Cliquet de Muller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le « Cliquet de Muller » est le mécanisme irréversible d'accumulation des séquences défavorables au sein d'une lignée se reproduisant par multiplication asexuée[1],[2], par opposition à l'avantage obtenu par les recombinaisons génétiques de la reproduction. Il tire son nom du généticien américain Hermann Joseph Muller (1890-1967).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Muller HJ, « Some genetic aspects of sex », American Naturalist, vol. 66, no 703,‎ 1932, p. 118–138 (DOI 10.1086/280418) (Muller's original paper)
  2. Muller HJ, « The relation of recombination to mutational advance », Mutat Res, vol. 106,‎ 1964, p. 2–9 (PMID 14195748) (original paper as cited by, e.g.: (en) Maynard Smith J, Szathmary E, The major transitions in evolution, Oxford, New York, Tokyo, Oxford University Press,‎ 1997 ; (en) Futuyma DJ, Evolutionary biology, Sunderland, Mass., 3rd edn,‎ 1998)

Articles connexes[modifier | modifier le code]