Clifton Chenier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Clifton Chenier

Naissance
Opelousas
Décès
Lafayette
Activité principale Musicien, chanteur, accordéoniste
Genre musical blues, zydeco
Les frères Chenier en 1975 : Cleveland à la washboard, Clifton à l'accordéon

Clifton Chenier (né à Opelousas, près de Lafayette, le - lort à Lafayette le ) est un musicien de zydeco, un mélange de musique cadienne et créole avec des influences de jazz, de blues. Il jouait de l'accordéon, et fut le premier à utiliser cet instrument pour jouer du blues[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il apprend très jeune à jouer de l'accordéon grâce à son père Joseph Chenier. Il commence à jouer dans les bals du samedi soir avec son frère Cleveland Chenier à la washboard (littéralement "planche à laver", instrument de musique appelé "frottoir" en Louisiane).

En 1945 il quitte la ferme familiale pour aller travailler dans les champs de canne à sucre. Il part ensuite vers Lake Charles rejoindre son frère Cleveland. Il y rencontre d'autres musiciens de zydeco et affine son style.

Sa carrière professionnelle commence en 1954, quand il signe avec Elko Record et enregistre Cliston's blues (sous le nom de Cliston Chanier) qui fit un succès local. Il continue avec Ay-téte-fee (Hé, petite fille, l'orthographe du titre cadien a connu beaucoup de variantes !) qui le fit connaître plus largement.

Il fait de nombreuses tournées avec les Zydeco Ramblers et signe avec Chess Records en 1956. Le label Chess ne fait pas trop de publicité à ses disques. Il le quitte en 1958 et s'installe à Houston.

Il signe enfin chez Arhoolie Records en 1964 qui élargit son audience au public blanc. L'Europe l'accueille en 1969 à l'American Folk Blues Festival.

En 1973 il signe la musique du film d'Alain Corneau France société anonyme. En 1979 on lui diagnostique un diabète grave et on doit l'amputer d'un pied.

Sa carrière est couronnée par un Grammy Award dans les années 1983.

Il meurt en 1987 d'une maladie des reins.

Son fils C.J. Chenier a pris la relève et continue sa musique en produisant des concerts et des disques.

Citation[modifier | modifier le code]

  • Ma musique, c’est pas compliqué. C’est rien que des danses françaises avec un peu de swing pour faire bouger les gens.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Clifton Sings the Blues (2004)
  • Louisina Blues & Zydeco/Bon Ton Roulet (2001)
  • Live at Grant Street (2000)
  • Comin' Home (2000)
  • Live at 1966 Berkeley Blues Festival (2000)
  • Cajun Swamp Music (1999)
  • Bayou Bayou (1999)
  • In New Orleans (1998)
  • Zydeco Sont Pas Sale (1997)
  • I'm Coming Home (1996)
  • On Tour (1996)
  • We're Gonna Party (1994)
  • Live at St. Mark's (1988)
  • 60 Minutes with the King of Zydeco (1988)
  • Bogalusa Boogie (1987) * Sings the Blues (1987)
  • The King of Zydeco (1985)
  • Live! at the Long Beach & San Francisco Blues Festivals (1985)
  • Country Boy Now (1984)
  • The King of Zydeco Live at Montreux (1984)
  • I'm Here! (1982)
  • Live at San Francisco Blues Festival (1982)
  • Blues & Zydeco (1981)
  • Boogie 'n' Zydeco (1980)
  • Bayou Soul (1979)
  • Clifton Chenier & His Red Hot Louisiana Band in New Orleans (1979)
  • Clifton Chenier and His Red Hot Louisiana Band (1978)
  • Cajun Swamp Music Live (1978)
  • Frenchin' the Boogie (1976)
  • Bagalusa Boogie (1975)
  • Out West (1974)
  • Clifton Chenier Live (At a French-Creole Dance) (1973)
  • Bayou Blues (1970)
  • King of the Bayous (1970)
  • Clifton's Cajun Blues (1970)
  • Louisiana Blues (1969)
  • Black Snake Blues (1966)
  • Louisiana Blues & Zydeco (1965)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopédie de toutes les musiques, Ed. Hachette, (ISBN 978-2012-369603) p. 303