Clontarf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Clontarf
Image illustrative de l'article Clontarf
Administration
Pays Drapeau de l'Irlande Irlande
Province Leinster
Comté Dublin
Démographie
Population 31 063 hab. (2006)
Géographie
Coordonnées 53° 21′ 54″ N 6° 12′ 36″ O / 53.365, -6.2153° 21′ 54″ Nord 6° 12′ 36″ Ouest / 53.365, -6.21  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Irlande

Voir la carte administrative d'Irlande
City locator 14.svg
Clontarf

Géolocalisation sur la carte : Irlande

Voir la carte topographique d'Irlande
City locator 14.svg
Clontarf

Clontarf (Cluain Tarbh en irlandais) est une zone au nord de Dublin. Ce lieu est bien connu du fait de la bataille de Clontarf en 1014 par laquelle Brian Boru vainquit les envahisseurs vikings et mit ainsi fin aux guerres entre Irlandais et Vikings qui avaient pris pied en Irlande depuis 150 ans.

Cette zone avait autrefois une des plus belles « piscine de mer » en plein air, qui disparut pour cause de mauvais entretien.

Cette zone comporte également beaucoup d’infrastructures sportives qui accueillent des clubs de rugby à XV, de cricket, de football et d’athlétisme.

Entre Clontarf et Raheny s'étend le parc de Sainte-Anne. Bull Island (en) (l'île du Taureau) est reliée à Clontarf par un pont en bois.

C'est le lieu de naissance de Bram Stoker, créateur du personnage de Dracula. Quand Erwin Schrödinger séjourna à Dublin, il vint habiter Clontarf sur Kincora Road.

Histoire[modifier | modifier le code]

Clontarf fit partie des premières donations faites aux Templiers par Henry II d'Angleterre vers 1177[1]. Ils y établirent leur principale commanderie en Irlande, dite de Saint-Congal[2],[3]. Le siège de cette commanderie se trouvait à l'emplacement de l'église Saint-Jean-le-Baptiste[4]. Ne pas confondre avec le château de Clontarf (en) construit en 1172 par Hugues de Lacy.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Herbert Wood, « The Templars in Ireland », dans Proceedings of the Royal Irish Academy. Section C: Archaeology, Celtic Studies, History, Linguistics, Literature, vol. 26, Royal Irish Academy,‎ 1906/07 (lire en ligne), p. 331
  2. (en) Sean Duffy, Medieval Ireland : An Encyclopedia, CRC Press,‎ 2004, 592 p. (ISBN 978-0-2035-0267-9, lire en ligne), p. 549
  3. (en) Evelyn Lord, The Knights Templar in Britain, Pearson Education,‎ 2004 (1re éd. 2001), 348 p. (ISBN 978-0-5824-7287-7 et 978-1-4058-0163-8, présentation en ligne), p. 177-182
  4. L'église changea de vocable (anciennement Saint-Congal), après sa dévolution aux Hospitaliers.

Sur les autres projets Wikimedia :