Cloche japonaise de la paix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

40° 44′ 58″ N 73° 58′ 04″ O / 40.74944, -73.96778 ()

La cloche japonaise de la paix

La Cloche japonaise de la paix (Japanese Peace Bell en anglais, 日本の平和の鐘 en japonais) est un symbole de paix des Nations unies. Fondue le 24 octobre 1952, elle a été offerte officiellement aux Nations unies le 8 juin 1954 comme cadeau du peuple japonais, alors que le Japon n'avait pas encore été admis officiellement aux Nations unies, et présentée par l'Association japonaise pour les Nations unies.

Description[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Plaque commémorative présente sur la Cloche japonaise de la paix : « Gift from the United Nations Association of Japan 1954, japanese bronze bell and pagoda »
Inscription en japonais sur un côté de la cloche

L'Usine Tada au Japon a terminé la cloche, fondue par Chiyoji Nakagawa, lors de la Journée des Nations unies, le 24 octobre 1952. La cloche est allée brièvement à Osaka, dans le cadre de l'Expo '70 de cette ville, avant d'être transférée à son emplacement de New York au croisement de la 42e rue et de la 1re avenue, à l'intérieur de l'espace territorial de l'ONU.

Présentation[modifier | modifier le code]

C'est Renzo Sawada, observateur japonais aux Nations unies, qui a offert la cloche à l'Organisation des Nations unies en expliquant « qu'elle n'incarnait pas seulement l'aspiration à la paix des Japonais, mais des peuples du monde entier. De cette façon elle symbolisait le caractère universel des Nations unies ».

Structure[modifier | modifier le code]

La Cloche japonaise de la paix du siège des Nations unies à New York est abritée dans une structure de bois de cyprès japonais qui évoque un sanctuaire shintoïste traditionnel et qui repose tout entière sur une base de pierre donnée par Israël.

La cloche[modifier | modifier le code]

Son poids est de 116 kg, sa hauteur de 1 mètre et son diamètre à la base de 0,6 mètre ; le métal dont elle est fondue vient de pièces de monnaie offertes par les délégués de soixante nations qui ont participé à la 13e Conférence générale des Associations des Nations unies, laquelle a eu lieu à Paris en 1951. Ce sont des enfants qui ont recueilli ces pièces.

Sur un côté de la cloche une inscription en caractères japonais proclame : « Que vive une paix absolue dans le monde » (世界絶対平和萬歳).

Accessoires[modifier | modifier le code]

Un marteau en bois a été offert à l'Organisation des Nations unies en 1977. Une corde pour la cloche, bénie par les prêtres shintoïstes, a également été offerte à l'Organisation des Nations unies à l'occasion de la Journée de la Terre, le 20 mars 1990.

Événements et fonction[modifier | modifier le code]

Sonnerie de la cloche[modifier | modifier le code]

Traditionnellement, la cloche sonne deux fois par an. On la fait tinter au début du printemps, le jour de l'équinoxe, et le 21 septembre pour le jour où s'ouvre la session annuelle de l'Assemblée générale des Nations unies (jour qui correspond également depuis 2002 à la Journée internationale de la paix fixée par l'ONU).

On a fait tinter la cloche le 4 octobre 1966 pour la fête de saint François qui a marqué le premier anniversaire de la visite officielle du pape Paul VI à l'Organisation des Nations unies).

La Cloche japonaise de la paix participe aussi à la cérémonie annuelle de la Journée de la Terre initiée par son fondateur, John McConnell.

Commémorations[modifier | modifier le code]

Anniversaires[modifier | modifier le code]

En 1994, une cérémonie spéciale a marqué le quarantième anniversaire de la Cloche japonaise de la paix. À cette occasion, le Secrétaire général Boutros Boutros-Ghali a rappelé que :

« Chaque fois qu'elle a sonné, cette Cloche japonaise de la paix a envoyé un message clair, adressé à toute l'humanité. La paix est précieuse mais la désirer simplement ne suffit pas. Elle exige du travail – un travail long, pénible et difficile. »

Philatélie[modifier | modifier le code]

Une série de timbres sur la Cloche japonaise de la paix, conçue par Ole Hamann du Danemark, a été émise en 1970 par l'Administration postale des Nations unies dans la série Art at the United Nations[1]. Les timbres ont été imprimés par les services d'impression du Gouvernement de Tokyo.

L'autre Cloche japonaise de la paix[modifier | modifier le code]

Une deuxième Cloche japonaise de la paix a été donnée en 1995 au Vienna International Centre ; elle sonne elle aussi à l'occasion de l'équinoxe du printemps.

Références[modifier | modifier le code]

  1. UN monthly chronicle, vol. 7, 1970, p. 69 (ISSN 0041-5367).

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :