouvant porter qu'un objet à la fois, le joueur peut régulièrement en perdre un et est ainsi amené de façon fréquente à recommencer un niveau[4].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Closure a reçu le prix de l'excellence audio de l'édition 2010 de l'Independent Games Festival[3]. Il s'est aussi vu décerner le prix de l'innovation sur le gameplay de l'IndieCade 2009 et le Grand Prix de l'Indie Game Challenge en 2012[6].

Différentes versions[modifier | modifier le code]

Le jeu connaît en 2009 une première version utilisant Adobe Flash, jouable dans un navigateur web[6], avant d'être porté en Amérique du Nord sur le PlayStation Network le 27 mars 2012[7]. Le jeu sort également le 7 septembre 2012 sur Windows et OS X via la plate-forme de téléchargement Steam[5] puis devient disponible sous GNU/Linux à l'occasion de sa distribution dans la septième édition du Humble Indie Bundle[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Closure », sur ESRB (consulté le 11 février 2013)
  2. « Closure », sur PEGI (consulté le 9 février 2013)
  3. a et b « GDC> Les jeux indépendants à retenir : Closure, gagnant du Prix de l'excellence audio (meilleure bande-son) », sur Gamekult,‎ 19 mars 2010 (consulté le 9 février 2013)
  4. a, b, c et d (en) Marty Sliva, « Closure Review: A Brilliant Light in the World of Puzzlers », sur 1UP.com,‎ 2 février 2012 (consulté le 12 février 2013)
  5. a, b et c (en) Jeffrey Matulef, « Closure Review: Of light and darkness. », sur Eurogamer,‎ 7 septembre 2012 (consulté le 9 février 2013)
  6. a, b, c et d (en) Colin Moriarty, « Closure Review: Something special in the closer realm. », sur IGN,‎ 27 mars 2012 (consulté le 11 février 2013)
  7. (en) « Closure - Playstation 3 », sur IGN (consulté le 9 février 2013)
  8. « L'Humble Indie Bundle 7 disponible », sur Gamekult,‎ 7 septembre 2012 (consulté le 20 décembre 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]