Clocher-porche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le clocher-porche de Saint-Porchaire (Poitiers)

Un clocher-porche est un clocher qui intègre à sa base l'entrée principale d'une église[1].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le porche est intégré dans un corps de bâtiment, ou corps de porche, en l'occurrence un clocher, dont il constitue le rez-de-chaussée. Le porche est une pièce ou une galerie formant avant-corps, ayant sa couverture propre, devant un bâtiment dont il commande l'accès. Le porche est donc généralement hors-œuvre, c'est-à-dire distinct du bâtiment principal.

Le clocher-porche se situe généralement à l'entrée principale de l'édifice, soit la façade ouest.

La tour-porche ne porte pas de cloches, ce en quoi elle se différencie du clocher[1].

Selon Viollet-le-Duc, le clocher, lié à la présence de cloches, n'apparaît que tardivement dans l'architecture religieuse, principalement inspirée à l'origine par la basilique romaine et ne comportant pas d'édifice similaire. La création des clochers se fait donc sur le modèle des châteaux : tours élevées marquant la puissance de l'Église, comme ailleurs elle marque la puissance militaire. Il est naturel que le clocher, tel un élément de fortification, s'élève sur l'entrée de l'église, comme pour en défendre l'accès : c'est la naissance du clocher-porche. Du reste, les églises sont souvent intégrées au système défensif des villes et certains clochers sont eux-mêmes fortifiés. D'abord simple et souvent massif, la décoration du clocher-porche s'enrichit progressivement. Le clocher-porche est de dimensions restreintes en Île-de-France, ne dépassant pas en largeur les bas-côtés, tandis que dans les provinces du Centre et de l'Ouest ils acquièrent des proportions très vastes[2].

Le clocher-porche massif est une des caractéristiques du gothique brabançon (Cathédrale Saint-Rombaut de Malines).

Le clocher-porche est un des éléments constitutifs des monuments religieux construits au 19e. Ces églises réalisées selon un petit nombre de plan type incluent quasiment toujours un clocher-porche ou une ébauche de celui-ci, couronné le plus souvent d'une flèche seule ou flanquée de lanternons (type kreisker) ou d'un pavillon par manque de budget. Parfois, pour les mêmes raisons ou pour cause de traditions locales, le clocher-porche s'achève par une terrasse ornée ou non d'un campanile en fer forgé. Des départements ayant connu une massive reconstruction de leurs églises comme la Loire-Atlantique ont une grande majorité d'églises possédant un clocher-porche.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean-Marie Pérouse de Montclos (dir.), Architecture : vocabulaire et méthode, Paris, Imprimerie nationale, 1977
  2. Eugène Viollet-le-Duc, Dictionnaire raisonné de l'architecture française du XIe au XVIe siècle

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :