Climat alpin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le climat alpin est défini comme le climat des régions situées au-dessus de la limite des arbres. Le climat devient plus froid à mesure que l'altitude augmente. Cette caractéristique est décrite par le gradient thermique adiabatique de l'air : l'air a tendance à se refroidir quand il monte, parce qu'il s'étend. le gradient thermique adiabatique sec est de 10 °C par kilomètre d'altitude. C'est ce qui explique que monter de cent mètres en montagne est à peu près équivalent à un déplacement de quatre-vingts kilomètres (ou de 0,75° de latitude) en direction du pôle[1]. Ce rapport est néanmoins seulement approximatif, puisque des facteurs locaux comme la proximité des océans peuvent drastiquement modifier le climat.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://www.unep-wcmc.org/mountains/mountain_watch/pdfs/mountainEnvironments.pdf