Cliron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cliron
Image illustrative de l'article Cliron
Blason de Cliron
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Ardennes
Arrondissement Charleville-Mézières
Canton Renwez
Intercommunalité Communauté d’agglomération de Charleville-Mézières / Sedan.
Maire
Mandat
Jean-Luc Pinteaux
2014-2020
Code postal 08090
Code commune 08125
Démographie
Population
municipale
296 hab. (2011)
Densité 48 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 48′ 41″ N 4° 36′ 51″ E / 49.8113888889, 4.6141666666749° 48′ 41″ Nord 4° 36′ 51″ Est / 49.8113888889, 4.61416666667  
Altitude Min. 149 m – Max. 245 m
Superficie 6,18 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cliron

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cliron
Rue principale (RN 43)

Cliron est une commune française, située dans le département des Ardennes en région Champagne-Ardenne. C'est un petit village traversé par la RN 43

Géographie[modifier | modifier le code]

Cliron est situé à treize kilomètres à l'ouest de Charleville-Mézières, chef lieu de canton. Le village est traversé par la route nationale 43, entre Charleville-Mézières et Hirson.

La commune est entourée de bois, dont celui dit de la Loge qui est le plus important d'entre eux.

Les principales voies de la commune sont la rue de l'Enclos et la rue du Tilleul, laquelle traverse à la fois Cliron et le hameau appelé Charroué.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Cliron

Les armes de Cliron se blasonnent ainsi :

de gueules au chevron d’argent accompagné, en chef, de deux fleurs de lys d’or et en pointe, d’une plante de fougère arrachée du même[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'époque médiévale, le village de Cliron appartient à la famille de Croÿ, seigneurs de Moncornet, comtes de Porcien.

Une charte communale est adoptée en 1509.

Se trouvant dans les Ardennes, Cliron a subi les trois guerres franco-allemandes.

Durant la guerre de 1870, la résistance contre les prussiens ne fut pas très importante dans la commune. Le gros des troupes se trouvait à Sedan où Napoléon III fut battu.

Lors de la Première Guerre mondiale, Cliron est envahi et pillé. Le village est envahi à nouveau dès le début de la Seconde Guerre mondiale en 1940.

En 1973, la commune de Cliron et celle de Montcornet ont fusionné pour former la commune de Montcornet-en-Ardenne. Mais, en 1989, les communes constituantes ont été rétablies. Les deux villages ont néanmoins conservé une certaine unité : ainsi l'école de Cliron et celle de Montcornet sont-elles associées.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Jean-Luc Pinteaux[2]    
Les données manquantes sont à compléter.

Cliron a adhéré à la charte du Parc naturel régional des Ardennes, à sa création en décembre 2011[3].

Économie[modifier | modifier le code]

La zone industrielle de Tournes/Cliron, qui existe depuis 1978, a mis en place, depuis juin 2008, un projet nommé « Ardennes Émeraude » établi par la Chambre de commerce et d'industrie des Ardennes.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 296 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
198 230 315 244 267 314 321 337 329
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
207 298 294 252 250 226 220 203 183
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
160 180 213 192 192 210 171 171 187
1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011 - -
403 482 265 280 290 293 296 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

  • Éric Beugnot, (1955-) et son frère Gregor Beugnot (1957-) y sont nés, fils de Jean-Paul Beugnot, les trois ayant été de talentueux basketteurs internationaux français.


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :