Clermont-l'Hérault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clermont.
Clermont-l'Hérault
La Collégiale Saint-Paul de Clermont-l'Hérault
La Collégiale Saint-Paul de Clermont-l'Hérault
Blason de Clermont-l'Hérault
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Hérault
Arrondissement Lodève
Canton Clermont-l’Hérault
(chef-lieu)
Intercommunalité Communauté de communes du Clermontais
Maire
Mandat
Salvador Ruiz
2014-2020
Code postal 34800
Code commune 34079
Démographie
Population
municipale
8 121 hab. (2011)
Densité 250 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 37′ 41″ N 3° 25′ 59″ E / 43.6280555556, 3.43305555556 ()43° 37′ 41″ Nord 3° 25′ 59″ Est / 43.6280555556, 3.43305555556 ()  
Altitude Min. 40 m – Max. 322 [1] m
Superficie 32,49 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte administrative d'Hérault
City locator 14.svg
Clermont-l'Hérault

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte topographique d'Hérault
City locator 14.svg
Clermont-l'Hérault

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Clermont-l'Hérault

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Clermont-l'Hérault

Clermont-l'Hérault (en occitan Clarmont d'Erau) est une commune française située dans le département de l'Hérault en région Languedoc-Roussillon. Ses habitants sont appelés les Clermontais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Clermont-l'Hérault est occupée depuis la Protohistoire : durant l'âge du fer (VIIIe ‑ IIe siècle avant J. -C.), Clermont constitue avec La Ramasse l'un des principaux oppida de la Celtique méditerranéenne[2].

De récentes fouilles archéologiques ont démontré son importance durant l'Antiquité (INRAP, années 2000). Il existait alors une agglomération principale de 5 à 6 hectares ainsi qu'une zone habitée périphérique de 12 hectares. Les vestiges d'un établissement thermal ont été mis au jour.

La ville était anciennement dénommée Clermont-Lodève. Toute proche, la manufacture des draps de Villeneuvette[3] fut créée, ou plutôt relancée, en 1667 par Colbert pour développer l'industrie du drap en France, en profitant des eaux de la Dourbie.

Lors de la Révolution française, les citoyens de la commune se réunissent au sein de la société révolutionnaire, baptisée « société des amis de la liberté », créée en décembre 1790[4] et par réaction, une société contre-révolutionnaire se constitue en juillet 1791[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
1837   Jean Delpon    
1949 1971 Jean Rouaud Parti Radical conseiller général
mars 1971 2001 Marcel Vidal PS Sénateur, conseiller général
mars 2001 2014 Alain Cazorla PS Conseiller général
mars 2014 en cours Salvador Ruiz SE  

Démographie[modifier | modifier le code]

Au dernier recensement, la commune comptait 8121 habitants.

Article détaillé : Recensement en France.
           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
4 888 5 224 5 694 5 837 6 199 6 582 6 294 6 134 6 180
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
6 232 6 405 6 050 5 870 5 964 5 450 5 191 5 079 5 083
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
5 280 5 140 5 177 5 381 5 616 5 657 5 426 5 195 5 314
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
5 538 6 209 5 482 5 926 6 041 6 532 7 214 7 395 8 121
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La Façade nord de la Collégiale Saint-Paul.
Chapelle des dominicains.
Château
  • Tour des anciens remparts
  • Chapelle Notre-Dame-du-Peyrou (XIVe siècle).
  • Le monument aux morts : il s'agit d'un cénotaphe avec à l'intérieur un gisant veillé par une femme nue, à priori une danseuse de cabaret des années 1920. Les interprétations sont multiples et compte tenu de la personnalité du sculpteur Paul Dardé, cette provocation semble l'expression d'une révolte qui rattache cette œuvre aux monuments aux morts pacifistes.

À proximité :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Clermont-l'Hérault est jumelée avec

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://wikiwix.com/cache/?url=http://www.ign.fr/affiche_rubrique.asp?rbr_id=1087%26CommuneId=35340 Clermont-l'Hérault sur le site de l'Institut géographique national
  2. Dominique Garcia, La Celtique méditerranéenne. Habitats et sociétés en Languedoc et en Provence. VIIIe-IIe siècles av. J.-C., éditions Errance, Paris, 2004, (ISBN 2-87772-286-4)
  3. http://books.google.fr/books?id=OaG3ZDF02OYC&pg=RA1-PA144&dq=colbert+pennautier&hl=fr&ei=mEStS8fxI8r_4AaQzcDoDw&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=5&ved=0CEQQ6AEwBA#v=onepage&q=colbert%20pennautier&f=false
  4. a et b Jean-François Dubost, « Le réseau des Sociétés Politiques dans le département de l'Hérault pendant la Révolution Française (1789-1795) », Annales historiques de la Révolution française, no 278, 1989. p. 416.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :