Climatologie historique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La climatologie historique, branche de la climatologie, est l'étude des changements historiques du climat et de leurs effets sur l'histoire humaine. Elle se distingue de la paléoclimatologie qui étudie ces changements sur des périodes précédant la Préhistoire.

Les techniques de climatologie historique[modifier | modifier le code]

Les sources primaires se trouvent parmi des enregistrements écrits comme les sagas, chroniques, histoire locale (journaux intimes[1], registres paroissiaux, repères de crues comme l'échelle du pont de la Tournelle), mais aussi des représentations picturales (peintures, dessins, ex-voto, art rupestre) et les enregistrements archéologiques. Elles permettant notamment par la phénologie de retracer les bans de vendange, l'apparition du « blé nouveau » sur les marchés urbains, ou de noter des évènements météorologiques (éruptions volcaniques, fréquence de tempêtes).

Les différentes phases[modifier | modifier le code]

  1. Début de l'histoire humaine écrite et constatation des variations climatiques par les chroniqueurs.
    Graphe de températures indiquant les périodes de l'optimum climatique, du petit âge glaciaire, auquel succède la rupture du réchauffement climatique. En regardant bien, le pic de 535/36 est également visible.
    1. 535-536 : Changement climatique de 535-536 (Climate changes of 535–536), constaté par le byzantin Procope de Césarée
    2. Xe siècle - XIVe siècle : Optimum climatique du Moyen Âge, un réchauffement localisé à l'Europe, voire à l'Amérique du Nord
    3. années 1550 - années 1850 : Petit âge glaciaire
  2. La dernière phase est l'époque contemporaine et s'attache à décrire les multiples effets du réchauffement climatique ; elle est à séparer du reste compte tenu de la constante ingérence anthropique sur les équilibres climatiques depuis l'avènement de la révolution industrielle et le contrôle des énergies polluantes par l'Humanité.
    1. Recul des glaciers depuis 1850
    2. Effets du réchauffement climatique après 1850

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Comme par exemple Climat et révolutions autour du Journal du négociant rochelais Jacob Lambertz (1733-1813), sous la direction de Frédéric Surville et d'Emmanuel Garnier, éditions du Croît Vif, 2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emmanuel Le Roy Ladurie, Abrégé d'histoire du climat du Moyen Âge à nos jours, entretiens avec Anouchka Vasak, Fayard, 2007, (ISBN 978-2-21363542-2)
  • Emmanuel Le Roy Ladurie, Histoire humaine et comparée du climat, Paris, Fayard, 2004, 240 p.
  • Fabien Locher, "L'Histoire face à la crise climatique", Revue en ligne La vie des idées : http://www.laviedesidees.fr/L-Histoire-face-a-la-crise.html
  • Pierre Alexandre, Le climat en Europe au Moyen Âge : contribution à l’histoire des variations climatiques de 1000 à 1425, d’après les sources narratives de l’Europe occidentale, Paris : Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 1987, 827 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]